Troisième édition du Serre Che Trail Salomon (05), du 10 au 11 septembre 2016

Ultime épreuve du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016, la troisième édition du Serre Che Trail attend ses premiers coureurs à partir du samedi 10 septembre 2016.

2 Ambiance Serre Che Trail Salomon photo JMK Consult
  • Jamais deux sans trois

C’est les 10 et 11 septembre que se déroulera, dans la vallée de Serre Chevalier, la troisième édition du Serre Che Trail Salomon. Au pied des glaciers des Ecrins et de la Meije, les coureurs évolueront au cœur du massif des Cerces, dans un cadre de haute montagne, au milieu des bouquetins et chamois. Les hostilités commenceront dès le samedi avec un premier aperçu des sentiers grâce au Tour des Chapelles (12 km / 600 m D+).

Le dimanche, la Serre Che Kids (réservé aux enfants) et le Petit Tour des Cerces - dont le nom peut prêter à confusion – prendront le départ. En effet, rien de petit dans ce parcours de 26 km / 1 800 m D+ avec un point culminant à 2 713 m d’altitude. L’avant dernière étape du Challenge Trails 05, promet ainsi son lot de technicités aux coureurs, même les plus aguerris.

Ce même jour, l’épreuve reine et support de la dernière étape du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016, le Grand Tour des Cerces, sera également de la partie. Long de 49 km et d’un dénivelé positif de 4 000 m, le parcours présente un profil très alpin (des altitudes supérieures à 2 500 m dont le point culminant de la course, le Grand Aréa et ses 2 869 m) avec ses ascensions raides, descentes techniques, vues sur les glaciers et montagnes alentours. La diversité et l’exigence du parcours seront de redoutable juge de paix pour les coureurs.

Marie-Noëlle Bourgeois, team Raidlight la Réunion, leader actuelle du Challenge Salomon chez les femmes ne devrait pas être inquiétée. En revanche, chez les hommes Julien Courbet, team Chullanka Toulouse, reste sous la menace de plusieurs trailers dont Gaël Reynaud, team Optisport-Uglow.

  • Un podium au général possible pour Gaël Reynaud
Gaël Reynaud / photo by Robert Goin
Gaël Reynaud ©Robert Goin

S’il réussit une belle performance, Gaël Reynaud peut encore monter sur le podium. « Ce challenge est l’un des plus relevés en France et bien y figurer me ferait le plus grand plaisir. Cette dernière étape est l’une des plus jolies. Ce tracé est un beau bébé, il n’y a pas beaucoup de kilomètres faciles. On enchaîne difficultés sur difficultés dans des paysages de haute montagne, j’ai vraiment hâte d’y être ! Je ne suis pas au top du top de ma forme, après une saison en cuisine bien mouvementée. J’ai passé beaucoup plus de temps devant les fourneaux que sur les chemins, mais comme je n’ai pas beaucoup couru, j’ai une grosse envie de bien faire ! Je prendrai un départ de course prudent, pour accélérer au fur et à mesure, en espérant bien sur que ça tienne. »

  • Nathan Jovet et Gédéon Pochat : copains d’abord, adversaires ensuite
Gédéon Pochat photo by  JMK Consult
Gédéon Pochat ©JMK Consult

Gédéon Pochat, vainqueur 2015 du Challenge Salomon espoir, lui sait déjà que Quentin Raïssac est assuré de remporter le classement final espoir grâce à ses trois victoires d’étapes. L’objectif est simple pour Gédéon : ajouter une victoire dans le classement espoir lors de l’étape de Serre Chevalier après celle décrochée sur l’avant dernière étape en Ubaye. « Ce qui m’a donné envie de retourner sur le 49 km du Serre Che trail Salomon, c’est que l’an passé nous avons eu droit à un parcours de repli en raison de mauvaises conditions climatiques et que j’avais néanmoins pris énormément de plaisir sur cette course bien que ce soit la plus dure que j’ai faite jusqu’à présent. J’espère profiter pleinement du parcours et du fameux passage au sommet du Grand Aéra. Ce sera mon dernier trail de la saison. »

5 Nathan Jovet  photo Goran Mojicevic Passion Trail
Nathan Jovet ©Goran Mojicevic

Nathan Jovet, son équipier du team Salomon espoir, sera également présent et ne compte pas non plus faire de la figuration. « Mon année a été assez compliquée avec une déchirure ischio et une sciatique, qui m’ont empêché de courir jusqu’à la mi août, mais heureusement ne m’ont pas privé de m’entraîner à vélo. J’ai toujours aimé les efforts très longs et c’est la raison pour laquelle j’ai choisi ce 49 km. Je ne vois pas Gédéon comme un adversaire. Au contraire. On pourra s’aider si on évolue un peu ensemble et ses conseils seront précieux puisqu’il a déjà couru à Serre Chevalier et sur des distances plus longues. »

Un avis partagé par Gédéon. « Je pense plus à une aide qu’à une confrontation, c’est motivant et entraînant de courir avec un copain. Si les circonstances nous permettent de partager des moments, je sais que si j’ai un coup de moins bien Nathan sera là pour m’encourager et inversement. »

  • Michel Lanne de l’autre côté de la barrière
 dans les coulisses photo Robert Goin
Michel Lanne ©Robert Goin

Tout cela ne serait possible sans la volonté de deux amis : Olivier Gaucher et Michel Lanne. Le récent vainqueur de la CCC découvre ainsi l’envers du décor. « Ce trail, affirme Michel Lanne, est pour moi l’occasion de passer de l’autre côté de la barrière, de partager avec des centaines de trailers, ma passion et ma vision de la montagne et de ce sport. Le fait de devenir organisateur avec Olivier m’a permis de vivre des émotions incroyables dans ce moment convivial, festif et sportif ; aux côtés des bénévoles qui nous entourent et de tous les coureurs. Mettre sur pied cet événement demande également beaucoup de travail, de volonté et de questionnement autour de la sécurité, de la responsabilisation et du respect des coureurs. »

Des réflexions et questionnements que plus de 1 500 coureurs pourront constater lors du départ des courses (500 dossards pour le GTC, 500 pour le PTC et 500 pour le Tour des Chapelles).

 

Réagissez