transpiration

Se couvrir pour maigrir ?

Certes les activités d’endurance profitent ces années d’un effet de mode consistant à peaufiner l’assortiment de sa tenue de course avant de sortir. Mais malgré cela, il n’est pas rare d’observer des coureurs étrangement lourdement habillés par la météo ambiante et, quand bien même on s’aventurerait à leur demander « Pourquoi ?! », de s’entendre répondre : « Pour perdre du poids ! ». Non, Mesdames, Messieurs, vous ne perdrez pas plus de poids en courant habillés, en tout cas pas dans l’optique que vous vous affichez d’un régime à moyen terme. Explications. 2 réactions


affutage

L’affûtage parfait : suivez le guide !

C’est certainement l’une des problématiques les plus minutieuses pour le coureur averti. La gestion de l’entraînement dans les jours qui précèdent la compétition doit en effet, dans l’idéal, permettre l’évacuation complète de la fatigue physique et mentale accumulée, tout en ne perdant pas une seule miette de la condition physique parallèlement acquise. Une recette peu évidente ! 4 réactions








6000D photo trail montagne

Performance : et si l’on prenait un peu d’altitude ?

L’exposition à l’altitude est propice en ces mois d’hiver. Parfois, l’enjeu dépasse le cadre des vacances… Il cible le développement des ressources. Objectif : performance ! Dans ce contexte, au retour de ce « camp d’entraînement », le verdict est alors sans appel. Fatigué ? En pleine forme ? Rappels sur ce que l’on peut attendre d’un stage en altitude.


mental et sport

Prépa mentale. N’oublions pas l’essentiel.

« C’est pas faute d’avoir essayé ! », « Ca m’énerve !! », « Je comprends pas, j’ai tout fait comme prévu ». Autant de bilans qui font oublier ce que l'on était venus chercher à l’origine : le plaisir. Et pourtant, les stratégies de préparation mentale à la réalisation d’une performance physique ne manquent pas. Alors que ces dernières foisonnent et font l’objet d’un attrait croissant, on en oublie trop souvent la base.

coureur

Entraînements… le chassé-croisé

« Rentrer les séances ». C’est le propre de beaucoup d’athlètes, quel que soit le niveau de performance. Du lundi avec la séance au seuil au dimanche de la sortie longue, tout est souvent planifié, parfois routinisé mais – fort heureusement – rarement standardisé. En effet si cette démarche de reproduction de programmes peut s’avérer facilitante, poussée à l’excès, elle n’en reste pour autant que plus limitante. Explications, et…propositions.

sportif chaud boire

Existe-t-il un intérêt à se refroidir pour performer en ambiance tempérée ?

Spontanément, la réponse semble évidente… et négative. Quelle idée de se refroidir plutôt que de se réchauffer, surtout s'il ne fait pas chaud ?! D’ailleurs, il est peu commun d’observer des sportifs employer des stratégies de refroidissement quand la température ne dépasse pas les 25°C. Mais cela arrive parfois… Car c’est dans cette individualité que semble reposer la nécessité – ou l’absence de nécessité – d’user de telles interventions. Explications.

Marathon de Paris 2014

De la planification de l’entraînement … à celle de la récupération

Demandez à un coureur de vous présenter les soubassements de sa progression, et il vous décrira en priorité l’agencement de ses séances d’entraînement, ses implications dans l’effort, etc. Posez maintenant la même question à un coach, et observer le différentiel de réponse fondé sur… la prise de recul. Et donc l’évocation de la récupération ! Alors que les réflexions relatives à la dynamique des progrès sont en effet généralement cristallisées autour de la notion de charge, qu’en est-il de l’optimisation des outils de récupération ? Tour d’horizon.

Source - Fotolia

Stratégies d’allure… du combien au comment ?

Alors que tout athlète peut s’enrichir de l’expérience des autres pour progresser, seule une plus grande connaissance de soi reste fondamentale pour maximiser la performance et exprimer ainsi son plein potentiel. La connaissance de soi… Une notion que trop de pratiquants ignorent en préférant les « on-dit » rassurants. STOP !

Triathlon La Baule - Distance S - 2015

Choisir ou subir : la question de la lucidité au cours de l’effort

La capacité à décider lucidement, c’est-à-dire en "pleine conscience", est une problématique omniprésente dans la vie quotidienne, devenant même source d’enjeux pour les entreprises. Comment celle-ci évolue-t-elle dans le cadre d'un effort physique ? Et, quand bien même nous deviendrons moins lucide avec la fatigue, comment améliorer alors notre habileté à maintenir notre qualité décisionnelle à l’instant T. Éléments de réponse.