Trail de la Côte d’Opale, le 11 septembre 2011

Victoires de Truel et Breuil dans des paysages grandioses.

Devenu une référence des courses en nature, le trail de la Côte d’Opale a suscité une fois n’est pas coutume une effervescence sans précédent avec près de 16 pays représentés (dont 500 coureurs belges) ainsi que les meilleurs trailers français. Mais avec la perspective de la grande course des templiers, le 23 octobre prochain, les concurrents du Trail Tour National ont préféré renoncer à ce rendez-vous nordiste, laissant une voie royale à Thierry Breuil et Aurélia Truel. Sacrés champion du monde de trail par équipes en juillet dernier, les deux tricolores ont écrasé la concurrence au cours d’un 62 km éprouvant, avec un vent de face très déstabilisant.

Breuil-Truel : duo gagnant

Du départ de la plage de Wissant au Cap Blanc-Nez en passant par la baie de Slack, le parcours – modifié- a mis en verve les plus beaux paysages d’un site classé parmi les dix plus beaux de l’hexagone. En l’absence des principaux concurrents du TTN et du forfait de dernière minute de Franck Mantel, Thierry Breuil et Romuald De Paepe ont d’emblée pris la tête des opérations. Malmené jusqu’au 36ème km, le Briviste Thierry Breuil reprenait peu à peu quelques couleurs au gré d’une meilleure aptitude à «avaler » les multiples côtes du tracé, lâchant définitivement son adversaire Rémois dans les derniers kilomètres. La confirmation que le champion de France en titre se sent véritablement chez lui dans le Pas-de-Calais: «Je suis toujours ravi de venir à cette course, même si cette année j’en faisais pas une priorité. J’ai eu quelques difficultés dans la première partie de course avant de retrouver des sensations sur la fin. Si l’opposition était moins relevée que ces derniers années, cette victoire me procure un réel bonheur ». Deuxième comme en 2009, Romuald De Paepe n’a pu tenir la cadence jusqu’au bout: « J’ai donné le meilleur de moi-même,tous les sacrifices que j’ai consenti depuis quelques mois sont récompensés par cette seconde place. ».

Dans la course féminine, en tête du début à la fin, Aurélia Truel  malgré « des sensations moyennes » a remporté un succès prestigieux, devançant très largement ses compatriotes Sandrine Motto Ross (2ème) et Sophie Buy (3ème).

Un site naturel unique en son genre

A travers cette manifestation, c’est toute la région de la Côte d’Opale qui est «visité» par les coureurs : des vues exceptionnelles sur le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez aux chemins dunaires de la slack ou encore aux falaises de Sangatte, la Terre des 2 Caps ne cesse de remplir de joie les participants toujours plus nombreux au fil des ans. Le public a également répondu présent aussi bien pour le départ matinal sur la baie de Wissant (8h45) que pour acclamer le dernier concurrent du 62 km, peu avant 18h.

Limité à 3 000 inscriptions pour des raisons logistiques et écologiques, le Trail de la Côte d’Opale a encore une fois justifié sa réputation de course incontournable même si cela nécessite une préparation en amont colossal, comme le souligne l’organisateur Franck Viandier : «La gageure a été de maintenir l’épreuve. Depuis sa création, le Trail Côte d’Opale en Pas de Calais agit pour la protection des sites qu’il traverse en collaborant pour la réalisation de son parcours avec les instances chargées du patrimoine naturel. Cela passe par des actions concrètes comme le transfert des coureurs vers le départ, un règlement strict interdisant le rejet de déchets, obligeant le port de la gourde ce qui évite l’usage des gobelets en plastique. Nous stabilisons l’épreuve à 3000 participants et nous refusons du même coup du monde. On enrage car nous refusons des athlètes venant de loin, mais c’est le prix à payer pour pouvoir courir dans ce site merveilleux. »

Ils sont en effet tous unanimes pour saluer la qualité de ce tracé sensationnel, qui a encore de belles années devant lui…

Par T.L

Ils ont

Les commentaires sont fermés.