Triathlon Audencia La Baule 2015- Poursuite Elite : Les filles défient les garçons !

6000 participants se réunissaient ce week–end du 19 et 20 septembre 20145, à La Baule pour le triathlon Audencia. Parmi toutes les épreuves proposées, une focalisait toutes les attentions : la poursuite élite internationale, course à handicap opposant les filles et les garçons. Et devinez qui l’a emporté…

triathlon-la-baule-190915121-6

Elles sont assises sur le bord du trottoir qui dépasse sous les barrières de sécurité, mains sur les hanches, le visage hagard. Mais très vite les sourires reviennent : les 5 premières filles sont arrivées avant le tout premier garçon. Et Emmie Charayron (EC Sartrouville) peut être fière : battue l’an passé pour  31 secondes, elle remporte cette passionnante poursuite Elite. Devant –  quelle première ! – 4 autres filles arrivées avant les hommes.  « Je savais qu’on pouvait faire quelque chose si on était ensemble. Ça remet certaines choses en place, ça veut dire qu’on n’est pas si loin que ça des garçons ».  Sandra Dodet (Poissy Tri), 2e confirme, « On en parlait hier soir, on voulait faire un truc »

La règle de ce défi est passionnante, sur les 66 participants, les 18 filles partent à l’eau pour 750 mètres, 7mn 30 avant les garçons. Charge à eux de leur courir après. La barrière a déjà baissé : l’an passé c’était huit minutes. Et pourtant malgré tout, les demoiselles vont finalement squatter les 5 premières places. Chez les filles, on a avec Sandra notamment, d’excellentes nageuses. Après le départ, les filles à l’eau sont déportées par le vent vers la droite, le peloton s’étire après le virage. Les garçons auront une trajectoire plus droite. Mais les deux premières filles sur la plage n’ont que quelques longueurs sur leurs 5 suivantes. Un détail qui va tout changer : rapidement un groupe de 9 se forme « L’an passé on était qu’un groupe de 4, cela avait été plus dur de tenir. » se remémore la vainqueur du jour.

Le parcours vélo, une boucle de 6 kilomètres à effectuer trois fois sur le front de mer, est assez technique avec ses virages en épingle aux extrémités. Sur l’aller le vent souffle dans le dos, avant de tomber sur la face des coureurs au retour. La qualité de l’entente dans le groupe fille va faire en fait la différence. Les filles s’organisent au mieux. Seule la russe Anastasya Chernenko reste en queue de groupe, plus à cause de ses limites qu’autre chose comme le prouvera son rapide décrochage à la course.

Les garçons ont repris une minute sur la natation, mais peinent à s’organiser. Le meilleur coureur du lot, Raul Shaw part et tient seul devant durant un tour avec seulement une quinzaine de secondes d’avance. Un effort qu’il paiera à la course. Du coup les garçons perdent un tour à s’organiser. Shaw relaie trop fort, les coureurs dans sa roue ont du mal, un flottement s’installe et les dernières féminines rattrapées par les hommes, parviennent même à s’accrocher quelques temps à leurs roues. Au final, filles virent au parc à vélo avec 3 minutes 14, un écart quasi impossible à combler en 10 kilomètres de course à pied. Rapidement Emmie Chareyron, Justine Guerard (Saint Raphael Tri) et Sandra Dodet se détachent. Cette dernière sera l’ultime concurrente à inquiéter la future vainqueur. « Je savais qu’à la course je n’ai pas son niveau. Elle a fait les J.O en 2012, mais je me suis accrochée, » raconte-elle. De son côté, la sociétaire de l’EC Sartrouville s’offre quasiment un dernier tour d’honneur. A la dernière boucle, elle possède toujours 2minutes 20 sur un trio de garçons constitué des deux sociétaires de Poissy Aurélien Rafael et Tom Richard, lesquels produisent une belle course d’équipes, permettant au second de finir premier garçon, à la sixième place sur les talons de Charlotte Morel (Saint Rapahel Tri), elle-même devancée par Julie Nivoix (Tri Val de Gray). Les filles placeront au final 6 concurrentes dans le top 10, au milieu d’une foule en liesse. Du coup, certains commençaient déjà à évoquer un handicap descendu à 7 minutes l’an prochain. Bravo les filles !

Classement

  1. F-  CHARAYRON Emmie (France), EC SARTROUVILLE, 57mn20s
  2. F-  DODET Sandra (France), POISSY TRI, 57mn27s
  3. F-  GUERARD Justine (France), SAINT RAPHAEL TRI, 58mn01s
  4. F-  NIVOIX Julie (France), TRI VAL DE GRAY (95) , 58mn14s
  5. F-  MOREL Charlotte (France), SAINT RAPHAEL TRI, 58mn47s
  6. M-  RICHARD Tom (France), POISSY TRI, 58mn56s
  7. M-  VASSILIEV Ivan (France), LES SABLES VENDEE TRI, 59mn20s
  8. F-  GAUTIER Mathilde (France), AS LIBOURNE TRI, 59mn23s
  9. M-  MAIRE Alexandre (France), TCG 79 PARTHENAY, 59mn40s
  10. M-  DUCHAMPT Felix (France), MONTLUCON TRI, 59mn40s

Les classement complet de la poursuite élite du Triathlon Audencia La Baule 2015

Quelques photos

 

 

Réagissez