Les résultats de Belle Ile en Trail, le 22 septembre 2012

Andy Symonds et Sophie Duvernay étaient trop forts.

symonds-e1348482063572

Samedi 22 septembre à Belle Ile en Mer en Bretagne, Andy Symonds a remporté la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag 2012 à l’issue de la neuvième étape qui avait pour support le 83 km de Belle Ile en Trail. Guillaume Beauxis (Team espoir Salomon) et Maxime Durand (Team Inov 8) complètent le podium.

Cerise sur le gâteau, l’Anglais du team Salomon a également gagné cette étape. Sur la ligne d’arrivée il devance Jérome Lucas, et Thibaut Baronian.
Assez vite après le départ des 355 trailers donné dans la nuit finissante, des coureurs séparés par des poignées de secondes sont partis à l’avant. Parmi eux : Andy Symonds, Thibaut Baronian, Olivier Le Guern, Jérôme Lucas, Laurent Jaffré et Christophe Malardé. Ces deux derniers hélas devront abandonner sur blessure. « J‘ai profité de descentes intéressantes où je ne voulais pas trop freiner pour prendre la tête de la course, précise Andy Symonds. J’ai alors simplement essayé de garder un rythme que je pensais pouvoir tenir jusqu’à la fin. Je ne voulais pas finir trop tard dans l’après-midi, car la pluie était annoncée ! J’ai vraiment aimé la première moitié avec toutes les falaises et petits sentiers. Après il y avait une longue section de gros chemin et route, une chose pour laquelle je ne m’entraîne pas trop en ce moment, je préfère les sentiers. Le trail à la bretonne n’a rien à voir avec le trail à la britannique, ou à la provençale mais j’aime la variété ! Les paysages étaient très jolis. Ils m’ont fait penser aux Iles de Lewis, les Outer Hébrides, dans le nord-ouest de l’Ecosse. Les plages les plus jolies du monde, sans une personne dessus..!»

Faibles au départ, les écarts entre Andy Symonds et ses poursuivants ont progressivement augmenté. « Je voulais me tester sur 83 km, histoire de retrouver un peu de confiance, après un manque récent de forme. J’ai encore du boulot à faire si je veux bien figurer aux Templiers, mais la forme d’un coureur peut s’adapter assez vite ! »

Andy Symonds, 31 ans, père de deux jeunes enfants est ingénieur en énergies renouvelables chez Eole-Res, entreprise basée à Avignon. Expert en course en montagne et en cross, il s’est forgé un solide palmarès outre-Manche avant de rejoindre pour raisons professionnelles la Provence au milieu de l’été 2011. Il a découvert le trail à la française quelques semaines après en remportant le 70 km de la Grande Course des Templiers et s’était fixé comme objectif de gagner la National Cup 2012. « Je suis évidemment très content de boucler cette série d’étapes par une victoire au général. C’était juste un peu triste de voir Guillaume Beauxis, qui me précédait au classement général avant Belle Ile en Trail, sur le bord du parcours et non pas dans la course. Il a mal au genou depuis quelques  semaines. Mais la saison est longue, il l’a commencée tôt, et c’est dur d’être au top pendant 12 mois. Je lui souhaite le meilleur pour la suite et 2013. Vu son talent, je pense qu’on va le voir de plus en plus sur des podiums ! »

Le Haut-Pyrénéen Guillaume Beauxis (Team espoir Salomon), ne cachait pas sa déception. « C’est dur de vivre une course de l’extérieur alors que j’espérais en être l’un des acteurs, mais c’est la loi du sport. J’ai tenu à féliciter Andy mais aussi Thibaut Baronian qui termine troisième de l’étape et quatrième au général. Sur le parcours je les ai encouragés en me déplaçant à vélo. »

Jérome Lucas (Team Opel Côtes d’Armor), après un début de course assez prudent, pointait à la quatrième place au PC de Sauzon avant de revenir progressivement sur Laurent Jaffré et Thibaut Baronian, de les devancer et de se hisser définitivement à la deuxième place du podium. « Après 35 à 40 km avec de bonnes sensations, constatait Thibaut Baronian, j’ai eu un long coup de moins bien et me suis accroché dans mes jambes et ma tête. J’ai essayé d’oublier mes crampes pour monter sur la troisième marche du podium. »

Chez les femmes, Sophie Duvernay a elle largement remporté ce 83 km, terminant en 8h35mn07s, avec près d’une heure d’avance sur sa dauphine. Florence Dubarry et Annick Quirion complètent le podium.
Concernant la National Trail Running Cup Salomon Endurance Mag 2012, les jeux étaient déjà faits depuis l’étape dans la Vallée de l’Ubaye. Karine Sanson (Team Salomon Traid Bouliac SP) devance au général final Stéphanie Mauzat (Running Club Arpajon) et Cécile Cambus (Team Optisport).

A Belle Ile en Trail,  Fabien Nabias avait choisi de s’aligner sur le 45 km dont il a pris la première place. Chez les dames victoire de Mélanie Toullec.

Par Robert Goin (avec la rédaction)

Les podiums de Belle Ile en Trail

83 km

Femmes
1. Sophie Duvernay, 8h35mn07s
2. Florence Dubarry, 9h30mn46s
3. Annick Quirion, 9h42mn40s

Hommes
1. Andy Symonds, 6h39mn28s
2. Jérôme Lucas, 7h17mn50s
3. Thibaut Baronian, 7h22mn26s

45 km

Femmes
1. Mélanie Toullec, 4h44mn36s
2. Nelly Le Bosq, 4h47mn46s
3. Cécile Allaire, 4h54mn45s

Hommes
1. Fabien Nabias, 3h28mn52s
2. Frédéric Laureau, 3h34mn33s
3. Johan Serazin, 3h43mn38s

Les résultats complets du 83 km
Les résultats complets du 45 km
Les résultats complets du 13 km

Les classements de la National Trail Running Cup 2012

Femmes
1. Karine Sanson, 4680 pts
2. Stéphanie Mauzat, 3780 pts
3. Cécile Cambus, 3320 pts
4. Sandra Martin, 2350 pts
5. Myrtille Reinhard, 2335 pts

Hommes
1. Andy Symonds, 5250 pts
2. Guillaume Beauxis, 4640 pts
3. Maxime Durand, 4500 pts
4. Thibaut Baronian, 4330 pts
5. Sébastien Buffard, 3600 pts

Réagissez