Les résultats du Raid Obiwak, Cublize (69), les 26 et 27 mai 2012

Plus de 2 000 participants pour ce raid d'orientation installé cette année dans le Beaujolais vert

OBivwak2012©Crespeau_DSC2868

Créé dans la Loire, le Raid O’bivwak a été au cours de son histoire un raid nomade, n’hésitant pas à s’éloigner de ses bases. Mais depuis quelques années, avec le fort soutien de la Région Rhône Alpes, il a fait le pari d’en faire découvrir les territoires riches d’atouts pour les activités outdoor. Ainsi cette année, il a posé ses balises dans le Département du Rhône et plus spécialement dans le Beaujolais Vert, sur la base de loisirs du Lac des Sapins (commune de Cublize).

Une première dans le département du Rhône pourtant riche d’expérience en matière de course d’orientation.

Un Raid au cœur de la Région Rhône Alpes et du Beaujolais Vert

Le département du Rhône ne peut pas rivaliser, à priori, avec d’autres départements rhônalpins en matière d’espaces propices aux activités outdoor. Et pourtant au nord ouest, le Beaujolais Vert est un véritable poumon, aux forêts profondes et paysages évoquant d’autres univers du Massif Central. Le Lac des Sapins, où le Raid O’bivwak 2012 avait choisi de faire étape, est un des spots prisés par les amateurs de pleine nature et plus spécialement par les sportifs. Ajoutez à cela l’expérience des orienteurs du Rhône et de leur Comité départemental présidé par Olivier Basset, qui depuis des lustres organisent la Rhône Orientation (une épreuve de promotion de la discipline qui chaque année fait carton plein) et les ingrédients de la réussite étaient réunis.

« Le pari était osé pour nous d’accueillir une telle épreuve, même si nous avons une bonne expérience d’organisateurs. Mais il est réussi, car il a fédéré les clubs du Rhône, fait la démonstration auprès des responsables locaux que la Course d’Orientation est un vecteur d’animation puissant et multi-publics. De plus avec cette nouvelle carte nous offrons un outil d’animation à un centre soucieux de miser sur les atouts naturels environnants pour promouvoir des activités , soulignait Oliver Basset à peine le Raid O’bivwak terminé.

Une épreuve labellisée éco-événement.

Olivier Basset, Président du Comité départemental de course d’orientation du département du Rhône, a beaucoup insisté lors de ses interventions pour souligner la labellisation du Raid O’bivwak comme éco-événement. Tri des déchets, covoiturage, navettes de bus pour se rendre sur le lieu de la manifestation, parcours respectant les zones naturelles sensibles, tout aura été mis en œuvre une nouvelle fois pour être en phase avec ce label. Un costume en harmonie avec les objectifs poursuivis par Alain Dessablons, Directeur de l’Office du Tourisme du Lac des Sapins, qui promeut cet espace de nature à deux pas de l’agglomération lyonnaise, comme un espace offrant le meilleur de l’homme et le meilleur de la nature.

Une épreuve pour tous, du coureur élite au randonneur contemplatif et qui promeut la Course d’Orientation.

Quelques chiffres. En moyenne près de 2000 concurrents par édition. Cette année, 1890 étaient inscrits. Plus de la moitié des équipes s’alignant sur les parcours dits de découverte (E, F, G et H) dont 180 cette année sur le parcours H (non chronométré) qui offre la particularité d’un transport par les organisateur des impedimenta nécessaires au bivouac (tente, duvet, etc). On notera cette année la forte participation féminine que  ce soit en équipes purement féminines ou en équipes mixtes. Ainsi Plus de 300 équipes cette année comportant au moins une femme.

Le Raid O’bivwak a la réputation, depuis ses débuts, d’être un raid populaire. Il a d’ailleurs été créé dès la première édition pour cela, avec pour objectif de faire découvrir la course d’orientation à des non initiés. Et depuis 31 éditions, il tient le cap. Chiffres à l’appui. Et il ne compte pas en rester là. Rendez-vous l’an prochain sur un autre territoire de la Région Rhône Alpes.

Une course d’équipe.

On a coutume de dire que la Course d’Orientation c’est la tête et les jambes. Comme disent tous les entraîneurs de Course d’Orientation : « Il ne suffit pas de courir vite, faut-il encore courir dans le bon sens ». Le raid n’échappe pas à ce principe. Il y prend même un relief encore plus particulier, car la navigation si elle est assumée par un des équipiers, peut-être sous contrôle du second équipier. A la condition que ce dernier soit assez bon techniquement pour suivre ce que fait le premier à la fois sur la carte et le terrain. Pas si simple.

Dans certaines équipes, le rôle de navigateur est dévolu à un des équipiers. Le plus capé en technique d’orientation. L’autre équipier gérant l’intendance. C’est cette configuration qui aura prévalu chez les vainqueurs du circuit A, Benoit Peyvel étant incontestablement le meilleur orienteur du binôme. Ce qui ne veut pas dire que le rôle de Sylvain Montagny aura été négligeable. Quand Benoit Peyvel, lors de la seconde étape, eu un gros coup de fatigue, du à la chaleur, Sylvain se chargea de son sac, pour que son leader puisse continuer à orienter proprement sans trop être dans le rouge.

Schéma absolument différent chez les quatrièmes du circuit A, Antoine Volland et Laurent Laszczyk. « Etant d’un niveau équivalent en orientation, nous avions décidé d’enchainer chacun un poste à poste long pour avoir le temps d’anticiper sur les poste à postes courts qui suivaient. Une façon de faire baisser le niveau d’engagement mental et aussi de partager ce qui fait l’intérêt du raid d’orientation ». Expliquait Antoine après la course.

L’an prochain un nouveau défi.

Après le Rhône, le Raid O’bivwak fera étape l’an prochain en Isère. Le Président du Comité départemental de Course d’Orientation de ce département, Eric Mermin, l’a annoncé après la remise des prix organisée au bord du Lac des Sapins. Et ce sera comme en 2005, la commune de Villard-de-Lans, au cœur du Vercors et des Quatre Montagnes qui accueillera le Raid O’bivwak 2013. Un nouveau défi pour la centaine de bénévoles de la Ligue Rhône Alpes de Course d’Orientation qui contribue à faire du Raid un succès et une aventure humaine qui s’inscrit dans la durée.

Du responsable du bivouac, du responsable de la logistique aire de départ et d’arrivée, du responsable de la gestion électronique de la course, de la remise des prix, de l’intendance de tous les bénévoles, du traçage des parcours, de la pose des postes, de la cartographie, de la remise des prix etc, etc. Martine, Henri, Eric, Anne, Johan, Philippe, François, Bernard, Denys, Sandrine, Jean-Yves, Laurent, Jean-Pierre et les autres se reconnaîtront. L’an prochain ils relèveront le défi d’organiser une épreuve d’envergure nationale en ne comptant que sur la disponibilité et les compétences de bénévoles. Rare pour être souligné.

Tous les résultats

Parcours A
Parcours B
Parcours C
Parcours D
Parcours E
Parcours F
Parcours G
Parcours H

Vous avez participé au Raid Obiwak, commentez votre course sur la fiche du Raid Obiwak dans notre calendrier des courses

Réagissez