Les résultats du DUST (Maroc), du 6 au 8 novembre 2015

Du sable, de la chaleur et des étapes de 30 ou 50 km attendaient les participants à la première édition du Dakhla Ultimate Saharian Trail. Retour sur trois jours de course dans le désert marocain.

DUST Dakhla Ultimate Saharian Trail 06/11/2015

Un ciel bleu, une température de 24°C et un vent modéré, des conditions idéales pour une course dans le désert. C’est ainsi que les coureurs se sont élancés le vendredi 6 novembre 2015 pour la 1ère étape du Dust (Dakhla Ultimate Saharian Trail), dont c’est la 1ère édition.
Ils ont progressé le long du littoral atlantique sur un parcours roulant avant de rentrer dans les terres pour affronter un revêtement plus sablonneux. Ils ont ensuite traversé l’immensité du lagon à marée basse pour rejoindre l’arrivée au bivouac de la Dune Blanche.
C’est le français Vincent Viet qui remporte cette première étape du 30 km en 2h07mn47s, devançant de 10 secondes le marocain Abdel Kader El Maouaziz qu’il double à 1 kilomètre de l’arrivée. « On a vraiment été à la bagarre avec les marocains tout au long de la course pour arriver au coude à coude avec Abdelkader. Et les paysages étaient vraiment magnifiques, génial de courir dans un tel cadre. »
Coté femme, la marocaine El Kebira El Gmri arrive première du 30 km devant Anne Valéro et Renée-Pierre Audibert.
Sur le 50 km, 3 marocains prennent place sur le podium, respectivement Mohamed Moudouji (3h45mn16q), Abderahmane Moatacim et Mohamed El Morabity (triple vainqueur du Marathon des Sables).

Le lendemain, samedi 7 novembre 2015, c’est un parcours roulant qui était proposé aux coureurs et les temps de course ont donc été plus courts que la veille.
Comme sur la 1ère étape, le 30 km masculin se termine au sprint. Mais cette fois, c’est le marocain Abdel Kader El Maouaziz qui arrive 30 secondes avant le français Vincent Viet. Coté femme, le classement reste inchangé avec une marocaine et deux françaises sur le podium, dans le même ordre que sur la 1ère étape.
Sur le 50 km, les trois coureurs marocains conservent également le podium. L’arrivée des deux premiers se fait sur un sprint avec le passage de l’arche main dans la main de Mohamed Moudouji et Abderahmane Moatacim.

Enfin, dimanche 8 novembre 2015 marquait la dernière étape de ce DUST. Une dernière étape qui a sans doute été la plus éprouvante avec une forte température et très peu de vent. Il n y a quasiment que du sable au programme et les concurrents franchissent quelques dunes et descentes abruptes. Les marocains qui sont habitués à ce type de parcours font alors la différence.
Morchid Alaoui (2h33mn49s) s’impose sur le 30 km devant Abdel Kader El Maouaziz et le français Vincent Viet, tandis ce qu’on retrouve le même trio de tête chez les femmes.
Sur le 50 km, le marocain Abderrhamane Moatacim termine ex-aequo avec son compatriote Mohamed Moudouji, Mohamed El Morabity complétant le trio de tête.

A l’issue de cette première édition, Bruno Pomart, organisateur de la course, affiche un franc sourire : « C’est incroyable de voir les coureurs arriver si enjoués à la fin de chaque l’étape. On les sent vraiment ravis d’être là. Cela prouve que l’on ne s’est pas trompé dans le projet. Nous avons tout fait pour assurer un confort et une superbe ambiance. Et cela fonctionne. Notamment le vivre ensemble avec les marocains. »

Les Top 3 du DUST

  • 150 km Hommes
  1. Mohamed Moudouji (MAR), 12h00mn45s
  2. Abderahmane Moatacim (MAR), 12h06mn36s
  3. Mohamed El Morabity (MAR), 12h48mn42s
  • 150 km Femmes 
  1. Meriem Khali (MAR), 21h48mn12s
  2. Carine Dordan (FRA), 23h48mn12s
  3. Geneviève Lorin (FRA), 26h05mn39s

Ndlr : 3 femmes ont rallié l’arrivée sur 4 seulement au départ

  • 90 km Hommes 
  1. Abdel Kader El Maouaziz (MAR), 6h26mn55s
  2. Vincent Viet (FRA), 6h28mn24s
  3. Omar Ahnida (MAR), 6h42mn18s
  • 90 km Femmes 
  1. El Kebira El Gmri (MAR), 8h30mn46s
  2. Anne Valéro (FRA), 9h01mn16s
  3. Renée-Pierre Audibert (FRA), 9h27mn12s

Quelques photos du DUST 2015

Réagissez