Triathlon : Le Corre et Rappaport les plus forts à Quiberon, Poissy reste au sommet aussi

François-Xavier de Chateaufort

Lors de la 4ème étape du Grand Prix Triathlon à Quiberon (Finistère), le Français Pierre Le Corre chez les messieurs et l'Américaine Summer Rappaport chez les dames l'ont emporté. Poissy Triathlon est parvenu à conserver les commandes du classement général.

Départ de la 4ème étape du Grand Prix Triathlon à Quiberon
Départ de la 4ème étape du Grand Prix Triathlon à Quiberon

Une fois n’est pas coutume, chez les filles, quelques-unes des meilleures triathlètes étrangères actuelles qui s’entraînent en France s’étaient donné rendez-vous dans le Finistère.

Un choix de certains clubs avant la Grande Finale de la Baule (21 septembre) qui a permis aux spectateurs présents de voir à l’oeuvre l’Américaine Summer Rappaport (n°5 au classement final WTS 2019) et la Britannique Non Stanford pour Metz Triathlon, Taylor Spivey (n°4 WTS) et Natalie Van Coevorden pour Poissy Triathlon ou encore Yuko Takahashi. C’est justement la Japonaise du Tri Val de Gray qui sort de l’eau en tête après 750 mètres de natation devant Rappaport et Emma Lombardi (Vallons de la Tour Triathlon).

Lors des 19 kilomètres de vélo en deux boucles disputés au plus près de la côte, Yuko Takahashi assure le tempo aux avants-poste d’un groupe de 9 concurrentes mais aucune différence ne se fait avant la course à pied (5 km). Après la seconde et dernière transition, Takahashi aux commandes s’élance devant la Française Emilie Morier (Issy Triathlon) tout juste remise de son titre championne du Monde en U23 et Jessica Fullagar (Tri Val de Gray, récente médaillée de bronze à Lausanne). Mais rapidement Summer Rappaport au-dessus du lot fait parler sa pointe de vitesse et distance ses rivales pour s’adjuger la victoire devant Taylor Spivey revenue de l’arrière et Emilie Morier finalement 3ème.

Poissy Triathlon s’impose pour la 3ème fois en 4 étapes malgré l’absence de ses têtes d’affiches Cassandre Beaugrand et Sandra Dodet. Léonie Périault, troisième athlète Pisciacaise en équipe de France et présente à Quiberon mais quelque peu fatiguée après ses précédentes échéances permet tout de même à son club de se classer. Metz Triathlon et Tri Val de Gray complètent le podium, tout reste possible avant l’explication finale à La Baule dans deux semaines.

 

Chez les messieurs, Anthony Pujades (Poissy Triathlon), vainqueur à Châteauroux est le plus rapide lors de la natation mais suivi de très prés par son coéquipier Antoine Duval et Pierre le Corre (Montpellier Triathlon) mais aussi pas d’autres triathlètes qui ont tenu la cadence.

A vélo, le peloton se scinde en deux groupes. Dans le premier, onze hommes sont prêts à en découdre. Chez les Pisciacais alors que Duval a lâché prise, Pujades est accompagné de Dorian Coninx, Tom Richard et Aurélien Raphaël. Le club des Sables Vendée Triathlon démontre une nouvelle fois sa solidité avec trois coureurs placés: les Australiens Luke Willian (3ème à Muret) et Matthew Roberts, accompagné du Russe Igor Polyanski.

Roulant très forts, les onze hommes de tête abordent la T2 avec 39 secondes d’avance sur le deuxième groupe composé de seize triathlètes. Pierre Le Corre (Montpellier Triathlon) auteur de la meilleure transition part devant suivi de peu par Alois Knabl (Triathlon Club Liévin) et Anthony Pujades. Dorian Coninx est très légèrement distancé.

Pierre Le Corre creuse l’écart sur le trio de poursuivants pour finalement franchir en vainqueur la ligne d’arrivée avec 18 secondes d’avance sur Coninx bien revenu dans l’allure. Knabl s’adjuge la 3ème place devant Pujades.

Attardés dans le 2ème groupe mais auteurs des 2 plus belles courses à pied, le Sablais Jelle Geens, vainqueur de la WTS de Montréal et médaillé de bronze à Hambourg, et le sociétaire de Saint-Jean-de-Monts Joao Pereira, 6ème sur le Test Event de Tokyo terminent 5ème et 7ème  Luke Willian (Les Sables Vendée Triathlon), 3ème lors de la dernière étape de Muret, finit 6ème et premier U23.

 

Peu de changements au classement des clubs. Tout reste envisageable lors de la finale à La Baule excepté sans doute pour Poissy Triathlon qui semble intouchable après ses 4 succès de rang et qui vise la passe de 5.  

 

Classements dames:

Podium individuel 

  1. Summer RAPPAPORT (Metz Triathlon)
  2. Taylor SPIVEY (Poissy Triathlon)
  3. Emilie MORIER (Issy Triathlon)

 

Podium Etape – Clubs :

  1. POISSY TRIATHLON
  2. METZ TRIATHLON
  3. TRI VAL DE GRAY

 

Classements messieurs:

Podium individuel 

  1. Pierre LE CORRE (Montpellier Triathlon)
  2. Dorian CONINX (Poissy Triathlon)
  3. Alois KNABL (Triathlon Club Liévin)

 

Podium Etape – Clubs  

  1. POISSY TRIATHLON
  2. LES SABLES VENDÉE TRIATHLON
  3. MONTPELLIER TRIATHLON

 

 

 

Réagissez