Monaco Run, le 18 mars 2012

3 pays, 3 courses !

Après avoir abandonné le marathon de Monaco et des Riviera, Monaco Run avait offert l’an dernier une nouvelle épreuve : la Riviera Classic. Les 23.8 kilomètres sont maintenus en 2012. De même que le 10 kilomètres de Monte Carlo, à courir seul ou en relais à deux. Rendez-vous le dimanche 18 mars.

Riviera Classic 2011 Monaco Run

C’est vrai qu’ils ne sont pas là pour faire du tourisme, mais tout de même… les participants à la Riviera Classic (ils devraient être près de 1500 cette année), peuvent se targuer de visiter trois pays en  moins de 24 kilomètres. Avec un départ de Vintimille, en Italie, un passage en France (par Menton et Roquebrune Cap Martin) et une arrivée à Monaco, les 23.8 kilomètres du parcours offrent un itinéraire unique.

Le 18 mars 2012, la deuxième édition de l’épreuve s’inscrira dans la continuité de 2011. Vintimille, devrait donc réserver le même accueil chaleureux aux coureurs, assurant le folklore dans le centre-ville. Et pour rejoindre le départ, les participants sont invités à emprunter le train. « Le système de navettes avait bien fonctionné l’an dernier, rappelle l’organisateur Didier Boinon. Il faut dire qu’à Vintimille comme à Monaco, le départ et l’arrivée sont proches de la gare ».

Deux difficultés majeures

Mais bien sûr, entre Vintimille et Monaco, ce sont les jambes des coureurs qui sont sollicitées sur un parcours qui garde des traces de l’ancien marathon de Monaco et des Riviera. Ceux qui ont connu cette épreuve se reconnaitront. « A partir du 5ème kilomètre, on emprunte le parcours retour du marathon à l’époque. La différence, c’est que l’arrivée se fait sur le port et non pas au stade Louis II. Cela permet de rassembler plus de public ».

Les coureurs doivent gérer deux difficultés majeures. La première intervient dès le premier kilomètre. « L’avantage, c’est qu’elle permet de régler l’allure, ça calme tout de suite les esprits, sourit Didier Boinon. On ne monte pas très haut, mais la pente est raide. » Une pente de 4 à 6 % sur 1.500 mètres environ.

Au programme ensuite : majoritairement de la descente et du plat, jusqu’au Cap Martin. C’est donc là le moment d’appliquer le conseil de l’organisateur : « Profitez de la mer ! »

Mais au 14ème kilomètre se présente le Cap Martin, deuxième montée du parcours qui vous mène au point culminant du tracé à 85 mètres. Une fois au sommet, il reste environ 7 kilomètres « très roulants. La fin de parcours est rapide, en faux-plat descendant, on peut se laisser aller », explique Didier Boinon.

Un 10 kilomètre roulant

En parallèle de cette Riviera Classic, une autre épreuve est organisée dans le cadre de ce Monaco Run : les 10 km de Monte Carlo. Cette fois, tout se passe intra-muros, dans la partie basse de Monaco. Avec un point culminant à 15 mètres, le tracé est roulant et traverse la ville d’Est en Ouest. Les coureurs engagés sur le Monaco Relay partent en queue de peloton. Le premier relayeur effectue 3 kilomètres avant de passer le relais à son coéquipier qui boucle lui les 7 derniers kilomètres.

Le programme

Dimanche 18 mars 2012
9h30 :
départ des 10 km de Monte-Carlo et du Monaco Relay (3+7 km), depuis le quai Albert 1er, sur le Port Hercule
9h45 : départ de la Riviera Classic (23.8 km) depuis le bord de mer de Vintimille, en Italie

Inscriptions

En ligne jusqu’au 16 mars minuit

10 km de Monte Carlo : 12 euros par courrier. 12 euros par Internet jusqu’au 9 mars puis 15 euros. 15 euros sur place le 17 mars au Running Expo du Stade Louis II.
Riviera Classic : 25 euros jusqu’au 4 mars puis 30 euros. 30 euros sur place le 17 mars au Running Expo du Stade Louis II.
Monaco Relay : 20 euros par équipe de 2. Bulletin à télécharger sur le site de la course.

Retrait des dossards

Samedi 17 mars 2012
Au Running Expo, au Stade Louis II, de 9 à 19h

Dimanche 18 mars 2012
Pour la Riviera Classic
: au départ à Vintimille de 7h30 à 9h30
Pour les 10 km de Monte Carlo et le Monaco Relay : au départ au port Hercule, à partir de 7h30

Le site de Monaco Run : www.monacorun.org

La fiche course du Monaco Run : monaco-run/2012

Réagissez