Les résultats des Championnats du monde de cyclo-cross (Heusden-Zolder, Belgique), le 31 janvier 2016

Le belge Wout van Aert sacré champion du monde de cyclo-cross

Le mondial de cyclo-cross a été remporté ce dimanche par le coureur belge Wout van Aert. La colonie belge a réussi à reprendre le titre dans sa discipline de prédilection après deux ans d’incurie. Les français auteurs d’une course honnête n’ont jamais pu peser sur la décision.

cyclocross

Ils étaient 69 au départ de ce championnat du monde de cyclo-cross, apogée de la saison de la discipline et chasse gardée des belges qui restaient cependant sur deux ans d’insuccès sur l’épreuve reine. Nos voisins du nord ont repris leur bien cette année avec le premier maillot arc-en ciel décroché par Wout van Aert, 21 ans à peine. Le favori néérlandais Mathieu Van der Poel, tenant du titre et champion d’Europe, a cédé à 4 tours de la fin lors d’un virage en épingle qui a fait de nombreux dégâts. Les hollandais auraient pu envisager la victoire avec Lars Van Der Haar qui avait pris le large à 5 tours de la ligne avant d’être repris dans les derniers mètres « sur une stupide erreur de braquet » dira-t-il à l’arrivée.

Dés le départ, les choses sont  claires : la course d’attente n’est pas au programme. L’impressionnante écure belge envoie à l’avant tout de suite un sacré trio avec Tim Merlier, Wout van Aert et Laurens Sweeck. D’autres ténors rentrent rapidement dont Mathieu Van Der Poel, le petit fils de Raymond Poulidor. Le grand favori rapidement sort tout le monde de la roue à l’exception de ses deux compagnons du podium de l’an passé van Aert et van der Haar. Mais petit à petit des coéquipiers de deux nationalités représentées à l’avant finissent par revenir et former ainsi un groupe de 8 hommes. Ce sont donc 5 belges et trois néerlandais qui vont se disputer le titre arc-en-ciel.

Arrive alors ce fameux incident du virage en épingle où Van der Poel accroche son pied dans la roue de Van Aert. Lars Van Der Haar (NED) saisit l’occasion pour filer. Les poursuivants s’intercalent et les deux stars du circuit vont alors nous livrer chacun une impressionnante séquence de remontée. Mat van der Poel plus touché par l’incident frôle les 30 secondes de retard. Il donne tout mais échoue tout de même à la cinquième position à 47 secondes du vainqueur après être revenu à 12 secondes de la tête et donné l’impression de pouvoir décrocher un podium. Van Aert, lui, se remet mieux de l’accrochage, et bouche 10 secondes en un tour. « Je suis resté calme pendant l’incident avec Mathieu et j’ai réussi à faire la différence dans les parties difficiles du circuit » a-t-il déclaré une fois vêtu de son maillot arc-en-ciel. Il parvient à reprendre le leader néerlandais à la cloche. Avant de le distancer sur un talus dans les tous derniers mètres du circuit et d’aller saisir son tout premier titre mondial.

Le belge Kevin Pauwels emporte la médaille de bronze et devance le vétéran star de la discipline Sven Nys (BEL), qui disputait sa dernière course d’une immense carrière. Un nouveau grand succès pour les belges, félicité sur Twitter par leur collègue routier Philippe Gilbert. Avec la 11ème place de Clément Venturini, la 15ème place de Francis Mourey et la 20ème place de Steve Chainel, les français accomplissent une honnête prestation mais, terminant tous à plus de deux minutes, ils n’ont jamais pu peser sur le lutte pour le titre.

Chez les femmes, on notera la très belle deuxième place de la française Caroline Mani qui échoue à 14 petites secondes du titre mondial. Un titre décroché par la néerlandaise Thalita de Jong, au terme d’une course maîtrisée de bout en bout dans laquelle elle a attaqué dans le dernier tour pour ne plus être reprise jusqu’à la ligne d’arrivée. La coureuse belge Sanne Cant complète le podium et décroche la médaille de bronze.

Côté Espoirs, le français Clément Russo termine à la 5ème chez les hommes, tandis que Juliette Labous décroche la 8ème place chez les femmes.

Le podium Elites Hommes 

  1. VAN AERT Wout (BEL), 1h05mn52s
  2. VAN DER HAAR Lars (NED), 1h05mn57s
  3. PAUWELS Kevin (BEL), 1h06mn27s

Le podium Elites Femmes

  1. Thalita De Jong (NED), 41mn03
  2. Caroline Mani (FRA), 41mn17s
  3. Sanne Cant (BEL), 41mn27s

Réagissez