Les résultats des Gendarmes et voleurs de temps, le 32 km, le 27 mai 2012

Julien Moreau et Patricia Laubertie au rendez-vous

Du beau temps, de la bonne humeur, et beaucoup de respect. Tous les ingrédients étaient réunis, dimanche 26 mai à Ambazac, pour offrir une belle édition 2012 du 32 km des Gendarmes et des Voleurs de Temps.

Gendarmes et voleurs de temps 32 km

Beaucoup avaient craint la pluie, c’est finalement un très beau soleil qui a accueilli la plupart des finishers du 32 km de cette 13ème édition des « Gendarmes et les Voleurs de temps ». Ceux qui ont franchi la ligne après midi – soit après plus de 3h30 d’effort – ont certes bénéficié d’un ciel un peu plus nuageux. Mais avec de fréquentes percées du soleil, c’était largement suffisant pour profiter de l’ambiance champêtre à l’arrivée. Grillades, pique-nique sur l’herbe, partie de foot pour les plus jeunes : à Ambazac, on le revendique, l’ambiance est familiale.

Ca s’est vu dès le départ. Certains se sont levés tôt pour venir encourager leurs proches. Et ils ont d’emblée été récompensés par une luminosité excellente. A la clé : de très belles images et assurément de beaux souvenirs, grâce aux traditionnels gendarmes à cheval qui ouvrent la voie au peloton, et au reflet des coureurs dans le lac.

Alors il a fait beau, chaud, mais les coureurs n’ont pas forcément été gênés. Il faut dire que le « parcours s’effectue pas mal en sous bois », comme le soulignait Julien Moreau (dossard n°4 ci-dessus). « On traverse plusieurs petits hameaux, il y a du monde, ça fait plaisir. Et puis, comme nos noms sont inscrits sur nos dossards, les gens nous encouragent. Ca donne un peu plus de reconnaissance », ajoutait le vainqueur du jour. C’est donc lui qui a franchi la ligne le premier, tout sourire, après une course gérée avec « beaucoup de retenue. J’ai été très, très prudent. J’ai couru un semi-marathon il y a 15 jours en Guadeloupe. Il faisait chaud, sur un terrain vallonné, c’était dur et je n’ai quasiment pas pu m’entraîner de la semaine. Donc je me disais que ça se jouerait sur la fraîcheur. Je n’avais pas trop confiance en moi. Dans ma tête, le podium, c’était déjà bien. »

Ce podium, il s’est finalement joué « dans les côtes. C’est là que j’ai fait la différence sur Benoît (Holzerny, nldr). On s’est retrouvé tous les deux vers le 20ème kilomètre. Benoît revenait bien dans les descentes. Vers le 25ème, j’ai commencé à cogiter, je me suis dit que ça allait être dur. J’ai donc dû prendre plus de risques, notamment sur la dernière descente. »

Très beau joueur, son dauphin et vainqueur l’an dernier, reconnaissait : « Julien était meilleur. J’ai fait la course à mon rythme. Entre les 10 et 15ème kilomètres, j’ai senti que j’avais les cuisses qui se chargeaient. J’ai ensuite eu un coup de mou, j’ai pris un coup au moral en voyant qu’il me lâchait sur les montées. Et puis je me suis refait la cerise et j’ai gardé la deuxième place face à Samir ». Samir Baala qui ne cachait pas sa satisfaction après sa troisième place. Lui le marathonien qui sort de « 5 week-ends de courses d’affilée ». « Après le 20ème kilomètre, j’étais moins bien musculairement. Benoît était meilleur que moi dans les descentes ».

Gendarmes et voleurs de temps 32 kmDu respect, de l’humilité… voilà l’esprit du trail que les féminines n’ont évidemment pas démenti. Il fallait voir le sourire de Laurence Klein (à droite sur la photo ci-contre) à l’arrivée. Deuxième, celle qui a notamment remporté 3 fois le Marathon des Sables (sa dernière victoire remonte à peine plus d’un mois), a rendu un bel hommage à Patricia Laubertie (à gauche, dossard n°10 ci-contre), la jeune championne de France du 10 km. « C’est ça, l’avenir. On a 20 ans et peut-être aussi 20 kilos d’écart. Je lui souhaite une belle carrière, elle est super ». Patricia Laubertie, elle, a fait vibrer les spectateurs, terminant 17 ème au scratch, après 2h28mn11s de course. Une superbe performance pour cette coureuse de 24 ans, au gabarit ultra léger. « Je m’entraîne beaucoup, 7 à 8 fois par semaine, explique celle qui poursuit en parallèle un master de physique. J’aime beaucoup l’ambiance sur trail, ça fait du bien, ça change de la route. Mais mon objectif reste le marathon, je garde ma ligne de conduite. Cette course s’inscrivait dans le cadre de mon entraînement. J’ai pris beaucoup de plaisir ».

Compléter le podium derrière deux « noms » de la course à pied comme Patricia Laubertie et Laurence Klein, renforçait la fierté de Mélanie Egalon. « Je ne pensais pas tenir, j’ai souffert jusqu’au 10ème kilomètre. Je n’arrivais pas à grimper dans les côtes, je marchais. Et puis, il y a une belle descente entre les 18ème et 20ème, ça m’a relancée. Pouvoir recourir en montée, ça m’a fait du bien ». Avec un record à 3h05 sur marathon, la jeune femme de 27 ans a « impressionné » son conjoint. D’ailleurs, Mélanie l’a prévenu. « Tu termines en  2h40mn ? Attention, je ne suis pas loin ! », souriait celle qui a bouclé le parcours en 2h44mn. Sur les Gendarmes et les Voleurs de temps, l’ambiance est certes familiale, mais ça n’empêche pas d’avoir l’esprit de compétition… surtout quand il reste bon-enfant !

Les podiums

Hommes

  1. Julien Moreau, vainqueur en 2h05mn19s
  2. Benoît Holzerny, 2h07mn39s
  3. Samir Baala, 2h08mn36s

Femmes

  1. Patricia Laubertie, vainqueur en 2h28mn11s
  2. Laurence Klein, 2h33mn25s
  3. Mélanie Egalon, 2h44mn17s

Les résultats complets

Vous avez couru vous aussi ? Laissez vos impressions sur la fiche des Gendarmes et des voleurs de temps dans notre calendrier des courses

A voir aussi
le site du comité du tourisme du Limousin

Le 32 km des Gendarmes et les Voleurs de temps en photos

12 réaction à cet article

  1. Les 2h28′ de P Laubertie ne constituent pas le record, C Lafaye ayant réalisé 2h25′ en 2011.

    Répondre
  2. Bonjour
    Nous venons de demander à l’organisateur Jean Luc Monge, il nous a confirmé qu’il considérait que c était la meilleure performance sur ce 32 km car cette année le parcours a été modifié. De avis de tous le parcours est beaucoup difficile, de fait l’organisation nous a confirmé qu’il considérait la performance de Patrica Lobertie comme un record.
    Bonne soirée

    Répondre
    • bonjour,
      sans vouloir enlever cette belle performance, pour moi, depuis 2001 quand meme aux gvt ben non ce n’etait pas et de loin le parcourt le plus difficile…
      mais tres tres belle performance de patricia chapeau bas…..

      Répondre
      • Merci Thierry pour ce commentaire ! Allez on a enlevé la notion de nouveau record histoire de ne pas créer une polémique là où elle n’a pas lieu d’être ! L’avantage du trail est que chaque année la course est différence, donc en fait, il ne faudrait pas parler de record !
        Et vous, n’auriez-vous pas envie de nous raconter vos expériences sur ce trail des gendarmes puisque vous y participez depuis 2001 !
        Contactez la rédaction si ça vous tente : redaction@lepape.com

        Répondre
  3. Mon premier trail et en plus dans une belle region,je le recommende à ceux qui veulent rancontrer des gens sympatique avec une bonne ambiance,
    un parcours agreable .
    J’ais eu des crampes à partir du 15 eme dur les 17 derniers je fini en 4h content c’etait mon objectif,sur la fin du parcours les crampes mon fait chuter assie par terre je ne pouvais pas me remettre debout ,2 courreurs mon aides je les remercient je n’ais pas leurs dossards juste un avec le maillot(sncf) celui qui m’a remis sur pied ce reconnaitra merci .
    Pour l’organisation chapeau bas rien à dire

    Répondre
  4. Pas facile de résumer une si belle course et l’atmosphère qui règne autour…
    Engagé sur le 32 km, arrivé la veille pour retirer mon dossard, j’ai tout de suite senti une ambiance sympa où se mélangé un très beau plateau d’athlètes (présenté par Dominique CHAUVELIER) et les passionnés de tous niveaux venu vivre une expérience hors du temps.
    Hélicoptère de la Gendarmerie, chevaux de la cavalerie au départ, parcours agréable traversant collines, ruisseaux, forêts, chaos rocheux…
    Et arrivée dans une ambiance de folie avec la montée des marches et les spectateurs qui mettent le feu en criant notre prénom écrit sur le dossard…
    Et enfin, la dernière ligne droite sur tapis rouge !
    Organisateurs, spectateurs et speakers ont mis le paquet dans cette course !
    Merci à tous pour ce beau moment d’effort et de convivialité,
    Sportivement,
    Jérôme.

    Répondre
  5. Bonjour à tous,
    j’ai fais mon premier trail ce dimanche sur ce superbe circuit de 32 KM.
    Venant de la route, quel « changement ».
    Superbe organisation,le temps était au rendez-vous, les personnes sur le site et tout au long du parcours,que dire « BRAVO » à tous…
    J’ai souffert de crampes à partir du 25ième, mais bon, je ne suis pas déçu et j’ai pu boucler cette aventure en 3 h 03.Je vous dis à l’année prochaine, avec pour objectif de passer sous les 3 h..

    P;S….Milles pensées à tout ces bénévoles le long du parcours, sans qui tout cela serait dur à organiser..

    Sportivement

    Répondre
  6. Ce fut un super week end de trail.Un grand merci à tous les BÉNÉVOLES et aussi aux habitants qui longent le parcours du 32 .J’ espère revenir l ‘an prochain pour effectuer les 65 .
    Sportivement
    Arnaud

    Répondre
  7. 6ème édition pour moi… Et mon meilleur chrono cette année malgré un parcours que j’ai moi aussi trouvé plus difficile… Mais toujours le même bonheur que de retrouver cette ambiance si chaleureuse, l’accueil sur le site mais également l’acceuil en traversant les villages, les points d’eau improvisés, le sourire des gens et notre prénom crié tout au long du parcours pour nous encourager… Que dire aussi des paysages, des chemins qui sentent bon le printemps et du soleil au dessus de nos têtes, des petits mots échangés avec d’autres coureurs…

    Non, ce n’est vraiment que du bonheur et toujours cette même joie à l’arrivée !

    Merci pour cette belle organisation… Je reviendrai une nouvelle fois avec pour objectif de passer sous les 3h15 cette fois… je n’en étais pas si loin…

    Sportivement…

    Répondre
  8. Messieurs les organisateurs.
    Belle réussite certes pour « Les Gendarmes et les Voleurs  » 2012
    De belles courses ou l’on mêle le plaisir et la souffrance.
    De belles photos et de beaux commentaires pour les parcours du 64 et 32 Km et absolument rien sur le 10 Km.
    Pourtant, il me semble que les coureurs du 10 ont autant de mérite, la cadence étant soutenue et les perfornance sont tout aussi honorables.
    Ayez un peu de reconnaissance pour le 10 km , même le populaire du centre l’ignore.

    Répondre
    • Bonjour
      Effectivement les coureurs ont autant de mérite ! Pas de soucis ! Nous avons mis les résultats en ligne tout comme ceux du 5 km sur cette page : http://www.lepape-info.com/courses/les-resultats-du-65-km-des-gendarmes-et-des-voleurs-de-temps-le-27-mai-2012.
      Malheureusement pour des raisons de timing nous avons du faire un choix ! Nous n’avons ainsi même pas parlé de la sixième victoire de Nathalie Vasseur sur les Gendarmes et les voleurs de temps (3 victoires sur le 32 km et 3 victoires sur le 10 km, dont une cette année), athlète pourtant lepape-info !
      Etant sur le terrain sur le 32 km et le 65 km, nous n’avons pas pu assister à la course et donc n’étions pas en mesure de faire un compte rendu !
      Nous tenterons de faire mieux l’an prochain !
      Amitiés sportives

      PS : attention nous ne sommes pas les organisateurs !!!!! Nous sommes un média, un site d’informations sur la course à pied, la forme et le fitness et en aucun cas partie prenante de l’organisation !

      Répondre
  9. je vient du Maine et Loire et moi j’ai fait la randonner les 17 km avec ma cousine était super.
    pour moi dommage a arriver ont savait pas ou allais car ont aurai du être applaudis aussi et passer sous le porche ou ont était partis a 15h a part çà était super et le temps était la aussi et pour la course des 32 km que mon mari et le club de A.S.C.V.R.M etait ravie
    NOUS sais dimanche qu’ont fait autre semi marathon j’espere qui faura beau aussi merci

    Répondre

Réagissez