Un Trail en enfer, dimanche 24 juillet 2011

Gérard Peron a participé au Trail de Locunole (Bretagne, Finistère), il nous raconte

13 ou 24 km, Gérard a opté pour le plus long….

depart-trail-locunole-e1311665323910

Je retrouve cette année cette bourgade finistérienne à la limite du Morbihan plus connue pour ses courses de canoë-kayak dans les eaux vives de la Laïta. Le site qui accueille ces rassemblements nautiques s’appelle « Les Roches du Diable ». Et bien, les amoureux locaux de la course à pied nature ont décidé de nous faire « visiter » leur « enfer ».

Si la 1ère partie du parcours de 24km est bien roulante, la 2nde nous conduit par les chemins les plus raides vers ce chaos au bord de l’eau. La vue y est imprenable, les paysages magnifiques, mais que le final est difficile.

Mon compère Claude m’a fait faux bond cette année, alors c’est tout seul que je rejoins cette paisible commune, de bien bonne heure, car il y a quand même 60 km qui séparent notre bonne vieille cathédrale de ce temple du kayak au vert.

Décalé de 15mn, le départ est donné au peloton fort de quelques 115 coureurs en progression d’une trentaine par rapport à l’an dernier. Pas le temps de réfléchir, on est tout de suite mis dans l’ambiance. Chemins caillouteux, dénivelé important, très peu de bitume, on est bien, sur un vrai trail.. Ce n’est pas de la rigolade…

Le tempo est rapide, en vieux diesel j’ai du mal à me mettre dans l’allure. J’accompagne un gars pendant plusieurs kilomètres, il est un peu mieux que moi dans les bosses, mais je le distance dès que c’est un peu technique en descente.

Magnifique, frais, embué de brume, ce parcours donne le tournis… on avance. Au fil des kilos, les jambes vont de mieux en mieux, on atteint déjà le fameux site des Roches du diable et son fameux chaos de pierres empêtrées les unes dans les autres et qu’il faut bien avaler si on veut aller au bout.

On quitte la rivière pour se retrouver dans un bois qui n’en finit pas de monter, on n’en finira donc jamais ?

L’arrivée est pourtant proche, mais il faut encore puiser dans les ressources pour passer la dernière bosse assassine à quelques mètres de la délivrance.

Au final, 2h19mn d’effort et une grosse satisfaction de bien finir sans avoir trop « taper dedans ». une belle épreuve qui ne demande qu’à grandir surtout qu’il y a aussi au menu un 13k et une marche.

Gérard Péron

Les résultats

[tabs style= »default »][tab title= »Trail long, 24 km »]

111 coureurs classés

Hommes

1. Olivier Rio, 1h48mn05s
2. Gérard  Le Quéré, 1h50mn52s
3. Claude Perrot, 1h52mn40s

43e Gérard Peron en 2h19m

Femmes

1. Gwénaelle Guillou en 2h23mn
2. Murielle Perrot, 2h33mn39s
3. Frédérique Viein, 2h36mn43s

[/tab]

[tab title= »Trail court, 13 km »]

141 coureurs classés

Hommes

1. Steven Furic, 54mn29s
2.Eric Merci, 55mn04s
3.Fabrice Scuiller, 55mn25s

Femmes

1. Claire André, 1h12mn10s
2. Valérie Fraboulet, 1h13mn15s
3. Patricia Douguet, 1h13mn45s

[/tab] [/tabs]Trail long, 24 km


Réagissez