Quelle est la différence entre la course de montagne et les trails ?

L'UTMB ou la CCC, la diagonale de fous, c'est de la course de montagne ou du trail ? La réponse de Sébastien Chaigneau.

diagonale des fous 2011 Ludovic chorgnon

Bonne question. En fait, nous avons tendance à utiliser les deux termes. …

Pourquoi me direz- vous ? Simplement parce qu’il est compliqué au jour d’aujourd’hui d’expliquer a des novices ou à des personnes ne pratiquant pas la course à pied en nature, ce qu’est le trail.

Pour beaucoup le réflexe est « Ha oui avec des motos …Mais c’est polluant et souvent ils perdent de l’huile » De nombreuses personnes confondent trail et trial. Il est alors plus simple de leur expliquer que le trail est de la course à pied en montagne. C’est une petite dérive qui est entré dans notre langage courant car il est plus imagé et bien plus amusant d’expliquer ensuite que vous faites des courses de 160 kilomètre et 9500m + d’une seule traite.

La question suivante est ensuite sur combien de jours ? Et là vous leur donner le temps en affirmant que les premiers tournent en 20h. Que se passe t-il alors ????!!!! Et bien ils ne vous croient plus …

Ceci dit, revenons à la question. Il est établi que la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB), la Diagonale des fous (La Réunion) et autres courses au-delà de 80 km doivent être appelé ultra trail.

En dessous de cette distance, on parlera de trail (chemin en anglais).

La course en montagne est encore une autre discipline. Il existe depuis très longtemps des championnats de courses de montagne ainsi que des épreuves spécifiques qui se déroulent sous des standards complètement différents. Ce sont des courses avec un minimum de 500 m de dénivelé positif cumulé avec un temps d’effort pour les premiers de 1h à 1 h15.

Le trail et l’ultra trail sont donc en quelque sorte une dérive de la course en montagne.

Aujourd’hui, on constate une nouvelle dérive dans le monde du trail des courses de plus en plus longues et de plus en plus dures, en espérant que ce qui nous font rêver aujourd’hui ne tuera  pas à petit feu la pratique actuelle…

Réagissez