Triathlon : Vincent Luis a rendez-vous avec l’histoire à Lausanne

François-Xavier de Chateaufort

Le triathlon Français retient son souffle. Ce samedi, à Lausanne, lors de la grande finale World Triathlon Series (WTS), Vincent Luis actuel leader du classement général a l'occasion de remporter son 1er titre mondial. Il serait le 2ème Français à réaliser cet exploit après Olivier Marceau sacré en 2000 à Perth (Australie).

Vincent Luis 2ème de l'étape WTS de Hambourg  en 2019
Vincent Luis 2ème de l'étape WTS de Hambourg en 2019

Tous les feux sont au vert pour Vincent Luis, maintenant comme l’on dit, il n’y a plus qu’à. Ne pas se poser de question, ne pas calculer, ne pas se mettre de pression inutile et être sur de sa potentiel, de sa force. Avant la grande finale WTS, Vincent Luis est en position idéale pour s’offrir ce 1er sacre mondial qui lui tend les bras.

Le titre de champion du monde est attribué à celui qui obtient le meilleur résultat en additionnant ses 5 meilleures performances de la saison WTS, plus les points marqués lors de la Grande Finale de Lausanne (avec un coefficient de 1.5). Avant le rendez-vous de ce samedi, Vincent Luis, le plus régulier de tous, cumule en 2019 les 5 meilleurs résultats suivants : 1er à Yokohama, 2e à Hambourg, 4e aux Bermudes, 5e à Abu Dhabi et Edmonton.

Le triathlète Français aux commandes du classement général devant 3 Espagnols compte 397 points d’avance sur l’Espagnol Mario Mola, 493 sur Javier Gomez et 855 sur Fernando Alarza. Un avantage assez confortable sachant que la victoire à Lausanne rapportera 1250 points supplémentaires et que Vincent Luis n’est jamais sorti du TOP 6 lors de ses 6 sorties de l’année sur le circuit WTS. En cas de victoire de son rival direct Mario Mola, une 5ème place suffira au bonheur de Vincent Luis.

 

Favori pour le titre, Vincent Luis a soigné sa préparation et de son propre aveu il reconnait avoir bien travaillé à l’entraînement. En accord avec la Direction Technique Nationale, il a choisi de ne pas participer au Test Event de Tokyo pour se préserver. Champion du monde avec le relais mixte Français à Hambourg en juillet dernier, Vincent Luis a validé avec les autres membres du collectif tricolore l’un des critères de sélection pour les Jeux Olympiques de Tokyo, de quoi également rajouter à sa confiance du moment.

Il sait aussi gérer la pression des grands rendez-vous lui qui a remporté les 2 dernières finales de Grand Prix à Gold Coast en 2018 et Rotterdam en 2017. Enfin, Lausanne est un lieu que Vincent Luis connaît, en 2006 il avait pris la 14ème place du championnat du monde juniors avant de terminer 18ème sur une étape de WTS en 2011. Cette fois-ci, Vincent Luis est venu pour frapper un grand coup.

 

 

 

 

Réagissez