UTMB 2012 : la succession de Kilian Jornet très ouverte

Iker Karrera bien placé, Julien Chorier et Sébastien Chaigneau en leaders français

L’édition 2012 de l’UTMB ne sera probablement pas comme les précédentes. D’abord parce que c’est la 10ème, un anniversaire qui ne laisse personne indifférent. Et ensuite parce que la lutte pour la victoire s’annonce serrée.

UTMB Podium 2011
Kilian Jornet, vainqueur de l'édition 2011, entouré à droite par son dauphin Iker Karrera et à gauche par Sébastien Chaigneau.

Il ne sera donc pas là. Lui, le triple vainqueur de l’épreuve (2008, 2009, 2011). Mais même quand il n’est pas là, Kilian Jornet fait parler de lui. Parce que son absence risque de changer le visage de ce 10ème The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®. « Bien sûr, ça va changer la donne, ça ouvre un peu plus le résultat », confirme Sébastien Chaigneau, troisième de la course l’an dernier (voir le compte-rendu de l’édition 2011). « Je trouve dommage que Kilian ne soit pas là car c’est un bon moteur, ajoute-t-il. Mais beaucoup vont vouloir profiter de son absence et partiront avec l’idée de lui succéder. Tous les ans, ça part très vite, mais cette année ça risque de partir encore plus vite. Il y aura du déchet en tête. Ceux qui vont courir par rapport aux autres risquent de le payer ».

Outre Sébastien Chaigneau, un autre Français est attendu aux avant-postes : Julien Chorier (il a notamment remporté l’Ultra Trail Mont Fuji 2012, voir les résultats). Et sans surprise, l’analyse du vainqueur de la Diagonale des Fous 2011 (voir les résultats) est similaire : « La course va partir vite, il falloir gérer cela. Partir vite, mais pas trop, pour ne pas exploser ».

Victime d’une mauvaise chute à l’entraînement à un mois de l’échéance, Sébastien Chaigneau n’a pas vécu une fin de préparation optimale. Opéré du genou droit, il confie ne courir « ni après le temps, ni après le résultat. Je veux avant tout faire la boucle dans les meilleures conditions possibles. Faire ma course, et m’occuper de moi ». Immobilisé pendant 48 heures à l’hôpital après son opération, celui qui a fini deuxième de The North Face Lavaredo Ultra Trail fin juin (voir les résultats), devra patienter avant de récupérer la totalité de sa souplesse au niveau du genou. Mais il l’affirme : « Je suis dans mon programme normal. Je sais que j’ai encore progressé cette année. Et cette obligation de repos aura peut-être été positive. Ma chute est intervenue dans une période ou j’axais davantage ma préparation sur du travail de qualité. En juillet et en août, je me préserve la tête, je fais moins de sorties longues ».

Du côté des femmes…

Lizzy Hawker vise la passe de 5 !

Lizzy Hawker UTMB

La Britannique Lizzy Hawker détient le record du nombre de victoires sur The North Face® Ultra-Trail du Mont-Blanc®, qu’elle a déjà gagné quatre fois (2005, 2008, 2010 et 2011). Elle sera à nouveau sur la ligne de départ et fera figure de favorite.
Parmi ses principales concurrentes : sa dauphine de l’an dernier, l’Espagnole Néréa Martinez Urruzola (vainqueur cette année de la Ronda del Cims – 170 km sur l’Andorra Ultra Trail – dont elle a terminé 5ème au scratch).
A suivre également de très près : plusieurs Américaines dont Amy Sproston (championne du monde 2012 des 100 km, voir les résultats), Rory Bosio (2ème de la Western State 100 cette année)  et Krissy Moehl, victorieuse en 2003 et 2009 sur l’UTMB.
Chez les Françaises, on suivra notamment Karine Herry qui avait remporté l’épreuve en 2006, et Corinne Favre.

De son côté Julien Chorier explique avoir effectué « deux bonnes semaines de préparation à Val Thorens », début août. « La météo a été parfaite, j’ai pu bien m’entraîner, entre 25 et 30 heures par semaine, entre VTT et course à pied ». Avant de partir en Corse, en famille, pour randonner sur le GR 20 puis se « reposer », Julien Chorier confiait donc : « Tous les indicateurs sont au vert, mais on verra le jour même. Je connais bien le parcours, et notamment les points où l’on peut avoir des problèmes. Je sais aussi que la météo n’est pas forcément clémente. Je me sens prêt pour faire ma course. Mais il y a un gros plateau, et si certains ont ce jour-là les jambes pour viser la barre des 21 heures, je ne pourrai rien y faire ». Et de compléter : « Ca fait quelques années que je n’ai pas fait l’UMTB (il a participé à l’édition 2010, mais le parcours a été raccourci pour cause de météo, ndlr). En 2009 j’ai abandonné. En 2008, j’avais terminé en 22h30. Je peux peut-être faire mieux ».

Les deux têtes d’affiche françaises le savent : les prétendants à la victoire sont nombreux. « Je ne connais pas toute la liste des partants, tempère Julien Chorier. Mais j’ai en tête une dizaine de personnes que je sais en forme en ce moment. Et une vingtaine de coureurs qui peuvent prétendre faire quelque chose. Ca fait beaucoup de monde, mais c’est ce qui rend la course vraiment sympa. Je trouve que ça enlève énormément de pression ».

Kilian Jornet absent, Sébastien Chaigneau désigne d’emblée un autre Espagnol parmi les principaux favoris : « Iker » (Karrera, notamment vainqueur de The North Face Lavaredo Ultra Trail cette année et deuxième de l’UTMB 2011, ndlr). « Je vois bien aussi Julien (Chorier), Miguel (Heras Hernandez). Egalement François D’Haene (quatrième de la Transvulcania 2012, voir les résultats). Et puis je pense à Nemeth (Csaba) et (Tsuyoshi) Kaburaki. Sans compter tous ceux que l’on ne connaît pas vraiment… »

Le départ sera donné le vendredi 31 août à 18h30, et les premières arrivées estimées à 15h30 le lendemain.

2 réaction à cet article

  1. Je trouve dommage que les femmes soient aussi minimisée et mises à l’encart dans ce sport où elles sont bien présente. Elles méritent bien un paragraphe (et même plus) au cœur de l’article surtout quand vous parlez de l’élite comme Elisabeth HAWKER (1ère à l’UTMB2011 en 25h02’00″).

    Répondre
  2. Ne vous inquiétez pas elles auront droit au même traitement lors de la course. Et la mise en encadré avec photo était une belle mise en avant non ?
    Cordialement
    PS : la rédaction est féminine nous n’oublions donc pas la cause féminine !

    Répondre

Réagissez