TRIATHLON DE PARIS 2012

Pourquoi ai-je toujours du mal à enchaîner la course à pieds après la partie cycliste lors de mes triathlons ?

« J’ai crampé à la descente du vélo, pourtant j’étais bien…. ». « Impossible de mettre en place ma foulée à la sortie de T2… ». « Pourquoi suis-je si loin de mes allures d’entraînement en compétition ?... ». « Je courais assis, ça me surprenait moi-même !!! ». Tant de questions ou de frustrations retrouvées à l’arrivée de compétitions amateurs en triathlon. Rappel de quelques éléments de réponse et idées.



Lit / Dormir / Sleeping / Reveil

L’importance du sommeil pour le sportif

Dans un récent article, nous avions traité des techniques à mettre en place pour favoriser son sommeil. Primordial dans l’efficacité de la vie de tous les jours, on entend de plus en plus qu’il est l’atout numéro 1 de la récupération du sportif. Mais quel lien y a-t-il réellement entre sommeil et performance ? L’idée est ici de faire un petit tour d’horizon d’études scientifiques ayant traités du sommeil et de la performance chez le sportif. 5 réactions

cafe

Café et performance

Le café reste à ce jour l’une des boissons les plus consommées dans le monde, avec près de deux milliards de tasses bues par jour. En plus de son gout il est notamment connu pour son effet « booster ». A ce titre de nombreux sportifs l’utilisent comme un allié lors de journées chargées ou avant une compétition. Mais que sait-on réellement de son pouvoir sur les performances sportives. Que nous disent les sciences du sport ?

Jus de betterave

Jus de betterave : le nouveau pétrole rouge ?

Depuis quelques années le jus de betterave est la boisson à la mode dans les sports d’endurance. On le voit notamment consommé en masse chez les cyclistes professionnels et le phénomène s’empare d’autres sports comme le triathlon, la course à pieds, le ski de fond, etc. Mais que sait-on exactement sur ce breuvage naturel et quelles données théoriques possédons-nous actuellement ? Petit tour de la question. 2 réactions

Coureur seul

S’entraîner moins pour performer !

Ce titre accrocheur que pourrait utiliser un préparateur physique pour sa promo ou une marque vantant les mérites de son produit révolutionnaire, va pourtant toucher aux charges d’entrainement. Nos experts Anaël et Cyril seraient-ils devenus fous ?! Si la progression va forcément devoir passer par des périodes d’entraînement intenses, poussées, le couteau entre les dents, à l’approche de l’objectif tant désiré, tout doit changer. Et les problématiques de nouveauté, de stress d’entraînement et de choix de séances, vont être remplacées par celle de l’affûtage. Ici il ne désigne pas une fonte physique, mais une « fonte » de la charge d’entraînement visant à aussi faire tomber… vos records. Faisons le tour de la question. 4 réactions

coureur route

Les séances à jeun aussi se planifient !

Beaucoup de sportifs amateurs comme de haut-niveau aiment introduire des séances à jeun dans leurs entraînements. Les raisons peuvent être multiples comme la perte de poids, l’utilisation des lipides, la reproduction méthodologique ou tout simplement le simple plaisir de s’entraîner l’estomac léger. Nous allons nous arrêter sur la plus commune : s’entraîner avec de faibles réserves énergétiques !



Semi Marathon de Vienne 2012 Radcliffe Gebrselassie

2h15min25sec…histoire d’un record… (partie 1)

Au travers d’un article scientifique publié il y a maintenant 9 ans, Andrew M.Jones nous renseignait sur les différentes caractéristiques physiologiques de Paula Radcliffe (détentrice du record du monde du marathon) ainsi que leurs évolutions. Voici un résumé de cet article au combien enrichissant pour les amateurs d’épreuves de longue distance. Comme d’habitude, celui-ci n’a pas vocation de nous faire devenir des « petits » Paula Radcliffe, mais nous amener à réfléchir sur nos pratiques, à nous remettre en question, tester, chercher à comprendre et adapter au mieux par rapport à soi-même et non aux autres.

Lyon Urban Trail 2012 côte

Pourquoi s’entraîner en côtes ?

Le travail fractionné est l’une des méthodes les plus efficaces pour progresser dans les sports d’endurance. Cependant, comme pour tout type d’entraînement, sa systématisation amènera la stagnation. Il va donc falloir innover au sein même du thème de séance. Le travail de côtes s’avère être un bon moyen pour développer de nouvelles qualités. Il existe trois grandes familles de travail en bosses : les intervalles courts, longs et au seuil. Petit tour de table de la question… 4 réactions



coureur foret

Entraînement : STOP à la monotonie

Le lundi j’ai piscine, mardi je fais VMA en course à pied, mercredi c’est ma sortie longue à vélo…beaucoup de sportifs, notamment les triathlètes, ont des semaines types, des habitudes, des recettes qu’ils répètent inlassablement… C’est une erreur, pour progresser, il ne faut pas entrer dans une telle routine et apporter de la nouveauté. Explications par la science.