Les résultats du Gruissan Phoebus Trail, le 12 février 2012

Contre vents et gelées !

Les habitants ne se souviennent pas d'avoir vu l'étang de Gruissan gelé comme cela depuis 1985. Il fallait donc du courage, ce dimanche 12 février 2012, pour prendre le départ du Gruissan Phoebus Trail, où Fabien Chartoire et Nathalie Mauclair ont tiré leur épingle du jeu.

Gruissan Phoebus Trail 2012

Les locaux le disent tous : Gruissan sans vent, ce ne serait pas Gruissan. Certains ajoutent même en souriant : « S’il n’y avait pas de vent, il y aurait des moustiques ». Mais une chose est sure : si pour une fois, ce dimanche 12 février 2012, Gruissan avait manqué à sa réputation, les concurrents et bénévoles du Gruissan Phoebus Trail ne s’en seraient pas moins bien portés. Car que ce soit sur le 18, le 23 ou le 50 kilomètres, tous ont dû composer avec des rafales puissantes et… glaciales (il faisait environ moins 7 degrés au départ, moins 5 sur la majeure partie des parcours).

Bonnet (ou cagoule) vissé(e) sur la tête, foulard autour du visage… Les coureurs étaient souvent difficilement reconnaissables sur la ligne de départ. Il faut dire que le froid n’allait pas les lâcher jusqu’à l’arrivée. De l’avis de tous, les derniers kilomètres le long de l’étang étaient même les plus exposés au vent.

Puisque le réconfort ne venait pas de la météo, il fallait le trouver ailleurs. Dans la beauté des paysages de la Clape de Gruissan, par exemple. Dans le plaisir de l’effort, aussi. La beauté du défi, bien sûr. Mais également dans la solidarité. Fiona Porte, deuxième féminine du 50 kilomètres, notait ainsi le soutien de certains collègues masculins qui lui ont proposé de lui servir de « coupe-vent » lors des passages les plus exposés. Françoise, elle, courait son premier 18 kilomètres. Habituée jusque là à des distances plus courtes – 12 kilomètres – elle se réjouissait d’avoir couru aux côtés de sa belle sœur. « On s’est régalé, on a pris l’air ! Mais toute seule, je ne sais pas si je l’aurais fait, les conditions n’étaient pas top ». Au chaud dans le Palais des Congrès, elle pensait à son mari, engagé sur le 50 kilomètres, et qui se battait donc encore contre les kilomètres.

Fabien Chartoire plus fort que le vent

Sur la distance la plus longue, qui était également la première étape du circuit long du Trail Tour National 2012, le peloton s’étirait très vite. La montée vers le Château d’eau, dès le 2ème kilomètres, avait de quoi freiner certaines ardeurs. Rapidement, Fabien Chartoire, Emmanuel Meyssat, Sylvain Court et Emmanuel Gault, formait un groupe de tête. Et on comprenait qu’ils ne seraient jamais rejoints. Visiblement très en jambes, Fabien Chartoire était le plus fort et, dans le dernier tiers du parcours, il prenait le meilleur sur ses coéquipiers « d’échappée ». Nul doute qu’à quelques centaines de kilomètres de là, en Auvergne, ses deux enfants (des jumeaux de 5 ans) étaient fiers de leur papa qui, lui, ne cachait pas une certaine émotion au moment de franchir la ligne d’arrivée.
Quelques minutes plus tard, Emmanuel Meyssat et Sylvain Court venait compléter un beau podium. A l’image, d’ailleurs, du plateau de Gruissan Phoebus Trail. Beaucoup des meilleurs traileurs et traileuses avaient choisi de venir faire étape à Gruissan pour ce premier gros rendez-vous de la saison. Du côté des féminines, Nathalie Mauclair gérait sa course de mains de maître. Partie très vite, elle ne laissait aucune chance à ses poursuivantes, Fiona Porte et Céline Lafaye, de revenir sur elle. Ultime preuve du niveau de cette édition 2012  du « GPT », la quatrième place revenait à une « légende » du trail, Karine Herry.

Et pendant que ces premiers concurrents commençaient à se réchauffer en dégustant un cassoulet bien mérité, des centaines de courageux continuaient de repousser leurs limites. Car outre le vent, il fallait notamment composer avec les nombreux cailloux du parcours. Des passages techniques qui demandent une vigilance de tous les instants. Après plus de 7 heures d’effort, les derniers franchissaient la ligne d’arrivée pour leur plus grand plaisir… Et celui des bénévoles ! Des bénévoles chaudement remerciés, tant par l’organisation que par les coureurs. A l’image de Nicolas Martin, cinquième du 50 kilomètres qui, lors de la remise des récompenses, résumait au micro la pensée de beaucoup : « C’était une grosse performance de rester toute la journée sur le parcours dans ces conditions. Les bénévoles sont plus méritants que nous ».

Quelques photos du Gruissan Phoebus Trail 2012

Les résultats

50 km

Hommes
1. Fabien Chartoire, vainqueur en 3h42mn32s

2. Emmanuel Meyssat, 3h45mn22s
3. Sylvain Court, 3h49mn05s
4. Emmanuel Gault, 3h49mn38s
5. Nicolas Martin, 3h52mn39s

Femmes
1. Nathalie Mauclair, vainqueur en 4h17mn09s

2. Fiona Porte, 4h31mn31s
3. Céline Lafaye, 4h34mn00s

263 coureurs classés
Le classement complet du 50 km du Gruissan Phoebus Trail

23 km

Hommes
1. Jean Vincent Carbou, vainqueur en 1h36mn29s

2. Mathieu Bertos, 1h41mn20s
3. Sébastien Sarda, 1h41mn53s

Femmes
1. Sandrine Besseyre, première féminine en 2h03mn12s
2. Cathy Jampy, 2h06mn25s
3. Sandrine Ripert, 2h13mn50s

450 coureurs classés
Le classement complet du 23 km du Gruissan Phoebus Trail

18 km

Hommes
1. Sylvain Malet, vainqueur en 1h14mn54s

2. Maxime Queguiner, 1h14mn54s
3. Laurent Soulier, 1h17mn09s

Femmes
1. Julia Combe, première féminine en 1h33mn59s
2. Sylviane Cussot, 1h36mn09s
3.  Linda Vidal, 1h36mn53s

507 coureurs classés
Le classement complet du 18 km du Gruissan Phoebus Trail

Les commentaires sont fermés.