Coureur débutant : comment ne pas se décourager ?

Vous avez débuté la course à pied il y a peu de temps, et sentez déjà la lassitude pointer le bout de son nez ? Ou le découragement face à une progression que vous estimez trop lente ? Suivez les conseils de notre entraîneur Jean-Claude Vollmer.

Motivation 20 km de Paris 2013

Si vous vous êtes mis(e) à la course à pied c’est que vous êtes motivé(e). Mais première question : qu’est-ce qui vous poussé à commencer la course ?

  • Retrouvez la forme (donc poursuivre un objectif de santé),
  • Maigrir,
  • Augmenter votre niveau de condition physique ?

Ou peut-être poursuivez-vous ces trois objectifs parallèlement…

C’est vrai qu’il y a des jours où le fait de sortir et d’aller s’entraîner est plus difficile. Surtout quand les conditions atmosphériques sont déplorables. Mais c’est vrai aussi pour le coureur de haut niveau !

Le premier conseil que je donnerais pour vous aider à garder intacte votre motivation, est de ne pas vous mettre des objectifs trop ambitieux, aussi bien en termes d’entraînement que d’objectifs chronométriques. En effet, si au bout de quelques séances d’entraînement vous vous rendez compte que  l’objectif  visé vous apparaît inaccessible, vous allez vous dire «  je ne vais jamais y arriver » et vous risquez alors de renoncer.

Il faut commencer avec humilité et se fixer des objectifs raisonnables. Quand le premier objectif sera atteint, vous en retirerez une grande satisfaction et vous repartirez de plus belle en vous fixant un nouvel objectif un peu plus élevé.

Il faut toujours garder entrain et enthousiasme en mettant ses chaussures. Courir doit être un plaisir et le rester à chaque entraînement par l’atteinte du but fixé.

Voici quelques autres trucs et astuces pour entretenir la motivation :

  • Fixez-vous un objectif réalisable à chacune de vos sorties (faire 10 minutes, 20 minutes, courir en accélérant sur la fin, monter une côte sans s’arrêter, augmenter la distance courue habituellement en 20 minutes, faire 3 tours au lieu de 2 ….), centrez-vous sur le relâchement, sur des éléments techniques, …
  • Courez à des endroits où il y a beaucoup de personnes qui partagent votre passion (vous verrez ainsi d’autres coureurs qui souffrent, qui sont peut-être moins doués que vous, qui sont obligés de marcher…), bref, vous ne vous sentirez plus seul.
  • Trouvez des personnes qui peuvent partager votre passion et entraînez-vous à plusieurs (les encouragements des équipiers motivent et l’émulation rend plus facile certaines séances). 
  • Notez dans un petit carnet vos séances et le travail réalisé (temps ou distance de course, sensations …). Vous pourrez ainsi visualiser au fil des semaines l’entraînement que vous avez réalisé. Vous serez fier en constatant l’ensemble des séances effectuées.
  • Surtout, procédez par petites étapes et ne cherchez pas tout de suite à courir 1 heure d’affilée, un marathon, ou à obtenir des performances irréalisables.

En course à pied, quel que soit  le talent du coureur, il y a deux autres paramètres incontournables qu’il ne faut jamais négliger : le travail (pour progresser, il faut s’entraîner) et le temps (les adaptations physiologiques sont longues à se mettre en place). Alors, soyez patient !

Sachez aussi que la courbe de progression n’est jamais linéaire. A des phases de progrès succèdent des phases de stagnation ou parfois même de régression, mais il n’y a pas lieu de se  décourager. C’est tout simplement normal.

Au bout de quelques semaines d’entraînement, trouvez-vous une petite course dans votre région, inscrivez-vous et découvrez l’ambiance d’une course sur route. Cet objectif vous motivera au quotidien pendant toute une période, participer à une course vous permettra de vous étalonner et vous repartirez avec de nouvelles ambitions.

Faites-vous plaisir au quotidien dans l’entraînement c’est la clé de votre motivation !

Réagissez