Votre week-end running et trail des 30, 31 mai et 1er juin 2014 en 10 étapes

Du Languedoc-Roussillon à la Suède, en passant par la Bourgogne et la Savoie…

Pour ce dernier week-end du mois de mai 2014, la rédaction vous a préparé une sélection de 10 courses à suivre. Ultra-trail, trail, 100 km, marathon… Il y en aura pour tous les goûts !

Maxi Race Annecy 2012

1ère étape

On rentre tout de suite dans le vif du sujet avec la Maxi Race, à Annecy, du 31 mai au 1er juin. Il s’agit de la 4ème édition de cet événement devenu incontournable dans le calendrier trail international. Plus de 5 300 coureurs sont inscrits à la veille du départ des premières courses.

Les trois plus longues s’étaleront tout autour du magnifique lac d’Annecy : la TECNICA Maxi-Race (86 km et 5 300 D+) qui verra s’affronter certains des meilleurs trailers du monde comme Julien Chorier (vainqueur de la Diagonale des Fous en 2011), Xavier Thévenard (vainqueur de l’UTMB en 2013), Sylvain Court (vainqueur du 80 km de l’Eco-Trail de Paris en 2013) ou encore Ricky Lightfoot, l’anglais champion du monde de trail en titreFabien Antolinos et Sébastien Spehler invaincu en 2014, et vainqueur du Lyon Urban Trail 2014 et du Trail du Ventoux 2014 seront également au départ. Pour ceux qui ne l’ont pas déjà en poche (Julien Rancon3e aux Mondiaux 2013 ainsi que Sébastien Spehler et Fabien Antolinos, respectivement champion et vice-champion de France à Gap, figurent déjà dans cette sélection), cela sera l’occasion de gagner leur billet pour les championnats du monde de trail qui auront lieu à Annecy en 2015.

Cela sera également disputé chez les femmes dont le plateau est composé de traileuses comme entre Caroline Chaverot, deuxième au Trail du Ventoux 2014 et vice championne de France de trail long 2013, Aline Grimaud (vainqueur du trail Ubaye Salomon en 2013), Simona Morbelli, victorieuse du 80 km de l’Eco-Trail de Paris mais en 2014Juliette Bénédicto (victorieuse du Trail du Ventoux) ou encore Laureline Gaussens et Anne Valéro. La XL Race se disputera quant à elle sur 2 jours (43 + 44 km km et 5 300 D+) et comptera dans ses rangs la Française Aurélia Truel, vice-championne du monde de trail en 2013 qui sera confrontée à Sandrine Motto-Ros. Les coureurs pourront même effectuer ce parcours en relais avec la Team-Race (86 km et 5 300 D+), par équipes de 2, 3 ou 4 coureurs.

Les autres courses, de 43 km à 4 km, gardent le même parcours mais sur des distances moins longues, à savoir un demi, un quart de tour ou une montée « sèche » du lac.

2ème étape

Changement de paysages avec le Grand Raid Occitan les 30, 31 mai et 1er juin. Organisé dans la région du Languedoc-Roussillon par Antoine Guillon (2ème de la Diagonale des Fous en 2007, 2010 et 2012), l’événement rassemble plusieurs courses : le Grand Raid Occitan de 165 km (9 850 D+ et 4 points UTMB) et la 6666 Occitane de 104 km (5 950 D+ et 3 points UTMB) au départ de Vailhan,  la Saute-Mouflons de 44 km (2 650 D+ et 1 point UTMB) au départ du village de Lamalou-les-Bains et la Roquebrune de 11,5 km et 520 m de dénivelé positif. De très beaux parcours sur des terrains vallonnés et variés attendent les participants qui pourront profiter de produits locaux à l’arrivée et peut-être, enfin, d’un peu de soleil !

3ème étape

Plus au nord, dans le département de Côte d’Or, se tiendra la 3ème édition de l’Ultra-Trail du même nom, le 31 mai. Près de 1 500 coureurs sur quatre courses différentes iront à la découverte des beaux paysages de la Bourgogne. La plus longue d’entre elles, longue de 105 km pour 3 800 m de dénivelé positif est qualificative pour l’UTMB (3 points) et n’est pas encore complète. Son rapport prix/kilomètre parcouru fait d’ailleurs de cette course l’ultra-trail le moins cher de France (45€). Pour les moins aventureux, un marathon et un 29 km avec des dénivelés à ne pas négliger (1 800 et 800 D+) sont au programme, tout comme les « petits » de la bande que sont le trail de Marsannay (15 km et 500 D+) et le trail au Féminin (9 km et 250 D+). Tous les parcours sont composés à 90% de sentiers en pleine nature ce qui donne à l’événement un côté très « tourisme sportif » et valorisant pour le patrimoine naturel du département.

4ème étape

Le voyage se poursuit avec le 1er juin, celui du Hautacam, à Beaucens dans les Hautes-Pyrénées. Parcours très difficile et technique sur le 58 km (4 000 D+) qui fera grimper les 250 coureurs sur plusieurs crêtes et sommets de la région, avec notamment un panorama exceptionnel depuis la crête du Nerbiou. Les 250 autres participants engagés sur le 22 km ne seront pas en reste car le point culminant du parcours se trouve également en haut du Nerbiou, avant de redescendre sur Beaucens. Le dénivelé est également élevé (1 600 D+) si l’on tient compte de la courte distance du parcours et du fait que cela monte en permanence jusqu’au 14ème kilomètre !

5ème étape

Fin des étapes de montagne, voici enfin un peu de plat avec le mythique 100 km de Vendée à Chavagnes-en-Paillers. Pour sa 27ème édition ce samedi 31 mai, la course ne change pas son format habituel : le parcours se compose d’une première boucle de 724 m autour du stabilisé de départ, puis de 6 autres de 16,546 km. Vous pouvez recompter, le compte y est !

Même chose pour l’épreuve du marathon (également possible en relais à 2 ou 3) avec une boucle de 635 m au départ suivie d’une autre de 8,470 km et de deux de 16,546 km pour finir.

6ème étape

La route se poursuit du côté de la Gironde sur le marathon de Sauternes. L’événement est encore jeune et fêtera seulement sa 4ème édition ce dimanche 1er juin mais rassemble déjà beaucoup de passionnés. Ils seront en effet plus de 1 000 à s’élancer sur le parcours tantôt vignes, tantôt chais qui passera dans les plus grands châteaux de l’appellation Sauternes-Barsac. Des dégustations et des animations seront proposées à tous le long des 17 ravitaillements de la course. Et si cela ne suffisait pas, les finishers se verront tous offrir une bouteille de Sauternes, ambiance festive avant tout !

7ème étape

Changement de cap et de terrain à Toulouse pour le Trail Urbain Toulousain. L’épreuve se veut ni complètement route, ni complètement nature et se compose d’un mélange d’escaliers, de ruelles pavées, bouches de métro ou sentiers en bord de la Garonne. Une nouvelle manière de visiter la ville tout en s’amusant pour les participants. Ils seront répartis sur trois courses : le Citadin (10,4 km), le Toulousain (18,8 km) et le Trail long de 32,4 km avec un dénivelé positif de 300 m. Originalité des différents parcours, ils ne sont pas dévoilés avant le départ afin de garder un peu la magie de la découverte !

8ème étape

A 285 km à l’Est, le même jour, aura lieu le Trail Urbain de Montélimar. Contrairement à Toulouse, les coureurs ne vont pas traverser de coin de nature mais les ruelles, places, ponts et bâtiments publics de la ville du nougat. Une traversée du château des Adhémar et au bord de la rivière le Roublon est également au programme. L’événement s’est associé à l’association ELA et reversera 2 euros par inscrit au profit de la recherche contre les leucodystrophies. L’occasion de faire un peu de tourisme pendant cette journée dédiée au sport et à la solidarité.

9ème étape

Cette avant-dernière étape va emmener les coureurs au marathon du Luxembourg pour un parcours hors du commun se déroulant de nuit, à la lumière des flambeaux, bougies et feux de Bengale ! Il conduira les marathoniens de Kirchberg, le quartier d’affaires, au centre historique de la ville, en longeant les luxueuses villas, les somptueuses maisons de ville et le Palais grand-ducal. Ils effectueront leurs dernières foulées en entrant dans un stade (entièrement couvert) de 5 000 places assises, où familles et amis pourront d’ores et déjà les attendre !

10ème étape

On termine ce périple à Stockholm, ce samedi 31 mai, pour un des marathons les plus internationaux du monde. 93 nations y seront représentées et le nombre record de 22 000 participants a été atteint cette année ! Le tracé se composera de deux boucles dans le centre de la ville, mais elles ne seront pas identiques (17 km et 25 km) et 17 ravitaillements seront disséminés le long des 42,195 km de la course. Ambiance évidemment festive avec une arrivée incroyable dans le stade Sturegatan qui a accueilli les Jeux Olympiques de 1912 !

Réagissez