Les résultats de l’Ardéchois (Désaignes, 07), le 29 avril 2012

Une dix-huitième édition très arrosée et un anniversaire gagnant pour Andy Symonds

3 Ardechois 2012 Ambiance course photo JMK Consult

Les 28 et 29 avril autour de Désaignes (Rhône-Alpes), la dix-huitième édition du trail l’Ardéchois, a été accompagnée de conditions météorologiques contrastées. Au vent fort du samedi ont succédé dans la nuit de fortes pluies qui se sont poursuivies le dimanche.

Des conditions qui n’ont pas empêché, samedi, la Haut-Savoyarde Natacha Liver de monter sur la plus haute marche du podium du 10 km féminin tandis que le 20 km était remporté par Karine Herry, team Lafuma et Sébastien Liabeuf, Eva 07.

Sur le 98 km, Emilie Lecomte, team Quechua, a été seule au monde et a creusé un écart de plus de 2 heures sur ses poursuivantes. Chez les hommes, victoire d’Antoine Guillon, team Lafuma. Cyril Cointre, team Hoka Runao et Renaud Rouanet, team Lafuma, terminent deuxièmes ex aequo.

Dimanche à 8 heures, place au départ commun des deux distances phares de l’Ardéchois avec le 34 et le 57 km, qui ont réuni un plateau somptueux. Petite particularité sur jusqu’au kilomètre 29, les trailers pouvaient choisir entre les deux distances alors que le 34 km femme et le 57 km homme tenaient lieu de support à la cinquième étape de la National Trail Running Cup Salomon / Endurance Mag 2012.

Une parenthèse trail en majuscules

Aline Camboulives, 38 ans de l’Athlé Saint-Julien 74, peu habituée aux trails, a signé une grosse performance en dominant le 34 km. Ancienne cycliste, elle est venue à la course à pied en 2007 en s’exprimant sur route (semi-marathon et marathon) et en courses en montagne, là voici en trail ! En 2011, elle a décroché le titre de championne de France du marathon et la médaille de bronze en semi-marathon et course de montagne. « Le 34 km du trail l’Ardéchois m’a permis de changer un peu de terrain de jeu. Je suis très satisfaite de ma victoire et de mon 14ème chrono, scratch femme et homme confondus. En prime, mon mari Sylvain Lavergne est huitième. La météo était abominable et la traversée des cascades accrochée aux cordes m’a impressionnée. » Le 6 mai, Aline Camboulives team Brooks, disputera le semi-marathon du Genève Marathon for Unicef. Le podium de ce 34 km est complété par Sandrine Motto-Ros, team Tecnica et Karine Sanson, team Salomon Bouliac SP, déjà confortablement installée à la première place du général de la National Cup. Avec cette troisième place, Karine Sanson, accroit encore son avance : « Quel temps minable, déclare Karine Sanson. La tempête de la nuit précédente a déraciné de nombreux arbres que l’on devait enjamber. Il fallait faire attention à ne pas glisser et le passage de la rivière était assez impressionnant. Coup de chapeau à Loulou Chantre et à toute son équipe. Ils ont été au top et ont efficacement veillé à notre sécurité. Bravo à Aline Camboulives, elle était la plus forte. La National Cup est l’un de mes gros objectifs. Il fallait impérativement que je marque beaucoup de points sur l’Ardéchois pour optimiser mes chances de la gagner pour la deuxième année consécutive, mais également afin de préparer sereinement le 170 km de l’Andorra ultra-trail du 6 au 8 juillet. C’est chose faite et je suis très contente. »

Sur cette distance de 34 km, Nicolas Martin, Entente Athlétique Grenoble, précède Philippe Prost, Athlé 43 et Benoit Nave, team Asics-42Km195.

34 ou 57 km à la carte : une formule sympa !

Le principe du choix de la distance entre le 34 et le 57 km à fortement séduit  ! La Savoyarde Maud Gobert, team Adidas, championne du monde 2011, ne savait ainsi pas en prenant le départ sur quelle distance elle allait s’exprimer. Elle s’impose au final sur le 57 km ! « Même si physiquement s’est plus éprouvant pour le corps, la pluie, grêle, vent, ne m’ont pas trop dérangée, même si j’ai chuté plusieurs fois. Dans les premiers kilomètres, comme c’est souvent le cas en début de saison, je n’avais pas de bonnes sensations puis les choses se sont arrangées. Constatant, au niveau de la bifurcation entre les deux distances, que j’étais bien, j’ai décidé d’opter pour le 57 km. Je ne regrette pas mon choix car au-delà de ma victoire j’ai pu, étant seule en tête, effectuer une bonne séance d’entraînement avant la Transvulcania. Pouvoir décider sa distance en cours de route est rare en trail et pourtant c’est une formule sympa. En cas de mauvais temps, comme ce dimanche elle permet si nécessaire, de raccourcir ses efforts. Autre avantage : offrir la possibilité à celles et ceux qui constatent qu’ils ont des réserves, d’aller plus loin. Petit inconvénient en revanche au niveau de la tête de course pour se situer dans le classement. Il faut aussi que le terrain offre de larges passages afin d’éviter les bouchons. » Nathalie Le-Flanchec, Stadium Club Marignanais et Alexandra Munier, Gresi Courant, complètent le podium du 57 km.

Joli cadeau pour deux anniversaires

Annoncé comme le grand favori, l’Anglais Andy Symonds, team Salomon, a une nouvelle fois pleinement assumé son statut et gagne avec une assez confortable avance devant Patrick Bringer, team Sigvaris et Emmanuel Gault, team Asics.«Le trail l’Ardéchois, déclare Andy Symonds, était l’opportunité de passer un long week-end dans l’Ardèche, avec également au programme, le samedi mes 31 ans et ce dimanche les 32 ans de mon épouse. Nous sommes donc partis vendredi pour un peu de camping, sur un site complètement vide, apparemment il fait trop froid pour que les gens du sud sortent dehors. Je trouvais qu’à 25°C ça allait! Dimanche matin, à 8 heures, j’ai laissé Carole avec les deux petits et un temps pas idéal. Ce n’était pas un super premier cadeau ! J’ai pensé à eux pendant la course. Courir en toute liberté pendant 5 heures peut facilement être plus relax que de courir dans tous les sens après deux très jeunes enfants! Du coup j’ai eu très envie de leur offrir une victoire. La météo très Anglo-Saxonne ne m’a pas gêné. Depuis que je suis en France je n’ai jamais couru sous un temps pareil et je trouvais que ça me changeait, même si en général je préfère quand même le soleil. En tout cas, la boue sous les pieds et l’eau sur la tête ne me font pas peur. J’y suis habitué. Je ne les appellerais pas des conditions difficiles, mais plutôt des conditions intéressantes! J’ai couru à une allure soutenue avec Patrick Bringer pendant environ 40 km. Après le troisième ravitaillement il a un peu ralenti alors que j’avais encore des forces et je suis donc parti seul jusqu’à l’arrivée. »

Au classement de la National Cup Andy Symonds remonte à la deuxième place à 10 points de Maxime Durand. Son prochain gros objectif : la Transvulcania le 12 mai aux Iles Canaries.

Les podiums ou top 5

  • 10 km

Femmes
1. Natacha Liver, Minzier, 52mn06s
2. Bernadette Evans, Bozas, 55mn34s
3. Caroline Brunel, Gières, 57mn32s

Le classement complet du 10 km de l’Ardéchois

  • 20 km

Femmes
1. Karine Herry, team Lafuma, 1h41mn46s
2. Charlotte Huber, ASPTT Athlé 21, 1h53mn42s
3. Océane Boutarin, La Salle les Alpes, 1h54mn17s

Hommes
1. Sébastien Liabeuf, EVA 07, 1h22mn28s
2. Olivier Darney, HVA Font-Romeu, 1h22mn49s
3. Pascal Mouchague, team Traid Bouliac SP, 1h26mn36s

Le classement complet du 20 km de l’Ardéchois

  • 34 km

Femmes
1. Aline Camboulives, Athlé Saint-Julien 74, 3h22mn13s
2. Sandrine Motto-Ros, AVOC, team Tecnica, 3h40mn14s
3. Karine Sanson, team Salomon Bouliac SP, 3h48mn36s
4. Huguette Grangier, Annonay Jogging club, 3h57mn43s
5. Sylvaine Cussot, Toulouse, 3h59mn10s

Hommes
1. Nicolas Martin, Entente Athlétique Grenoble, 2h54mn22s
2. Philippe Prost, Athlé 43, 3h00mn38s
3. Benoit Nave, team Asics-42Km195, 3h04mn27s
4. Jonathan Colombet,Saint-Genès Champanelle, 3h07mn58s
5. Cyril Gardet, team espoir Salomon, 3h11mn25s

Le classement complet du 34 km de l’Ardéchois

  • 57 km

Femmes
1. Maud Gobert, Elan Voglanais, team Adidas, 5h57mn35s
2. Nathalie Le-Flanchec, Stadium Club Marignanais, 6h39mn18s
3. Alexandra Munier, Grési’Courant, Lancey, 6h53mn08s
4. Béatrice Dupriez, Lille, 6h55mn19s
5. Daniele Crenn, Versailles, 7h02mn36s

Hommes
1. Andy Symonds, team Salomon, 4h37mn42s
2. Patrick Bringer, team Sigvaris, 4h53mn14s
3. Emmanuel Gault, team Asics, 5h02mn39s
4. Gilles Guichard, Atousports, team Adidas, 5h06mn15s
5. Sébastien Buffard, team Brooks, 5h10mn50s.

Le classement complet du 57 km de l’Ardéchois

  • 98 km

Femmes
1. Emilie Lecomte, team Quechua, 12h31mn10s
2. Catherine Morin, EP Manosque, 14h51mn05s
3. Véronique Gatine, Mercury, 15h57mn19s
4. Céline Flochlay, Gourlizon, 16h22mn31s
5. Juda Martina, Italie, 17h04mn13s

Hommes
1. Antoine Guillon, team Lafuma, 10h56mn52s
2. Cyril Cointre team Hoka Runao et Renaud Rouanet team Lafuma, 11h17mn15s
4. Benoit Girondel Team Cinna, 12h22mn53s
5. Martial De-Sa-Clara, Limours 12h25mn43s

Le classement complet du 98 km de l’Ardéchois

Vous avez couru ? Laissez votre commentaire sur la fiche de l’Ardéchois dans notre calendrier des courses

Réagissez