Résultats du 50 km de l’eco trail de Paris 2012, le 24 mars 2012

1447 coureurs ont pris le départ du 50 km de l'Eco Trail de Paris. A 10h45, le peloton s'élançait depuis le Domaine du Château de Versailles pour 50 km d'effort. Au final, victoires de Xavier Bignon chez les hommes et Anne Valéro chez les femmes.

eco trail de Paris 2012 50 km

Alors que depuis déjà trois quarts d’heure, les coureurs du 30 km testaient les chemins secs menant de Meudon à la Tour Eiffel, les coureurs du 50 km de l’Eco trail de Paris prenaient le départ à 10h45.

Depuis le magnifique domaine du Château de Versailles, 1447 coureurs s’élançaient à l’assaut des difficultés du jour. Certes le terrain était sec mais la chaleur était belle et bien présente et allait au fil des kilomètres peser sur les organismes. Mais retour au départ et au cadre féérique avec le château de Versailles. Durant plusieurs minutes, il a ainsi été possible d’admirer le château en longeant le Grand Canal puis la pièce d’eau des Suisses. Un moment apprécié de tous. Ensuite direction Buc. Au terme de ces 8 km d’effort, voici Jouy en Josas, Viroflay, Velizy-Villacoublay et voici Meudon au terme de 23 km d’effort. C’est ensuite Chaville, Ville d’Avray, Marnes la Coquette et le Domaine National de Saint-Cloud. Le dernier ravitaillement. Il reste 10 km d’effort pour atteindre la Tour Eiffel.

Dès les premiers mètres, les coureurs élites s’en donnent à coeur joie mais dans l’effort certains tracent tout droit, là où il fallait tourner. Benoit Holzerny présenté comme favori est l’un des grands perdants. Au premier pointage, Christophe Boebion se présente en tête après 28 km d’effort suivi de Jean Marc Armingol. A mi-parcours bien difficile de savoir ce qui va se passer. Derrière beaucoup semblent en avoir encore sous le pied. Au ravitaillement du Parc de Saint Cloud, à 10 km de l’arrivée, les deux hommes sont ensemble mais derrière ça revient. Stéphane Fejean est troisième suivi de deux hommes : le suisse Donnino Anderhalden et Xavier Bignon respectivement 9e et 10e. Partis tranquillement à leur rythme, ils n’ont cessé de revenir au fil des kilomètres. Ils sont à trois minutes.

Pour aborder les 10 derniers kilomètres, la bataille s’annonce. Un regroupement s’opère. A six kilomètres de l’arrivée, Xavier Bigon prend la tête et s’impose de toute beauté après une course tout en sagesse. A 31 ans, il avait décidé, cette année, de ne planifier que ce 50 km mais depuis il est aussi inscrit sur le marathon de Londres. C’est ainsi que ce  50 km s’est inscrit dans une préparation de routier et non dans celle d’un traileur. « De fait, je suis parti tranquille car je ne savais pas trop où j’en étais. J’étais presque en sortie longue. Ensuite je me suis senti très bien. Je ne me suis ainsi pas arrêté à Saint Cloud, j’ai tracé. Mais pour être honnête je n’ai jamais changé de rythme, je suis resté à 14 km/h tout le temps, j’ai surtout remonté les concurrents plus que placé des attaques. Ca se termine plutôt bien ! Je ne sais pas trop maintenant ce que je vais faire car c’était mon premier trail. Je vais voir, je vais la jouer au feeling, peut être essayer le triathlon ou la course en montagne. Je ne sais vraiment pas, ce qui me plait c’est le sport. Alors on verra. »

eco trail de Paris 2012 50 km

Chez les femmes, Anne Valéro a vécu une course paisible. En tête dès le départ de la course, elle n’a jamais été menacée sans pour autant être sereine.« En fait, je ne savais pas trop où j’en étais. Je n’avais pas de pointage, je ne savais donc pas qui était derrière et à combien. De fait, moi la traqueuse j’ai eu du mal à être sereine. Mais je suis heureuse, cette année afin d’apprendre à gérer mes courses plus sereinement je vais multiplier les compétitions. La semaine prochaine je serais sur le Lyon Urban Trail mais je n’ai pas encore décidé sur quelle distance. Après, hé bien, il y aura d’autres courses avec en ligne de mire le marathon du Mont Blanc et la CCC (Courmayeur Champex Chamonix). »

Derrière, le peloton luttait avec la fatigue, ils seront 1364 à franchir la ligne d’arrivée…

Les réactions

eco trail de Paris 2012 50 kmJean Marc Armingol, 3e
 » Je suis venu avec des amis depuis la Haute Savoie. Un défi entre amis. J’ai trouvé les 10 derniers kilomètres très longs, il faisait chaud et c’était le retour sur le bitume. J’ai vraiment apprécié cette course, le parcours est incroyable. Le départ à Versailles juste féérique, la forêt, les sous bois, je ne connais pas vraiment ça. Chez nous, ça monte et ça descend on n’a pas de tels tracés. Ma course je l’ai gérée, lorsque les gars se sont perdus devant je me suis retrouvé en tête… Jusqu’au parc de Saint-Cloud en fait. Mais là, j’ai payé un peu mon manque d’entraînement, je sors de blessure et j’étais trop court pour lutter pour la victoire. Mais je ne veux pas me plaindre, j’ai vraiment vécu une course incroyable, appréciant chaque kilomètre et lorsque je me suis fait doubler je n’ai pas vraiment été déçu car ils étaient plus forts. J’ai donné tout ce que j’avais à donner. J’ai une pensée pour Benoit aussi (Holzerny, ndlr) car je pense que c’était le plus fort. Mais c’est ça aussi le trail, il doit vraiment être déçu. »

Christophe Boebion, 4e
« 
Ce fut une course étrange. J’étais en tête, je ne savais pas trop si je devais y croire ou pas. C’est très drôle, Jean Marc (Armingol, ndlr) je ne le connaissais pas mais nous avons fait connaissance hier à l’hôtel et on a mangé ensemble et passé un très bon moment. Moi sur la fin j’étais trop juste et ils sont normalement tous revenus sur moi et je n’ai pas pu m’accrocher plus . J’ai fait ce que je pouvais, je suis content c’est un bon début de saison. Je pense que Benoit était le plus fort mais les aléas de la course l’ont voulu autrement.  »

Ils l’ont couru

eco trail 2012 50 km temoinRomain Badier, 31 ans, commercial, Antony (92), 6:56:24
« Mon premier trail, ce fut dur ! L’an dernier pour mes 30 ans, je m’étais fixé premier marathon, j’ai terminé en 4h. Je voulais continuer alors je me suis dit allez premier trail cette année. Mais pour ce genre de défi il faut pouvoir s’entraîner correctement, ca n’a pas été mon cas. Je ne me suis entraîné que deux fois par semaine c’est trop juste. Au départ j’étais tout excité, l’ambiance était vraiment sympa. Ensuite au fil des kilomètres, ce fut dur. Il faisait très chaud et j’ai fait une grosse erreur je n’avais qu’une boisson diététique dans mon sac et je voulais de l’eau. De fait avant le 28e km et le 1er ravitaillement je n’ai pas bu pendant deux km. Au ravitaillement je suis reparti à l’ancienne comme me l’ont conseillé les personnes qui étaient avec moi, j’ai pris de l’eau et un sandwich ca m’a fait beaucoup de bien. Ensuite et bien c’était mon défi, je ne voulais que terminer. Le plus incroyable sur ce trail, c’est la solidarité. On s’encourage tous, il n’y a pas de concurrence, juste de l’entraide on est coachs les uns des autres. C’est un grand partage. Ensuite pour tenir sur les quais je me suis dit « allez, sous les 7 heures ». Je l’ai fait… Maintenant je pense à mon frère qui est sur le 80 km, c’est sa deuxième tentative l’an passé il n’a pas pu finir et là je crois qu’il en bave (ndlr, son frère, Raphaël, terminera en 11h01mn02).

Jacques, retraité, Saint-Grégoire (35), 5h41mn32s : « Ca s’est bien passé, mieux que l’an dernier. Les distances annoncées ont été respectées, contrairement à l’an dernier, et moralement, ça fait du bien ! L’an dernier, j’étais parti vite, là je suis parti correctement. J’étais tout seul, à mon rythme. Je me sentais bien jusqu’au ravitaillement de Saint-Cloud. Après, c’est un peu moins agréable, mais il faut bien passer par là ! C’était ma troisième participation, c’est agréable d’être si près de Paris sur un tel parcours. L’arrivée est superbe, et on a de très beaux points de vue, notamment depuis le dernier ravitaillement ! Mon épouse a fait le 18 kilomètres ce matin, mes enfants habitent ici, donc ça nous donne l’occasion de passer un week-end en famille ! »

Hommes

1 .  Xavier BIGNON , 3:53:14
2. Donnino ANDERHALDEN (Suisse), 3:55:31
3. Jean-Marc ARMINGOL, 3:56:10
4. Christophe BOEBION, 3:59:17
5. Benoit HOLZERNY, 4:00:51
6. Romuald LEPERS, 4:02:08
7. Stéphane FEJEAN, 4:04:40
8. Philippe GUILLEMAIN, 4:05:50
9. Willem STOCKMAN, 4:08:36
10. Yoann BABIN, 4:09:28

Femmes

1. Anne VALERO, 4:23:06
2. Nadège BEAUDOIN, 4:29:51
3. Manuelle THOMINE, 4:37:48
4. Emmanuelle BLANCK, 4:44:47
5. Marie LOUDES, 4:49:42
6. Sophie BAUDEL, 4:52:24
7. Tiphaine SPENGLER, 4:56:33
8. Elisabeth CREPON, 5:01:05
8. Catena-Maria PIZZINO, 5:01:05
10. Marie-Laure BOUTESOCQ, 5:06:50

Le classement complet du 50 km sur le live de l’eco trail : 50km

Les statistiques
Nombre de partants : 1447 dont femmes : 218 (15.07% des partants)
Nombre d’arrivants : 1364 (94.26% des partants)    dont femmes : 202 (14.81% des arrivants)(92.66% des partantes)
Nombre d’abandons total : 48 (3.32%)

Vous avez participé à l’eco trail, ? Laissez-nous vos impressions !

Quelques photos

Réagissez