Tokyo 2020 : Eliud Kipchoge champion olympique comme à Rio rentre un peu plus dans l’histoire du marathon

À 36 ans, le Kenyan Eliud Kipchoge s'est adjugé ce dimanche à Sapporo (Japon) un 2ème titre olympique d'affilée sur marathon en 2h08'38.
Le recordman du monde de la distance qui a devancé le Néerlandais Abdi Nageeye (2h09'58) et le Belge Bashir Abdi (2h10'00) est le troisième athlète à réaliser le doublé consécutif sur marathon après l'Éthiopien Abebe Bikila (1960 et 1964) et l'Est-Allemand Waldemar Cierpinski (1976 et 1980).
Superbe 12ème place pour le Français Nicolas Navarro, Morhad Amdouni termine 17ème, Hassan Chahdi 45ème.

Eliud Kipchoge champion olympique de marathon - Crédit photo @kipchogeeliud
Eliud Kipchoge champion olympique de marathon - Crédit photo @kipchogeeliud

25 degrés et surtout plus de 75% d’humidité de bon matin, les conditions météo étaient difficiles ce dimanche à Sapporo (Japon) pour disputer un marathon.

Pas moins de 30 concurrents n’ont pu aller au bout de l’aventure, nombreuses furent les défaillances.

L’une des plus impressionnantes fut celle du Brésilien Daniel Do Nascimento victime d’un sérieux malaise et contraint à l’abandon peu après le 25ème kilomètre.

Eliud Kipchoge venait de décider d’accélérer sérieusement aux commandes du groupe de tête comprenant quasiment une trentaine de marathoniens dont le Français Morhad Amdouni.

 

Les autres Français Nicolas Navarro et Hassan Chahdi étant pointés à une quarantaine de secondes.

Les Kenyans avec Eliud Kipchoge et Lawrence Cherono faisait encore bonne figure contrairement aux Ethiopiens en grande difficulté avec les abandons dès le 10ème kilomètre en raison d’une blessure derrière  la cuisse gauche de Shura Kitata (vainqueur du marathon de Londres 2020) et au semi-marathon de Sisay Lemma (3ème à Londres en 2020).

 

Au 30ème kilomètre passé en 1h32’31, le groupe de tête réduit à 11 concurrents sous l’impulsion de Kipchoge continuait de s’étirer avec une sélection par l’arrière. Morhad Amdouni ne tarda pas à lâcher prise à son tour après une très belle course aux avant-postes aux côtés des cadors de la discipline.

Seul aux commandes, Eliud Kipchoge creuse naturellement l’écart, il ne sera jamais rejoint. Le champion olympique de Rio réalise avec la manière un superbe doublé en 2h08’38 (bien loin de de son record du monde) sans jamais avoir été inquiété. Au final, il l’emporte avec 1’20 d’avance sur le Néerlandais Abdi Nageeye (2h09’58) et 1’22 sur le Belge Bashir Abdi (2h10’00), deux athlètes d’origine Somalienne.

Côté Français, c’est finalement Nicolas Navarro qui a parfaitement géré sa course tel un métronome auteur d’une superbe remontée qui est le mieux classé avec une 12ème place en 2h12’50 à seulement 4’12 du vainqueur. Morhad Amdouni qui a sombré en fin de course se contente de la 17ème place en 2h14’33 à 5’55 de Kipchoge. Enfin Hassan Chahdi plus loin termine 45ème place en 2h18’40.

Réagissez