Schneider Electric Marathon de Paris (3 avril 2016) : un plateau élite d’une densité exceptionnelle

Pour la 40ème édition de cette course mythique, les athlètes élites ont répondu présents et la course s'annonce palpitante.

MDP40_Logo_P

Neuf coureurs en moins de 2h07mn chez les hommes!

Neuf athlètes affichant des records personnels inférieurs à 2h07 prendront le départ du Schneider Electric Marathon de Paris sur l’avenue des Champs-Elysées le 3 avril 2016.

Chez les hommes, le Kenyan Mark Korir, vainqueur en 2015 dans l’excellent chrono de 2h05mn45s, défendra son titre. Son compatriote Bertrand Koech, auteur d’un remarquable temps de 2h04mn5s à Dubai en 2013, sera sans doute son plus sérieux rival. Autres coureurs à suivre particulièrement : les Kenyans Laban Korir (2h06mn05s), Stephen Chemlany (2h06mn24s), Alfers Lagat (2h06mn48s), Micah Kogo (2h06mn56s) ou Felix Kiprotich (2h06mn59s).

Le contingent kenyan devra se méfier des Éthiopiens Abraham Feleke, cinquième du Marathon de Boston en 2011 en 2h06mn13s et de Seboka Tola, troisième à Paris l’année dernière en 2h06mn17s.

Une lutte entre Kenyanes et Ethiopiennes chez les femmes

Côté féminin, la lutte pour la victoire devrait être également très serrée. Comme chez les hommes, la lauréate de l’édition 2015 sera au départ : l’Ethiopienne, Meseret Mengistu, qui s’était imposée en 2h23mn26s, devra batailler avec les Kényanes Georgina Rono, détentrice d’un record de 2h21mn39s, Visiline Jepkesho, 2h24mn44s, et Rebeca Chesire, 2h25mn22s. Martha Komu, lauréate sur le bitume de la capitale en 2008 (2h25mn33s) tentera de se mêler à la lutte pour une place d’honneur.

Pour mémoire, les records du Schneider Electric Marathon de Paris sont la possession de l’Ethiopien Kenenisa Bekele en 2h05mn04s (2014) et de l’Ethiopienne Boru Tadese en 2h21mn04s (2013).

Réagissez