Les résultats du Lyon Urban Trail by night (Lyon, 69), le 7 novembre 2015

Beau succès pour la deuxième édition du Lyon Urban Trail by night disputé dans des conditions quasi estivales en plein mois de novembre. Plus de 6000 coureurs étaient au départ avec 2 000 coureurs sont le 26 km et 4 000 sur le 13 km.

Lyon Urban Trail by night 2015

Lyon s’est parée de ses plus belles lumières. En ce samedi soir 19h, l’ambiance est conviviale, estivale même, avec des concurrents en shorts et en tee-shirt (malheur à ceux qui ont choisi le collant long et le tee-shirt manches longues). Tranquillement, toutes et tous se rendent aux pieds du théâtre antique en toute décontraction. Trop presque car il y a foule au retrait des dossards, les coureurs semblant tous avoir choisi le dernier moment pour retirer le sésame qui leur permettra de prendre le départ. C’est donc avec quelques minutes de retard que le peloton s’élance par vague. Le peloton du 26 km a les honneurs. Dans ce groupe avec 2000 partants, on note les présences de Christel Dewalle et Stéphanie Duc. « On s’est bien marrés au départ, on se demandait presque ce que l’on faisait là. Perso, j’avais participé au LUT de jour, il y a deux ans et je m’étais bien amusée. Pour terminer la saison, je trouvais ça sympa. Mais ce n’est pas une course à prendre à la légère, je ne me suis pas entraînée depuis deux semaines et le marathon des Causses (à Millau aux Templiers avec une belle victoire, NDLR) et je l’ai senti. Et là, j’ai mal aux mollets. Mais ce fut vraiment super sympa, c’est beau ! J’ai passé de bons moments avec des coureurs, dont un qui est resté avec moi pour profiter des encouragements, » raconte en riant Christelle Dewalle qui remporte la bataille entre les deux femmes.

Il est vrai qu’avec ce temps plus que clément le public était présent et nombre de coureurs ne manquaient pas à l’arriver de noter les encouragements « qui font du bien« . Car il faut l’admettre si le Lyon Urban Trail by night n’est pas un trail, mais bien une course sur route, il est loin d’être linéaire. Escaliers, montées et descentes de la Sarra, quelques sentiers, les quais de la Saône, la chevauchée n’était pas de tout repos. « C’était de la vraie fight avec les éléments mais aussi entre les coureurs, » raconte le triathlète Roland Bordet qui boucle son parcours en  2h21mn38s. « C’est parti vite dans les escaliers et sur les quais ça n’a pas ralenti. Ce fut une vraie course. Et le parcours ! Magnifique, mais cassant. Je me suis bien amusé. »

Avec son ami Franck Rosier (2h38mn08s), coureur sur route et en montagne, mais aussi entraîneur d’athlétisme et coach santé, ils sont tout sourire et tentent de revivre la course. « J’avais fait le 13 km l’an dernier, je voulais passer une étape, mais je n’aurais pas du… Les vues sur la basilique, Fourvière, les quais c’est beau, mais cette enchaînement de montées, descentes, il faut être prêt, je ne l’étais pas…. »

Lyon Urban Trail by night 2015Dans ce peloton, beaucoup de groupes d’amis venus s’amuser en courant. Un rendez-vous avec la bonne humeur où on n’hésite pas à se charrier. C’est le cas du groupe d’Arnaud Delepine qui se rafraîchit avec un couple d’amis qui a opté pour le 13 km alors que lui s’exprimait sur la distance la plus longue. « C’est à cause d’eux que je suis là ! Mais ce fut génial. Je m’attendais à galérer plus que cela, mais s’est bien passé sauf sur la fin avec le grand escalier… Ouah. J’ai marché, je l’avoue. De toute façon, on allait aussi vite que ceux qui essayaient de courir ! Bon, c’est peut-être une excuse, mais je crois que c’est vrai. Au fait, vous avez vu les trois papys qui étaient sur le bord de la route et se tapaient leur apéro ! Ils étaient géniaux, j’ai eu envie de m’arrêter ! »

Un autre petit groupe d’amis est sur la ligne d’arrivée tentant de regrouper ses troupes. Âgés de 28 ans, ils sont médecins et ingénieurs en énergie et ont bouclé leur 13 km. Sportifs, ils ne sont pas forcément coureurs réguliers, mais ont tenté le challenge trouvant le concept original et sympa. Et comme beaucoup de coureurs ont été confrontés à des problèmes de frontales. « Bon ça obligeait à ne pas se faire distancer et à rester avec d’autres coureurs pour pouvoir poursuivre sa route, » raconte Laure Comble (1h14mn17s). « On a eu de jolies vues et il y avait beaucoup de monde sur le tracé, c’était vraiment sympa. Il y avait de belles scènes aussi avec cette famille complète qui nous encourageait et le tout petit qui disait allez allez ! C’était top, trop mignon« , se souvient Bérénice Caurier médecin qui a terminé en 1h17mn09s. Et le mot de la fin à Arthur Boidevezi (58mn51s). « La nuit c’est top. Tout va plus vite, la sensation est incroyable et sur la fin avec la fatigue le regard se brouille un peu c’est marrant, c’est bon comme sensations. »

Et les récits n’en finissent pas. Dans l’aire de ravitaillement, toutes et tous se racontent leur course. Les anecdotes pleuvent, les sensations sont fortes. En ce 7 novembre 2015, le Lut by night a véritablement offert une belle fête du Samedi soir.

L’an prochain « Une attention particulière sera donnée l’an prochain à la fluidité des parcours ainsi qu’aux services concurrents (ravitaillement d’arrivée, consigne sacs…) dans un souci d’amélioration continue« , concluent les organisateurs.

Les classements

  • 26 km

Hommes

  1. JAILLARDON RENAUD, 1h55mn38s
  2. NAVARRO NICOLAS, 1h55mn44s
  3. HOURS SEBASTIEN, 1h56mn09s
  4. ALTMEYER HUGO, 2h00mn00s
  5. ANIZAN PIERRE ANDRE, 2h01mn17s
  6. TANGUY FABIEN, 2h03mn16s
  7. BONNET GEOFFROY, 2h03mn26s
  8. MADRIGNAC FLORIAN, 2h03mn32s
  9. MALARTRE ALEXANDRE, 2h04mn19s
  10. BONNIER SYLVAIN, 2h05mn13s

Femmes 

  1. DEWALLE CHRISTEL, 2h16mn16s
  2. DUC STEPHANIE, 2h19mn56s
  3. LEMOINE JENNIFER, 2h23mn55s
  4. LAFAYE CAROLINE, 2h28mn20s
  5. PAILLOUX VIRGINIE, 2h29mn19s
  6. CHASSANY MARINA, 2h31mn27s
  7. STEVENSON MEG, 2h39mn00s
  8. VISSEAUX FLORENCE, 2h40mn43s
  9. PROVENT ANNE-SONIA, 2h42mn05s
  10. BARNAS AXELLE, 2h50mn06s

1725 coureurs classés

Les résultats complets du 26 km sur le site du Lyon Urban Trail by night

  • 13 km

Hommes

  1. GARDE SYLVAIN, 54mn45s
  2. DELPEUCH MATHIEU, 55mn25s
  3. AUGUEUX JULIEN, 57mn07s
  4. CASTRO BENOIT, 57mn07s
  5. DENIZEAUX PAUL, 57mn21s
  6. JBILOU MAROUANE, 57mn25s
  7. ETAIX PAUL, 58mn03s
  8. VOEGEL DAVID, 58mn05s
  9. COURIAS GUILLAUME, 58mn50s
  10. BOIDEVEZI ARTHUR, 58mn51s

Femmes

  1. LEQUITTE–CHARRANSOL LUCIE , 1h01mn49s
  2. DU REPAIRE SOLENE, 1h08mn27s
  3. LEGEAY ISABELLE, 1h10mn12s
  4. CATHO GAUD, 1h11mn13s
  5. BERANGER CAMILLE, 1h11mn42s
  6. POUZET SIXTINE, 1h12mn16s
  7. LYOTARD SANDRINE, 1h12mn29s
  8. MOREL ALIX, 1h12mn35s
  9. QUEROMES MEGANE, 1h13mn23s
  10. CHASSOT PRUNELLE, 1h13mn41s

3530 coureurs classés

Les résultats complets du 13 km sur le site du Lyon Urban Trail by night

La galerie photos

 

8 réaction à cet article

  1. Bonjour
    Le classement du 26 km est erroné, ma puce n’a apparemment pas été bipée à l’arrivée.

    Répondre
  2. Bonjour
    Je confirme il y a d important problèmes d organisation la puce de mon dossard semble ne pas avoir fonctionné je ne connais pas mon temps exact impossible d être retrouvée ni par numéro dossard ni par nom
    Par ailleurs 1h pour récupérer les sacs en consigne !

    Répondre
  3. Très belle épreuve mais de gros problème d’organisation cette année. Les organisateurs ont vu un peu trop grand. Très compliqué de récupérer son dossard avant le départ et plusieurs gros ralentissement car trop de monde dans les escaliers (Sarra et après 2e ravitaillement) : j’ai personnellement bien du patienter 20 minutes en totale immobilité). Frustrant….

    Répondre
    • Bonjour, je vous rejoins pour le ralentissement sur le 26km… Horrible d’arriver au 18ème km et de patienter 10min, une perte de temps qui aurait pu être éviter avec une meilleure gestion des départs… J’espère que les organisateurs prendront en compte les nombreux commentaires que l’on retrouve un peu partout sur les réseaux sociaux…

      Répondre
  4. Bonjour à tous
    Les organisateurs ont déjà répondu sur le facebook de la course
    « Merci aux 250 bénévoles présents sur le parcours !
    MEA CULPA pour la consigne sacs et l’attente beaucoup trop longue post-course.
    Toute l’équipe est déjà en train de réfléchir à l’édition 2016 dans un souci permanent d’amélioration. »

    Merci à tous pour vos avis et vos retours sur la course

    Répondre
    • A J+3 les résultats n’ont toujours pas été corrigés, ils ne le seront probablement jamais. Extra sport a eu ses 6 000 participants et les aura de nouveau l’an prochain (sans avoir la capacité ni le nombre de bénévoles nécessaire à leur gestion), ils n’en ont que faire de l’exactitude du classement.
      Comme le dit le créateur de la course sur la vidéo de France 3 Rhone Alpes : « le chronomètre est de plus en plus accessoire », c’est surement pour celà qu’ils négligent tant le soucis apporté à cette partie de l’organisation.

      Répondre
  5. Nous voilà arrivés au même résultat qu’à la Transbaie, le chiffre d’abord, les résultats, ils sont ce qu’ils sont, il manque de plus en plus de classés, mais bon, ça n’a pas l’air d’émouvoir beaucoup l’organisation !!

    Répondre
  6. Bonjour
    Nous avons communiqué vos remarques à l’organisation mais nous n’avons pas eu de réponses pour l’instant.
    Cordialement

    Répondre

Réagissez