Résultats de la Reebok Spartan Race (Castellet, 83), le 12 octobre 2014

Nouveau record pour la Spartan Race ! Ils étaient 8 500 combattants à prendre le départ de l'une des trois distances proposées, du jamais vu sur le circuit Européen.

1

Avant le grand départ, le profil du parcours de cette Spartan Race 2014 était précieusement gardé secret. Ainsi, chacun des 22 à 43 obstacles qui segmentent le tracé restait une surprise pour les coureurs. Et il était impératif de franchir tous ces obstacles, sous peine d’effectuer des pompes de pénalité. Nager dans des marécages, porter des pneus, des sacs de 25kg, ramper dans la boue sous des fils barbelés, monter à la corde, lancer le javelot ou encore sauter au dessus des braises et des flammes, cette Spartan Race a encore une fois démontré qu’elle était l’une des courses d’endurance les plus éprouvantes du genre.

Inspiré des entraînements au parcours du combattant de l’armée de terre, la discipline dont se revendique la Spartan Race attire de plus en plus d’adeptes. Et ce week-end, sur le circuit du Castellet, il étaient 8 500 à repousser toutes leurs limites sur 5, 13 ou encore sur 20 kilomètres. La Spartan Race séduit également les élites. Cette course du 12 octobre 2014 fut ainsi le théâtre de plusieurs performances de haut vol.

3

Sur la Spartan Beast, épreuve reine de 20 kilomètres, ponctuée de 43 obstacles, c’est le Français Bastien Bravais qui s’impose en 2h00mn05s : « C’est ma première participation à une Reebok Spartan Race. Je viens du trail et j’ai longtemps couru sur de longues distances. J’avais envie d’une nouvelle discipline et j’ai découvert Spartan Race. Je suis ravi par ma 2ème place sur le Beast.. Je ne m’attendais pas à un si haut niveau sur la vague Elite. Je pense vraiment revenir sur une Reebok Spartan race… intégrer le circuit 2015 est très tentant… » Le traileur n’était pourtant pas seul sur le coup, et a bien failli voir l’Espagnol Aleix Fabregas lui voler la vedette. La victoire a échappé à l’ibérique de deux petites secondes (2h00mn07s). Maximilien De Haro complète le podium, en 2h11mn46s.

Sur la Spartan Super, c’est un autre Espagnol, Lluis Barbe Llagostera, qui devance ses concurrents de plus de six minutes. Llagostera s’impose sur ce 13km grâce à un chrono canon, 1h24mn58s. L’Italien Eugenio Bianchi a su relever le défi que lui proposait les organisateurs de la Spartan Race, mais ne montera que sur la seconde marche du podium, 1h31mn12s. Le français Cedric Costantino, distancé par ses opposants européens, monte sur la troisième marche, 1h33mn09s.

Enfin, sur la brève mais non moi difficile Spartan Sprint, la France s’offre le seul triplé tricolore de la compétition. Victoire de Marc Braun en 43mn15s. Frédéric Bon lui succède grâce à un temps de 45mn28s. Luc Trollat franchit quant à lui la ligne d’arrivée après 45mn35s de course.

4

Chez les femmes, cette Spartan Race 2014 a vécu sous le règne sans partage d’une spécialiste de la discipline, Hélène Dumais. La Canadienne aura participé aux trois courses du week-end, montant sur la plus haute marche dans deux épreuves et arrachant une seconde place sur la troisième : « C’est ma vingtième participation à une Reebok Spartan Race cette année avec à chaque fois un podium ! C’est la première fois que je viens sur une épreuve en France.. J’ai participé aux 3 courses ce week-end au Castellet. Je suis ravie par ma performance. Je suis habituée à des courses dans les montagnes aux USA. Ici le parcours était plus roulant, il y avait de longues portions de course à pieds c’était un belle nouvelle expérience. Il n’y a pas 2 Reebok Spartan Race identiques ! »

Hélène Dumais et ses 2h41mn29s ont ainsi du céder le passage à l’Espagnole Maria Vila Sancho, qui l’emporte en 2h33mn27s sur la Spartan Beast. Marion Loriblanchet apporte une touche tricolore à ce podium, en franchissant la ligne en 2h45mn39s.

Hélène Dumais aura par contre été intraitable sur la Spartan Super. En menant un train d’enfer durant toute la durée de la course, la Canadienne franchit tous les obstacles et en sort victorieuse en 1h51mn13s. Comme chez les hommes, c’est une Italienne qui monte sur la seconde marche du podium. Ilaria Paltrinieri passe la ligne en 1h52mn31s, suivie de quelques minutes par Olga Estelle Camps (1h59mn13s).

Sur la Spartan Sprint, c’est encore une fois Hélène Dumais qui remporte la mise, 56mn31s. L’Espagnole Eulalia Gonzalez Guardia (58mn02s) et la Française Julie Blanc (1h04mn15s) complètent le podium.

Les résultats

  • Spartan Beast (20km, 43 obstacles)

Hommes

  1. Aleix Fabregas (ESP), 2h00mn07s
  2. Bastien Bravais (FRA), 2h00mn05s
  3. Maximilien De Haro (FRA), 2h11mn46s

Femmes

  1. Maria Vila Sancho (ESP), 2h33mn27s
  2. Hélène Dumais (CAN), 2h41mn29s
  3. Marion Lorblanchet (FRA), 2h45mn39s
  • Spartan Super (13km, 37 obstacles)

Hommes

  1. Lluis Barbe Llagostera (ESP), 1h24mn58s
  2. Eugenio Bianchi (ITA), 1h31mn12s
  3. Cedric Costantino (FRA), 1h33mn09s

Femmes

  1. Hélène Dumais (CAN), 1h51mn13s
  2. Ilaria Paltrinieri (ITA), 1h52mn31s
  3. Olga Estelle Camps (ESP), 1h59mn13s
  • Spartan Sprint (5km, 22 obstacles)

Hommes

  1. Marc Braun (FRA), 43mn15s
  2. Frédéric Bon (FRA), 45mn28s
  3. Luc Trollat (FRA), 45mn35s

Femmes

  1. Hélène Dumais (CAN), 56mn31s
  2. Eulalia Gonzalez Guardia (ESP), 58mn02s
  3. Julie Blanc (FRA), 1h04mn15s

Les résultats complets sur le site de la course

2 réaction à cet article

  1. Pour une première participation, une très belle surprise !
    Du sport, de l’engagement, et beaucoup de fun !
    Nous avons filmé la course et vous proposons un résumé pour vous motiver à participer l’année prochaine !
    https://www.youtube.com/watch?v=tuqHERJZ_3I
    AROOOO !

    Répondre
  2. Mais comment s’entraîner pour réussir à franchir la ligne d’arrivée? (Au moins cela..)
    Bravo vraiment, ça fait rêver !

    Répondre

Réagissez