Marathon de Francfort (Allemagne), le 30 octobre 2016

Le deuxième plus grand marathon d'Allemagne promet une course des plus serrée. Zoom sur le plateau élite présent sur le départ et qui risque d'animer cette édition 2016.

Frankfurt

Alors qu’il fête sa 35ème édition, le marathon de Francfort – deuxième plus grand marathon d’Allemagne après celui de Berlin – a fermement établi sa réputation de course exigeante et rapide. Avec un meilleur temps de 02:03:42 (établit par Wilson Kipsang en 2011), la ville de Francfort se classe au 4ème rang des marathons les plus rapides au monde derrière Berlin, Londres et Boston.

Véritable événement populaire, l’organisation a fait d’énormes progrès depuis ses débuts en 1981. Ce ne sont pas moins de 15 500 coureurs qui sont attendus dimanche 30 octobre 2016. Parmi eux, un plateau élite promettant une belle compétition.

Elle était annoncée comme la surprise de cette course… Malheureusement, la championne du monde en titre de semi-marathon : la Kényane Peres Jepchirchir a dû se retirer de la ligne de départ. Au terme d’une préparation qu’elle a jugé non-aboutie, la coureuse a préféré repousser sa participation.

Néanmoins, malgré cette absence chez les féminines, la compétition n’en demeure pas moins intéressante. Bien évidemment l’escouade Éthiopienne est au rendez vous. Et l’on trouve également au départ la Kényane Sarah Jebet ou encore l’Éthiopienne (récemment naturalisée allemande) Fate Tola. 

Mamitu Daska et Dinknesh Mekash Tefera seront particulièrement à surveiller. Tefera, qui a raté la victoire d’un cheveux l’an dernier, espère bien remporter cette fois ci l’épreuve. Mais pour cela, elle devra réussir à surprendre sa compatriote Mamitu Daska. Plus rapide (record personnel de 2:21:59 contre 2:23:12), l’athlète Éthiopienne connait bien le parcours qu’elle a déjà parcouru plusieurs fois (3ème en 2012, 4ème en 2013) et remporté en 2011.

Par ailleurs, elle devront se méfier de la jeune Sutume Asefa Kebede (22 ans) qui possède une belle marge de progression après sa 4ème place au marathon de Dubaï.

Du côté des hommes le Kényan Mark Korir sera un sérieux concurrent à la victoire. Le vainqueur du Marathon de Paris en 2015, avec un impressionnant record personnel de 2:05:49, devrait mettre à profit tout son potentiel lors de cette étape permettant agressivité et rapidité, mais il ne sera pas le seul…

En effet, le Kényan rencontrera sur le départ son compatriote et successeur du Marathon de Paris : Cybrian Kotut. Le jeune homme de 24 ans (qui a réalisé son meilleur temps lors de son parcours sur les quais de Seine) espère bien bousculer la hiérarchie pré-établie et pourquoi pas battre son record personnel sur le parcours plat de Francfort.

Ce parcours, il y en a un qui le connaît bien. Il y a six ans, Tadesse Tola avait la victoire à sa portée mais avait dû se contenter de la deuxième place derrière l’impressionnant Wilson Kipsang. Cette année, le coureur Éthiopien est bien déterminé à être le premier coureur à franchir la ligne d’arrivée. Également revanchard, Lani Rutto espère bien monter sur la première marche du podium, lui qui voyait la victoire lui échapper l’an dernier pour 8 petites secondes…

Comme à Berlin il y a quelques semainesle Marathon de Francfort promet une féroce compétition et pourrait bien voir un nouveau record tomber !

1 réaction à cet article

  1. Comment faire pour suivre la course du 30 octobre 2016 merci

    Répondre

Réagissez