UTMB 2016 : les résultats de la TDS (Chamonix, 74), le 24 août 2016

Après Pau Bartolo en 2015, la TDS demeure entre les mains espagnoles avec la victoire de Pau Capell en 14h45mn44s. Chez les femmes, la Française Delphine Avenier remporte l'épreuve en 18h46mn24s

Jordi Gamito (5ème)
Jordi Gamito (5ème)

C’est à croire qu’ils avaient déjà une petite idée du vainqueur… À Courmayeur, au départ de la TDS (Sur les Traces des Ducs de Savoie), les supporters Espagnols (et plus particulièrement Catalans) étaient déjà présents en masse malgré l’heure matinale (6h). Si la température demeurait encore assez fraîche, l’ambiance à quelques minutes du départ venait réchauffer l’atmosphère de cette course considérée comme la plus « sauvage » de cette semaine de trails à Chamonix (119 km et 7 250 m de D+).

Petit à petit, les visages se concentrent, les yeux se fixent vers l’horizon et le vide se fait dans l’esprit des coureurs. L’heure du départ a sonné, l’élite s’envole rapidement tandis que le peloton prend son rythme de croisière. Cette année encore la TDS promet son lot de bataille.

Durant près de la moitié de la course, du Lac Combal (km 15) jusqu’à Bourg Saint-Maurice (km 50,7), celle-ci aura lieux entre les différents coureurs en tête. Mais la course, relativement longue demande une parfaite gestion de l’effort, encore plus sous la chaleur accablante qui frappe le parcours (plus de 30°C).

Cette idée l’Espagnol Pau Cappel l’a parfaitement comprise. En retrait – mais jamais loin de la tête – depuis les premiers pointages intermédiaires, le trailer Espagnol était sans aucun doute le plus fort. Il gère parfaitement son effort et parvient à s’envoler loin de ses adversaires à partir de Bourg Saint-Maurice jusqu’à Chamonix en 14h45mn44s. Le Français Ugo Ferrari ajoutera sur une touche d’humour « il m’a dit pardon dans la montée du Bourg, puis je ne l’ai plus jamais revu ».

L’Espagnol relègue assez loin ses adversaires mais n’oublie pas de les féliciter : « J’ai beaucoup souffert de la chaleur mais avec la qualité des coureurs derrière moi, il m’a fallu donner le meilleur de moi-même tout au long de l’épreuve », car derrière ce leader indétrônable, la bataille était féroce.

Ugo Ferrari, Franco Colle et Yeray Duran Lopez n’ont cessé de s’échanger les places sur le podium tout au long du parcours. Au km 95, 4 – Les Contamines, l’Espagnol Yeran Duran Lopez, ne lâchera plus la deuxième place en repoussant ses limites jusqu’à la ligne d’arrivée de Chamonix (15:14:07). L’Italien Franco Colle, vainqueur du Tor en 2014, témoigne qu’il est toujours en forme et s’empare de la 3ème place (15:32:45) en devançant la révélation de la course Ugo Ferrari (4ème en 15:47:17).

Si le Français peut regretter de rater de peu le podium, le coureur Adidas confirme tout le talent qu’on pensait de lui (à seulement 24 ans). Le vétéran Patrick Bohard s’offre également une place dans le top 10 (9ème). La petite déception côté français vient des abandons de Sacha Devillaz et Guillaume Peretti

La TDS reste donc espagnole chez les hommes mais chez les femmes la victoire est française !

Chez les dames, les 2 favorites Ruth Croft (NZ) et Lisa Borzani (ITA) étaient absentes. La première allant courir le Troféo Kima en Italie, la seconde venant de remporter le 90 km de l’UT4M. Cette absence a permis à la montagnarde Delphine Avenier de mettre en avant son avantage technique.

Victime d’une vilaine blessure, il y a un peu plus d’un an, la Française a pris son mal en patience avant de revenir sur le devant de la scène. Un retour au top pour celle qui a vu pendant longtemps l’Américaine Meredith Edwards contrarier son objectif de victoire (qu’elle atteindra en 18h46mn24s). L’américaine termine deuxième à plus de 13 min (18:59:26), et la française Christelle Bard, offre une belle 3ème place à la France avec un temps de 19:29:06.

Alors que le public ovationnait les premiers arrivés, le reste du peloton continuait d’avaler les kilomètres et de supporter la forte chaleur de cette journée. Ils sont encore des milliers dans les montagnes et ont jusqu’à 15h ce jeudi 25 août pour franchir la ligne d’arrivée devant un public toujours présent.

Les résultats

  • Hommes
  1. Pau CAPELL (ESP), 14h45mn44s
  2. Yeran DURAN LOPEZ (ESP), 15h14mn07s
  3. Franco COLLE (ITA), 15h32mn45s
  4. Ugo FERRARI (FRA), 15h47mn17s
  5. Jordi GAMITO (ESP), 16h01mn05s
  6. Majell BACKHAUSEN (AUS), 16h05mn30s
  7. Francisco FREITAS (POR), 16h10mn39s
  8. Ronan MOALIC (FRA), 16h30mn51s
  9. Patrick BOHARD (FRA), 16h34mn32s
  10. Joaquin LOPEZ (ECU), 16h46mn49s
  • Femmes
  1. Delphine AVENIER (FRA), 18h46mn24s
  2. Meredith EDWARDS (USA), 18h59mn26s
  3. Christelle BARD (FRA), 19h29mn06s
  4. Carmen Maria PEREZ SERRANO (ESP), 19h43mn12s
  5. Natércia SILVESTRE (POR), 19h58mn02s
  6. Christine DENIS BILLET (FRA), 20h36mn51s
  7. Annalisa Giovanna FARAVELLI (ITA), 20h43mn19s
  8. Marta PORETTI (ITA), 21h00mn48s
  9. Anja KARAU (GER), 22h33mn36s
  10. Marian BERTOLO DOMINGUEZ (ESP), 22h40mn16s

Les résultats complets de la TDS 2016

Réagissez