Les résultats du marathon de Paris, le 15 avril 2012

Victoires de Stanley Biwott et Tirfi Beyene et nouveaux records pour le marathon de Paris

Sensations sur le marathon de Paris 2012 avec deux magnifiques performances. Le Kényan Stanley Biwott s’impose et bat le record de l’épreuve en 2h05mn12s (20,22 km/h de moyenne) tandis que chez les femmes, l’Ethiopienne Tirfe Beyene l’emporte battant également le record de l’épreuve en 2h21mn40s.

Stanley Biwott vainqueur du marathon de Paris 2012

8h45, dimanche 15 avril 2012. La température est idéale pour les marathoniens même si le vent donne des frissons et s’annonce comme un acteur majeur de cette 36e édition du marathon de Paris.

Sur la ligne de départ après les handisports et des représentants de Mécénat Chirurgie cardiaque, l’élite s’élance à l’assaut des Champs-Elysées. Ils sont déjà bien loin lorsque le peloton composé de plus de 40 000 coureurs s’élance. Un départ par vagues qui a offert aux coureurs l’opportunité de se saisir de la plus belle avenue du monde en toute sérénité. Le principe : une vague à gauche puis une vague à droite afin de scinder les différents groupes horaires en deux. Et pour ne pas trop se refroidir, les coureurs enfermés dans leur SAS disposaient de coaches pour les échauffer en musique. Seul bémol, ceux et celles qui arrivèrent un peu tard ne purent rentrer dans leur SAS. Eternel soucis pour les retardataires !

Devant, les coureurs Kényans et Ethiopiens avalent les kilomètres à un rythme effrayant. En 9mn11s, ils sont au 3e km ; au 5e en 14mn54, au 10e en 29mn21s. Les Français, derrière, se sont regroupés avec Ruben Iindongo, Benjamain Malaty, James Theuri et Driss El Himer. Ils passent au 10e km en 30mn36s. Au semi-marathon, le chrono des premiers affiche 1h01mn47s à la grande stupeur de tous. Quel sera le chrono à l’arrivée ! Au 27ekm, le peloton élite explose. Deux kilomètres plus tard, Stanley Biwott (vainqueur du semi-marathon de Paris 2012 en 59mn44s) prend la tête de course. Rien ne semble pouvoir lui arriver même s’il semble toujours inquiet en jetant régulièrement des regards derrière lui. Il ne peut tenir ce rythme d’enfer dans le bois de Boulogne dans le vent et faiblit au fil des kilomètres, sans pour autant être menacé. Son rythme reste impressionnant et il est toujours sur les bases d’un chrono à moins de 2h04mn ! (Petit rappel, le record du monde est en 2h03mn38s). Mais dans de telles conditions, il semble difficile de croire que c’est possible. Au 38e, il passe en 1h51mn55s, au 39e en 1h55, soit un temps au kilomètre en 3mn05s. Le record du monde  s’éloigne, le record de Paris (2h05mn47s) reste toujours accessible. Le vainqueur du semi-marathon de Paris qui avait déjà impressionné les spécialistes se dirige vers une superbe victoire. Les yeux de tous se rivent sur le chrono. Stanley Biwott franchit la ligne en 2h05mn12s, nouveau record pour le marathon de Paris. Le Kenyan confirme son talent, il sera à surveiller lors de ses prochains rendez-vous ! Il détient aujourd’hui le record des deux épreuves parisiennes organisées par ASO  ! Derrière, Les Ethiopiens Raji Assefa (2h06mn24s) et Sisay Jisa (2h06mn27s) complètent le podium.

Côté Français, James Theuri  longtemps seul passe au 25e en 1h15mn50s mais faiblit aux alentours du 30em km alors quemarathon de Paris 2012 Benjamin Malaty (1h17mn52 au 25e) pour son premier marathon gère bien mieux sa course. Il le double entre le 38e et 39e et termine premier Français en 2h13mn15s. « C’est bien pour un premier marathon. Je suis parti un peu plus vite que prévu en me retrouvant avec les coureurs qui souhaitaient tenter le chrono pour les minima olympiques. Je passe, je crois, en 1h05 mais je n’étais pas forcément lucide pour vous donner le bon chrono (1h04mn40, ndlr). Je suis content, vraiment content, le public a été incroyable, on m’a soutenu, porté, c’était super. Je suis peut-être parti un peu vite mais je n’ai rien à regretter. Je n’ai fait qu’un seul semi et c’est mon premier marathon, j’apprends. J’avais les jambes vraiment dures sur la fin de course, sur les 8 derniers kilomètres, je dois encore vraiment travailler le renforcement musculaire car au niveau du foncier c’était bien. J’espère pouvoir viser 2h10 la prochaine fois mais il me reste du travail. James (ndlr, Theuri) a payé son départ trop rapide, c’est son péché mignon mais il essayait la qualification olympique donc il n’avait pas trop le choix. Moi, je n’y pensais pas, je voulais réaliser une performance autours de 2h13, c’est fait. Après les cross et le titre de champion de France c’est une belle saison. Merci à tous pour votre soutien. »

Chez les femmes, les Ethiopiennes ont rapidement pris les choses en main. Le passage se fait au 10e km en 33mn42s, au semi-marathon en 1h10mn45s. Au 25e, le peloton femme toujours groupé passe en 1h23mn30s. Au 24e km, la Kenyanne Tirfi  Beyene décide de placer son attaque et prend la tête de la course. On ne la reverra plus. En quête de sa qualification pour les Jeux Olympiques (moins de 2h20) elle ne veut laisser à aucune autre le soin de prendre le contrôle des opérations. Elle termine en 2h21mn22s établissant le nouveau record de l’épreuve mais sans obtenir son billet pour Londres. Tirfi Beyene devance nettement la turque Sultan Haydar, deuxième en 2h25mn09s, et sa compatriote Makda Harun, troisième en 2h26mn46s.

marathon de Paris 2012 Corinne HerbreteauChez les Française, Corinne Herbreteau termine première Française. A 36 ans, elle réalise un chrono de 2h42mn17s et se classe 13e. «Je suis heureuse, j’étais venu pour établir le record du Maine et Loire, c’est fait. J’espérais passer la ligne en 2h40 mais les j’ai fait les dix derniers kilomètres  seule dans le vent et je n’ai pu tenir le rythme. Je tiens à remercier mon lièvre Sébastien Messant qui m’a accompagnée jusqu’au 32e. Je me suis vraiment fait plaisir aujourd’hui, il y avait une ambiance incroyable. Je veux aussi saluer Jean Marie Graal de la fédération qui est mon papa de l’athlétisme ! »

Nathalie Vasseur se classe deuxième Française et deuxième Vétérane 1 en  2h46mn32s. « Je suismarathon de Paris 2012 Nathalie Vasseur contente ! A 46 ans, 2h46 ! Je suis contente, vraiment contente ! J’ai été bien tout au long du parcours, lucide même si là j’ai un début de crampes mais c’est parce que je n’ai pas assez bu, c’est normal ! Le vent de face était un peu difficile sur la fin mais ouah que je suis heureuse. Je suis partie à mon rythme, sans m’affoler, sans chercher à savoir ce que faisaient les autres filles. J’avais mon tableau de marche et je l’ai suivi. Maintenant rendez-vous sur le 32 km des Gendarmes et des voleurs de temps puis au Médoc ! Entre temps je ferai peut-être un semi on verra. »

Pendant ce temps la ligne d’arrivée est comme tous les ans, le théâtre de moult émotions. Des cris, des larmes, de la joie, de la satisfaction, de la déception, du soulagement….  Tous ces sentiments magiques lorsque l’on franchit la ligne d’arrivée d’un marathon, cette  épreuve si magique et si particulière. Un sentiment exacerbé sur ce parcours mythique du marathon de Paris qui ne cesse, chaque année, de prendre de l’ampleur.

Les résultats

Hommes
1. Stanley Biwott (Kenya), 2h05mn12s (nouveau record)
2. Raji Assefa (Ethiopie), 2h06mn24s
3. Sisay Jisa (Ethiopie), 2h06mn27s
4. Eric Ndiema (Kenya), 2h06mn37s
5. Terefi Balcha (Ethiopie),2h07mn38s

Les Français
19. Benjamin Malaty, 2h13mn15s
24. James Theuri, 2h14mn43s
25. Ruben Indongo, 2h15mn13S
28. Ahmed Ezzobayri, 2h15mn31s
32. Julien Moreau, 2h17mn51s

Femmes
1. Tirfi Beyene (Ethiopie), 2h21mn40s (nouveau record de l’épreuve)
2. Sultan Haydar (Turquie), 2h25mn09s
3. Makda Harun (Ethiopie), 2h26mn46s
4. Goitetom Tesema (Ethiopie), 2h27mn28s
5. Meseret Legesse (Ethiopie), 2h28mn18s

Les Françaises
13. Corinne Herbreteau, 2h42mn17s
15. Nathalie Vasseur, 2h46mn32s, 2e V1F

Les handisports
1. Julien Casoli (France), 1h35mn56s
2. Heinz Frei (Suisse), 1h35mn57s
3. Denis Lemeunier (France), 1h35mn58s
4. Roger Puigbo Verdaguer (Espagne), 1h35mn59s
5. Alain Fuss (France), 1h36mn00s

Tous les résultats

Quelques photos

Réagissez