Marathon de Bordeaux 2015 : retour sur les couacs de l’organisation

Si le succès fut populaire et l’ambiance chaleureuse sur le marathon de Bordeaux, samedi 18 avril 2015, des dysfonctionnements laissent un goût amer dans la bouche de certains participants.

marathon de Bordeaux 2015

« Ce marathon a été un grand succès pour le public et les bénévoles mais pour les coureurs habitués à ce genre d’épreuves, ce marathon est une honte » lâche ainsi Najib.

Les couacs se sont accumulés pour les organisateurs qui aujourd’hui assument. « On assume certains couacs, on en prend acte et on va débriefer en profondeur pour trouver des solutions », assure Corinne Vanier, de Lagardère Unilimited Events, qui organisait pour la première fois en France un événement de cette ampleur et c’est donc appuyé sur leurs « homologues allemands qui organisent le marathon de Hambourg ce week-end », précise Corinne Vanier, qui souligne aussi la présence de membres de l’équipe parmi les coureurs pour avoir des retours de l’intérieur.

Sûr qu’ils auront des remarques à faire, comme sur les ravitaillements. « Des quartiers d’oranges et des bananes… ça va un moment », soupire Cyril. « Nous avions prévu de la soupe, or avec la pluie, par mesures de sécurité, nous avons décidé de ne pas sortir les chauffe-plats pour la faire réchauffer, plaide Corinne Vanier. Quant aux ravitaillements le long de la course, il faut féliciter les bénévoles qui ont été formidables, parce que découper des oranges et des bananes dans ces conditions… Ils ont fait le maximum. »

Et la liste des reproches est longue avec notamment le parcours sinueux dans le centre-ville, les semi-marathoniens qui rejoignent les marathoniens au 30ème kilomètre, les relais qui « perturbent et font perdre des repères », énumère ainsi un marathonien (Patrick) sans parler de la course duo qui perturbait les coureurs et qui a semblait là aussi très mal organisé. « Il y aura « des améliorations ou des changement de formules, il faudra revoir tout cela», admet Corinne Vanier.

Des déductions pour les participants qui souhaitent revenir en 2016

 

Comme pour l’éclairage. Dès la ligne d’arrivée, les témoignages convergeaient pour pointer du doigt le manque de lumière, comme Marine qui le qualifiait de « déplorable ». Pourtant, des « gros efforts ont été faits avec la métropole, les services de la ville pour avoir un éclairage optimal. Malheureusement, il y a eu une panne de courant au Jardin Public, la ville a tout de suite réagi, mais ça met quand même un peu de temps à revenir », souligne Corinne Vanier. Et c’était sans compter, la cyber-attaque dont se dit victime Top Chrono, le prestataire de service reconnu, en charge du chronomètre, qui a affolé les compteurs. « L’incident du timing est extrêmement malheureux », reconnaît Corinne Vanier, qui ne souhaite pas en dire plus. « Il y a eu des bugs dans l’organisation qu’on assume et qu’on souhaite corriger, insiste-t-elle. On va dans les prochains jours écrire aux participants pour s’excuser et leur proposer une ristourne pour l’an prochain avec une période exclusive d’inscription. »

Le succès populaire aura eu le mérite d’inscrire ce marathon dans le calendrier des événements de la métropole, la deuxième édition devrait se dérouler le 23 avril 2016, ce qui laisse du temps pour corriger les erreurs. Lagardère Unilimited Events sera alors attendu au tournant et le droit à l’erreur ne sera plus accordé.

Agnès Caullier

12 réaction à cet article

  1. Il est facile de critiquer quand on ne fait pas…
    Il est vrai que c’était une première édition mais vu le prix de l’inscription les gens s’attendaient certainement à ce que tout ait été étudié pour que ça se déroule dans les meilleures conditions possibles sauf que la météo ne l’a pas entendu de cette oreille.
    Faudra voir si l’organisation corrige tout ça lors de la prochaine édition, toujours sans moi si le prix reste aussi élevé.
    Comme toujours, un grand merci aux bénévoles !

    Répondre
  2. pour ma part le parcours est extra certes exigeant mais plein de relances et de variété ..
    même si je perd 2 a 3minutes sur mon meilleur temps (2h47) ce marathon évite les lignes droite interminable.. pour l éclairage franchement cela n empêche pas de courir et ajoute a la spécificité de cette épreuve .je me réinscrit des l an prochain….

    Répondre
  3. Encore heureux que l’organisateur s’excuse c’est la moindre des choses. Pour la déduction il ferait mieux de nous laisser le choix de la manifestation car pour l’an prochain ce sera sans moi. Je reste encore déçu d’avoir anéanti mes 3 mois de prépa et mon objectif à causes des embouteillages avec le semi du 27km au 42km. Bilan 3h38 à l’arrivée et grand merci aux bénévoles et au public venu nombreux au moins 2 points positifs.

    Répondre
  4. bonjour,
    Pour l’an prochain ce sera sans moi. Je reste déçu d’avoir anéanti mes 3 mois de prépa et mon objectif à causes des embouteillages avec le semi du 27km au 42km, une aberration!
    A mon humble avis, du 30km au 42km, il ne devrait y avoir sur le parcours que des Marathoniens et Marathoniennes en Solo.
    le parcours n’est pas propice à réaliser un chrono,il faut le savoir …

    Un grand merci aux bénévoles et au public venu nombreux au moins 2 points positifs.

    Répondre
  5. bonjour,
    j’ai également trouvé regrettable que le parcours soit commun pour les Marathoniens et les Semi-marathoniens sur les 15 derniers km, créant des ralentissements répétés dans les rues déjà pas très larges de la vieille ville, obligeant à zigzaguer pour éviter les accrochages… et à l’arrivée on nous dirige dans le noir pour la remise d’une médaille finisher marathon qui s’avère etre celle du semi-marathon, quelle confusion! Au final, je suis quand meme contente d’avoir participé à cette 1ère édition, et serais ravie de participer à nouveau à ce Marathon particulier car de nuit car je suis sure que l’organisation ne peut que s’améliorer.

    Répondre
  6. Bonjour,
    Pour ma part c’était mon premier marathon et malgré les commentaires des » éternels insatisfaits », j’ai pris beaucoup de plaisir malgré des conditions climatiques compliquées.
    C’était la première édition, il faut faire remonter les petits couacs et être indulgent avec les organisateurs.
    MERCI à eux et à tous les bénévoles

    Répondre
  7. Bonjour
    C’était mon premier marathon. Le public extraordinaire tout au long du parcours; un grand merci!!!. Par contre je suis particulièrement en colère contre l’organisateur. Vu le prix de l’inscription je pouvais m’attendre à d’autres prestations. Le marathon ne fut-il qu’un prétexte pour faire des profits??? Ce sera mon dernier marathon avec cet organisateur. Max

    Répondre
  8. J ai participé au semi et j ai trouvé ça génial; personnellement je n ai pas été gênée par les marathoniens, et le parcours avec les lumières étaient magnifique, il faut arrêter de voir que le chrono et les défauts et voir les côtés positifs, je suis venue pour m amuser et j ai pris beaucoup de plaisir, merci!

    Répondre
  9. J espère que l année prochaine ils ne mélangeront les semi et les marathonien s car j ai perdu du temps ! Merci au public et au bénévoles

    Répondre
  10. super marathon, pour ceux qui veulent plus de lumiére « y’a des marathons de jour…………. »

    Répondre
  11. Comme tout marathon,il faut le mental.Les conditions climatiques étaient mauvaises avant le départ.Les coureurs ont pris le départ en toutes connaissances…Bravo aux organisateurs ,aux bénévoles très souriants.En ce qui concerne les ravitaillements,ils étaient parfaits.Ce n était pas un marathon gastronomique!! Eau et sucre sont suffisants.La critique est facile mais l art est difficile.Pour ma part,je mets 20 minutes de plus que sur mes autres marathons néanmoins je ne cherche pas de bouc émissaire….Vu le parcours ,il fallait se douter qu il ne soit pas roulant!!!

    Répondre
  12. C’était pour moi aussi mon premier marathon et j’en garderai un super souvenir! Un grand bravo à tous les bénévoles et au public qui nous ont soutenu tout au long du parcours malgré une météo peu clémente. Pour une première édition on ne pouvait pas s’attendre à un sans faute. Ils ne pourront que s’améliorer et sauf pépin physique je serai là l’année prochaine.

    Répondre

Réagissez