Les résultats du championnat de France de marathon (Metz), le 12 octobre 2014

Bouabdellah Tahri et Elodie Navarro champions de France de marathon 2014

Lors du marathon de Metz, théâtre des championnats de France de marathon, Bob Tahri et Elodie Navarro sont devenus champions de France sans aucune contestation.

Départ 10 km de Paris Centre 2014
Bob Tahri sur les 10 km du Centre 2014 à Paris

Ils ont été champions de France potentiels du départ à l’arrivée. Bob Tahri et Elodie Navarro ont sans contestation dominé ces championnats de France de marathon disputés ce dimanche 12 octobre 2014 à Metz.

Pour le deuxième marathon de sa carrière, Bob Tahri (après New York en 2013 et un chrono de 2h18mn16s) améliore son chrono de deux minutes (2h16mn28s). En course, il a tenté de suivre le rythme des Africains mais termine en troisième position du classement général notamment en raison du chute de rythme dans les trois derniers kilomètres. « Il est déçu par son chrono, » commente Philippe Rémond, ambassadeur de la FFA chargé de mission auprès de l’Equipe de France de marathon. « Il n’est pas facile pour lui de comprendre que sur marathon, il faut progresser deux minutes par deux minutes, on ne peut pas faire 2h05/2h06 comme cela en venant de la piste. C’est un homme pressé mais j’aimerais qu’il tente quelque chose sur marathon même si je sais qu’il est tenté de revenir sur 3000 steeple. J’ajouterais que c’est bien pour lui et pour le marathon Français qu’il devienne champion de France, c’est un beau champion. » (Ndlr, à l’issue de ce marathon, Bob Tahri a annoncé qu’il renonçait à s’exprimer sur route et sur marathon et qu’en 2015, il retournerait sur la piste).

Sur cette épreuve du marathon de Metz, il y a eu littéralement deux courses dans la course avec l’affrontement entre Bob Tahri et les Africains et le reste du peloton. Au niveau du classement national, Alban Chorin monte sur la deuxième marche du podium en 2h20mn37s, Julien Moreau sur la troisième en 2h21mn29s. « Ce sont des athlètes qui ont réalisé une belle course, ils sont à leurs niveaux. »

Chez les femmes, Elodie Navarro bat son record personnel avec un chrono de 2h43mn56s (ancien record, 2h46mn12s) et devance ses adversaires pour le titre de huit minutes. Amelie Kersale (2h52mn02s) et Anais Quemener (2h59mn05s) se classent deuxième et troisième. « Elodie réalise une très belle course mais malheureusement, je ne pense pas que son potentiel puisse lui permettre de descendre autour de 2h35mn qui est, pour moi, le chrono de référence nécessaire pour exister sur le plan international et donc être en équipe de France. Elle doit pouvoir néanmoins descendre à 2h39 ce qui serait déjà une belle performance, » ajoute Philippe Rémond.

Au vu de ce palmarès et sans dénigrer pour autant les chronos et les performances des 260 athlètes présents pour ces championnats de France, on est en droit de se poser la question quant à la valeur de cette épreuve où les meilleurs représentants Français sur la distance étaient absents. Tous avec des raisons valables à l’image de Christelle Daunay, championne d’Europe en titre ou Abdelatif Meftah (qui sera sur le semi-marathon de Birmingham en Angleterre le 19 octobre 2014) qui préparent leurs futurs objectifs tandis que Ruben Iindongo et Corinne Herbreteau-Cante, les champions 2013 étaient hors de forme ou blessés tout comme Stéphane Lefrand. James Theuri était lui sur les 20 km de Paris.

Un constat qui amène à l’éternelle question sur l’intérêt des championnats de France sur la distance. « C’est une vraie question qui demande une vraie réflexion et nous allons devoir l’aborder très vite. Il faut repenser l’épreuve et faire en sorte que les meilleurs athlètes soient présents afin de donner une vraie valeur au titre. Il n’est pas question de remettre en cause le principe même du titre attribué sur une épreuve mais il faut que le plateau soit présent. Nous devons trouver le moyen de mobiliser les six meilleurs hommes et femmes.« , continue Philippe Rémond.

Au niveau de renouvellement des équipes, si l’ambassadeur du marathon national attend le marathon de Paris et les prochains grands rendez-vous sur la distance pour voir émerger des marathoniens, il attend avec impatience Laurane Picoche (2h39mn22 à Paris en 2013) mais aussi Sophie Duarte et Séverine Hamel qui devraient courir leurs premiers marathons en 2015 et en qui, il « place beaucoup d’espoirs. »

Les classements du championnat de France de marathon

Hommes

  1. Bouabdellah TAHRI, 2h16mn28s
  2. Alban CHORIN, 2h20mn37s
  3. Julien MOREAU, 2h21mn29s
  4. Sebastien CHARNAY, 2h22mn51s
  5. Samir BAALA, 2h26mn57s
  6. Hamid BELHAJ, 2h27mn31s
  7.  Benoit DUNET, 2h27mn45s
  8. Laurent BEILLEVERT, 2h29mn02s
  9. Mohammed EL YAMANI, 2h29mn33s
  10. Damien LABROCHE, 2h29mn55s

Femmes

  1. Elodie NAVARRO, 2h43mn56s
  2. Amelie KERSALE, 2h52mn02s
  3. Anais QUEMENER, 2h59mn05s
  4. Laurence NOGUE, 3h00mn32s
  5. Michele PRUVOST, 3h06mn09s
  6. Emilie VALHEM, 3h11mn21s
  7. Alexandra GENTRIC, 3h17mn46s
  8. Camille FUVELLE, 3h15mn22s
  9. Olivia HARTWEG, 2h57mn28s
  10. Nathalie TAVERNIER, 3h01mn02s

Le classement complet du championnat de France de marathon

10 réaction à cet article

  1. C est marrant comme il est facile de descendre des athlètes avant même qu ils aient fait leurs preuves , Elodie Navarro ne court que pour la 2eme fois cette distance et améliore son chrono sans même essayer de forcer et on commence à parler d autres athlètes pour l équipe de France alors qu elles n’ont encore rien réalisé sur cette distance, il semble que le favoritisme permette d entrer en équipe de france. Laissons les athlètes faire leur course pour enfin juger qui peut prétendre à quelque chose , à noter que Elodie Navarro s entraîne en parallèle d une carrière de kinésithérapeute en libéral soit plus de 40 heures de travail ,
    tout sportif sérieux sait quels sacrifices il faut faire pour atteindre ce niveau alors abstenez vous de commentaires réducteurs et blessants,
    cordialement , une fan de sport

    Répondre
  2. Entièrement d’accord avec Moulin.

    Répondre
    • c’est tellement facile d’ècrire un papier,sans prendre le temps de se renseigner du parcours de la championne .
      effectivement comme la dit moulin sur le commentaire précedent,trouver le temps nécessaire de s’entrainer en parallèle d’un travail de kiné et semble t il à la porter de tout sportif.
      Vous vous prenez pour qui Mme decheaume,pour saper un travail de plusieurs années en quelques lignes.
      Un grand bravo élodie pour ta performance

      Répondre
  3. Bonsoir
    Si vous relisez attentivement l’article vous constaterez que les propos sont en italique et sont ceux de Philippe Rémond ambassadeur de la FFA chargé de l’Equipe de France de marathon.
    Il n’est ici nullement question de remettre en cause les performances d’Elodie Navarro. L’objectif est de créer une Equipe de France de marathon capable d’exister sur le plan international et de préparer la relève derrière Christelle Daunay et donc de trouver des athlètes capables de tourner en 2h35 chez les femmes notamment. Et enfin de trouver un moyen pour que les meilleurs français et françaises puissent se confronter afin que le titre de champion de France récompense les meilleurs.
    Cordialement

    Répondre
  4. C’était pas très clair en tout cas.

    Répondre
  5. je suis aussi d’accord avec le premier commentaire. Il se peut même qu’elle ne se dope pas.
    Car il faut pas rêver lorsque l’on est un athlète « professionnel » on est obliger de passer par la « case dopage ».

    Les pros qui ne se dopent pas seront toujours dernier au niveau du classement. Le sport professionnel n’est qu’illusion. Ça n’a rien avoir avec l’époque de Mimoun.

    Répondre
  6. Je trouve également pour le moins réducteurs les propos de Mr Philippe Rémond . Connait-il seulement Elodie? Est-il certain de son analyse sur son réel potentiel…? ou simple maladresse de sa part pour etre gentil…
    Concernant l’article ci-dessus, juste une petite chose, pas de photos des féminimes… comme d’habitude, tout pour les hommes…

    Répondre
    • Bonjour Claude
      Ce n’est pas notre habitude de ne pas mettre de photos des féminines mais effectivement nous n’en avions pas et la photo de Bob Tahri a été faite sur les 10 km de Centre à Paris. Sans vouloir spécialement défendre Philippe Rémond qui est assez grand pour le faire, je pense qu’il n’attend qu’une chose c’est qu’Elodie puisse lui démontrer qu’elle a effectivement les moyens d’atteindre le chrono de 2h35. Et je ne parle pas forcément du potentiel mais aussi de sa disponibilité car il n’est pas simple d’allier vie personnelle, vie professionnelle et vie sportive.

      Répondre
      • Merci de votre réponse. Tout à fait d’accord avec vous, mais Mr Philippe Rémond , lui, parle de potentiel, je cite sur votre article « je ne pense pas que son potentiel puisse lui permettre de descendre autour de 2h35mn » d’où ma réaction !!!

        Répondre
  7. Ah…. D’accord! C’était donc des championnats de France en bois avec des champions de France qui n’en sont pas vraiment parce qu’ils y participaient… Intéressant! Nibali doit rendre le maillot jaune à Froome ou a Contador? Les allemands rendent 6 buts aux brésiliens qui étaient sans Neymar? Oh mon dieu, si ça se trouve il y a aussi des champions du monde en bois ou des champions olympiques en bois!!! Ca va obliger à mettre des astérisques sur beaucoup de championnats qui diront : « attention ce jour là, tel athlète n’était pas là et ce titre n’en est pas vraiment un ».
    Quand à M. Philippe Remond, « l’ambassadeur » (double champion de France de Marathon : En bois?), dans l’article suivant il indique qu’il veut créer une « émulation de groupe ». Je pense qu’il est évidemment bien parti en dénigrant les performances des athlètes titrés et en tirant des plans sur la comète des futurs talents « porteurs d’espoir »… qui n’ont pas encore couru de marathons…
    http://www.lemonde.fr/sport/article/2014/04/03/marathon-la-longue-traversee-du-desert-pour-les-francais_4395277_3242.html

    Répondre

Réagissez