Coureurs vous devez choisir !

Pour apprécier vos différentes épreuves, définissez vos objectifs et tenez-vous y !

Multiplier les compétitions est un risque ! Gilles Dorval demande à un coureur de lever le pied plutôt que de multiplier les compétitions.

Ne multipliez pas les compétitions

La question : je souhaite participer à un semi marathon une semaine avant un trail de 33 km, mais je me demande si cela n’est pas trop et ma priorité reste le trail. D’après vous, faire ces deux courses est possible ?

La réponse de Gilles Dorval, entraîneur

A une semaine de votre objectif principal, le moment est venu de programmer  une semaine d’entrainement aux volumes et aux intensités fortement réduits. L’heure n’est plus aux entrainements durs ni aux courses préparatoires. Cette semaine « allégée » a pour but de permettre à votre organisme de récupérer des efforts consentis tout au long de votre préparation et d’arriver frais physiquement et musculairement sur la ligne de départ.  Participer à ce semi marathon risque donc de nuire grandement à votre future performance en trail.  Le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Concernant la gestion de cette dernière semaine d’entrainement, ne commettez pas l’erreur faite par un grand nombre de coureurs : celle de vouloir s’entrainer durement jusqu’au dernier moment.

Soyez rassuré et serein si le contenu de la semaine vous semble très allégé. Si près de la compétition, il n’y a aucun risque de désentrainement.

Voici donc comment gérer votre semaine de « pré-compétition »

  • Dimanche

Dernière sortie longue de 1h20 dans laquelle vous pouvez intégrer 20 mn de travail à 85% de votre FCM. Cette dernière sortie longue pouvant être effectuée sur un terrain vallonné.

  • Mardi

Footing de 45 min maximum en endurance fondamentale (70-75%FCM)

  • Dimanche

Votre trail de 33 km.

Bonne course

Ceci est une réponse à une question posée à notre expert entraînement, Gilles Dorval  : vous aussi posez votre question à nos experts entraînement

Réagissez