Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016 : les réactions des vainqueurs

Marie-Noëlle Bourgeois (team Raidlight la Réunion), Gaël Reynaud (team Optisport-Uglow) et Quentin Raïssac (Endurance Shop Millau-Patagonia) chez les espoirs, sont les vainqueurs de l'édition 2016. Découvrez les impressions de ces trois champions.

Logo Over The Mountain format JPEG
  • Marie-Noëlle Bourgeois : un rêve inespéré

Marie-Noëlle Bourgeois, professeur d’anglais née à Albi, habite à La Réunion depuis trente ans. Attirée par la montagne, elle découvre le trail en 2010 après avoir fait du golf, de la natation et du vélo.

Plus jeune elle accompagnait son père qui courait beaucoup en montagne. Pourtant ce n’est que plus tard, de retour sur l’île, en accompagnant les copains engagés sur le Grand Raid, qu’elle a remis les pieds sur les sentiers.

Marie-Noëlle Bourgeois © Remi Morel
Marie-Noëlle Bourgeois © Remi Morel

Première des étapes de la Verticausse et du Luchon Aneto Trail, cinquième de l’Ubaye Trail Salomon et huitième de l’Ergysport trail du Ventoux. La Réunionnaise d’adoption a réalisé un excellent parcours jusqu’à la victoire finale. « Je suis ravie de ma victoire car ce challenge était mon premier objectif 2016. J’étais loin de penser que je gagnerais. Au-delà de la performance, l’important est d’avoir abouti mon projet malgré tous les moments de doute. Merci à tous ceux qui m’ont fait confiance et accompagné dans cette aventure, à mon team (ndlr – Raidlight la Réunion) qui m’a toujours encouragé dans mes idées même les plus farfelues et aux organisateurs de ce challenge et de ses étapes. Courir en métropole permet de se confronter à des parcours et des terrains nouveaux, des concurrentes que l’on ne connaît pas, renforce l’expérience et la confiance en soi, ce qui est enrichissant pour la suite. C’est certain, je reviendrai courir sur le continent ! »

Interrogée sur les raisons qui l’ont poussé à choisir ce challenge, la traileuse déclare : « son concept m’a bien plu. Il a donné un fil conducteur à mes entraînements, progression, objectifs et permis de rythmer ma saison d’une façon sympa. Les courses me convenaient car chacune avait un bon dénivelé, un charme particulier et une authenticité unique. Les sites et les parcours sont très importants et essentiels dans les choix des trails. J’aime les terrains arides et montagneux, les forts dénivelés positifs. Trois des quatre trails où j’étais présente montaient à 2500 m d’altitude, c’était décisif dans mon choix.»

  • Gaël Reynaud, les sentiers montagneux pour terrain de jeu

Tout jeune, Gaël Reynaud, team Optisport-Uglow, a joué au football avant de s’adonner, au VTT et à l’escalade. Pour celui dont toute la famille pratique les sports de montagne (dont le trail), courir sur les sentiers est devenu une normalité.

 Gaël Reynaud © Robert Goin
Gaël Reynaud © Robert Goin

Le 11 septembre à Serre Chevalier, dans les secondes qui suivirent sa victoire sur le 49 km et au classement général du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2016, sa compagne Océane Boutarin (qui venait de remporter le 26 km) était la première à le féliciter. « C’est génial de partager notre sport en couple, constatent Océane et Gaël. Il nous permet de nous retrouver au quotidien et il est source de motivation mutuelle. On fait un maximum de sorties ensemble en vélo ou à pied et partageons de nombreux déplacements le week-end. Le trail fait partie de notre vie. »

Une victoire qui reste pour l’instant le meilleur résultat de carrière pour Gaël Reynaud. « J’avoue qu’elle est pour moi un peu inattendue. Je voulais bien figurer mais n’osais pas y penser comme objectif. C’est pour l’instant mon meilleur résultat. J’espère qu’il va être un tremplin et pas un aboutissement. J’ai participé à ce Challenge car deux de ses étapes étaient déjà dans mon programme initial et du coup je me suis dit que ça ferait une bonne ligne pour cette année. Les étapes sont toutes d’un niveau relevé et les parcours vraiment bien ! Elles m’ont offert de belles bagarres sportives avec l’obligation d’être à fond dans l’effort, ce qui permet chaque fois de se dépasser. La place reste un peu secondaire tant qu’on prend du plaisir ! »

  • Quentin Raïssac une domination sans partage
Quentin Raissac © Goran Mojicevic
Quentin Raissac © Goran Mojicevic

Quentin Raïssac, étudiant en STAPS, a derrière lui neuf ans de kayak slalom avant de débuté le trail en 2012. Après quelques années d’échauffement, il se lance sérieusement dans son entraînement en 2014 avant de connaître ses premiers résultats et consécrations.

Premier espoir des étapes de l’Ergysport Trail du Ventoux et Luchon Aneto Trail, a terminé deuxième de celle sur la Verticausse. « Pour ma dernière année chez les espoirs je suis heureux de prendre la première place de ce challenge dans cette catégorie, c’était mon objectif principal de l’année. J’ai eu envie de me tester sur des courses plus longues. Ce Challenge a bien répondu à mes attentes avec des trails répartis sur différents lieux tous aussi beaux. Il m’a également donné l’occasion de me confronter à un plateau d’athlètes toujours à la hauteur, ce qui est un point important. J’espère que cette victoire en appellera d’autres chez les seniors. Il va falloir que je me prépare à fond pour rivaliser avec une concurrence extrêmement rude. »

Réagissez