Les résultats de la Transvulcania (Canaries), les 8 et 9 mai 2015

Luis Alberto Hernando (ESP) et Emelie Forsberg (SUE) s'imposent pour la deuxième fois sur les sentiers volcaniques d'Isla de la Palma dans l'archipel des Canaries.

d586a084-9234-441e-a9f3-b3fa9fec47b3

Il n’y a aucun doute, sur les chemins volcaniques de la Transvulcania 2015, Emelie Forsberg et Luis Alberto Hernando étaient tout simplement au dessus du lot.

Pour cette première étape des Skyrunner World Series, la compagne de Kilian Jornet et le coureur espagnol (tenant du titre) n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires du jour, maîtrisant parfaitement la course de bout en bout.

Alors que l’île est seulement éclairée par les frontales des coureurs (départ à 6h du matin), Emelie Forsberg, tout juste sortie de sa saison de ski-alpinisme, prend d’entrée de jeu la tête de la course avant d’augmenter graduellement son avance. Personne ne la rejoindra et elle s’impose avec près de 30 minutes d’avance sur sa plus proche poursuivante. « Il faisait tellement chaud » déclara Emelie sur la ligne d’arrivée. « Je descends tout juste de mes skis et j’étais habituée aux températures fraîches. Courir sous cette chaleur intense c’était extrêmement dur mais je suis ravie. Gagner à nouveau cette course c’est un rêve qui se réalise. »
La coureuse sud-africaine Landie Greyling était attendue parmi ses rivales potentielles mais comme son compatriote Ryan Sandes chez les hommes, elle n’a pas vu l’arrivée. C’est donc l’espagnole Anna Comet Pascua, qui monte sur la deuxième marche du podium. Un podium complété par la française Myriam Marie Guillot Boisset qui termine en 9h15mn06s. 

Du côté des hommes, Luis Alberto Hernando est lui parti plus prudemment dans les premiers kilomètres. L’américain Zach Miller prend les devants et il faudra attendre le 38ème kilomètre et le point de contrôle de Pico De La Nieves pour voir Luis Alberto Hernando placer une attaque. Ses concurrents ne le reverront plus et il s’impose avec près de 30 minutes d’avance sur son dauphin, empochant par la meme occasion le nouveau record de la course en 6h52mn39s. « Je suis parti tranquillement » expliquait-il à l’arrivée,  » j’ai laissé les autres faire le rythme et quand j’ai senti que j’étais vraiment en forme, j’ai attaqué. Je me suis senti bien tout au long de la course et je n’ai eu aucun problème. C’est fantastique de gagner ici à nouveau. »
Les concurrents de très haut niveau étaient pourtant nombreux au départ mais ils ont tous subi des désillusions. Miguel Heras n’a finalement pas pris le départ, Ryan Sandes a abandonné très tôt et Timothy Olson ou encore Mike Foote ont vécu une course très difficile sur les sentiers d’Isla de la Palma.
C’est donc Dani Garcia Gomez qui s’empare de la deuxième place à la surprise générale et en 7h21mn28s, devant le jeune australien Blake Hose (7h25mn23s). Dakota Jones, vainqueur en 2012 échoue quant à lui à la 4ème place.

Les résultats

  • Hommes
  1. Luis Alberto Hernando Alzaga (ESP), 6h52mn39s
  2. Dani Garcia Gomez (ESP), 7h21mn28s
  3. Blake Hose (AUS), 7h25mn23s
  4. Dakota Jones (USA), 7h28mn59s
  5. Zach Miller (USA), 7h29mn00s
  6. Dimitris Theodorakakos (GRE), 7h29mn38s
  7. Cristofer Clemente Mora (ESP), 7h32mn47s
  8. Pablo Villa Gonzales (ESP), 7h37mn10s
  9. Julien Coudert (FRA), 7h49mn22s
  10. Aurelien Dunand Pallaz (FRA), 7h57mn37s
  • Femmes
  1. Emelie Forsberg (SUE), 8h32mn59s
  2. Anna Comet Pascua (ESP), 9h02mn57s
  3. Myriam Marie Guillot Boisset (FRA), 9h15mn06s
  4. Alicia Shay (USA), 9h17mn49s
  5. Magdalena Laczak (POL) 9h23mn45s
  6. Kristina Pattison (USA), 9h48mn48s
  7. Corine Kagerer (SUI), 9h58mn39s
  8. Kaori Niwa (JAP), 10h00mn54s
  9. Hana Krajnikova (CZE), 10h14mn12s
  10. Gabriela Sanchez Cabezas (ESP), 10h28mn00s

Les résultats complets de la Transvulcania

Réagissez