Pékin 2015 : Renelle Lamotte veut terminer l’année en beauté

Difficile de descendre de son petit nuage après une telle saison, pourtant la pensionnaire d'Athle sud 77, lucide, garde les pieds sur terre.

A quelques jours de son entrée en lice sur 800 mètres aux Mondiaux de Pékin 2015 (le mercredi 26 août,04h25), Renelle Lamotte réalise une saison presque parfaite.

renelle

Presque parfaite, l’athlète montante du demi-fond français tant elle est insatiable. Elle l’a encore prouvé à Stockholm, en remportant sa première Diamond League. Cette saison 2015 semble suivre la trame d’un script où tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. « J‘ai réalisé une saison vraiment satisfaisante jusqu’à présent, en remplissant tous mes objectifs! » se réjouit Renelle. Un titre de championne d’Europe Espoir, une première place à la coupe d’Europe et trois chronos sous les  2 minutes. « Avec mon entraîneur Thierry Choffin, nous sommes déjà tournés vers les championnats du monde de Pékin 2015 et si je veux me rapprocher d’une saison parfaite, je devrais faire mes preuves la-bas« , confie celle qui garde timidement dans un petit coin de la tête le record de France Espoir. « C’est vrai que le record de France Espoir (1mn59s32 contre 1mn59s39) est accessible et je serai vraiment ravie de pouvoir le battre, mais je n’y pense pas à chaque sortie. Il est juste là, omniprésent mais pas du tout obsessionnel. »

Car l’athlète de Athle sud 77 est lucide et sait pertinemment que la priorité sera de passer les tours, car seule la place compte en championnat.  « Mon stage de préparation à Montpellier s’est très bien déroulé. Désormais la priorité est d’atteindre la finale, le record suivra peut être. Si je dois mener je le ferai, si je dois me cacher dans le peloton pour préserver mes chances je le ferai. Cela dit, je préférerai un schéma de course où je peux donner l’allure, c’est comme ça que je me sent plus à l’aise, j’ai le sentiment de contrôler la course et d’avoir un œil sur l’avant du peloton » affirme Renelle Lamotte, avant de nous quitter, sourire aux lèvres, heureuse et impatiente d’arriver à Pékin.

Réagissez