Les Gendarmes et les voleurs de temps, Ambazac (87), les 26 et 27 mai 2012

Près de 5000 personnes attendues sur Ambazac

En ce week-end de la Pentecôte, le centre équestre d’Ambazac, à 22 km de Limoges, sera une nouvelle fois le théâtre d’un grand week-end de Trail. Sur le 65 km et le 32 km, de belles luttes en perspective avec la présence de nombreux coureurs pouvant prétendre à la victoire.

Les Gendarmes et Voleurs de Temps 2011

« Le plateau élite cette année est assez exceptionnel, je crois que nous n’avons jamais eu cela. Que ce soit sur le 65 ou le 32 km, plusieurs coureurs peuvent s’imposer chez les hommes comme chez les femmes, » commente Jean-Luc Monge organisateur des Gendarmes et des Voleurs de temps.

Sur le 65 km, épreuve du Trail Tour National, Thierry Breuil, vainqueur l’an dernier en 5h20mn22s, viendra défendre son titre (le compte-rendu des Gendarmes et des voleurs de temps 2011). Sylvain Court (3e de la saintelyon 2011), Gilles Guichard, Fabien Antolinos (vainqueur entre autres du Nivolet-Revard 2012), Thomas Saint-Girons sont aussi annoncés…. On notera également la présence de Laurent Brochard.

Chez les femmes, Nathalie Mauclair, 2e du 80 km de l’eco trail et vainqueur du Gruissan Phoebus Trail sera la grande favorite. « Ce sera mon quatrième trail long », explique celle qui a terminé deuxième des Templiers l’an dernier. « Je l’aborde plus sereinement, je commence à avoir l’habitude des courses de cette envergure. Mon objectif final reste un podium sur le TTN pour espérer intégrer la sélection France en vue des prochains championnats du Monde ». Forcément ambitieuse, Nathalie Mauclair ajoute : « Je pense que ça peut être un bon trail pour moi. Il y a plus de dénivelé qu’à Paris, ça me convient mieux. Mon point fort ce sont les montées, mais je ne descends pas très bien. C’est d’ailleurs ce qui m’a manqué au Trail Drôme Lafuma où Stéphanie (Duc, ndlr) m’a rattrapée dans une descente. J’ai retravaillé sur ce point, notamment en faisant des séances de fractionnés en descente, mais ça n’est pas facile… ».

Comme l’an passé le départ sera donné à 8 heures, dimanche 27 mai. Les finishers auront acquis deux points qualificatifs pour l’UTMB. Attention, le parcours est très exigeant avec 2 210 m de dénivelé positif et 2 200 m en négatif et se déroule en semi-autonomie avec seulement deux points de ravitaillement sucré/salé (19 km et 39 km) ainsi que 6 points d’eau répartis sur le parcours.

La gestion de l’hydratation et de l’alimentation est d’ailleurs l’objet du premier conseil de Nathalie Mauclair : « Il faut vraiment bien boire, bien s’alimenter et ne pas se satisfaire des seuls points de ravitaillements Je commence à boire tôt, dès le premier quart d’heure, en suite toutes les 10 à 15 minutes. En fait, on a toujours l’esprit occupé, pas forcément parce que l’on court, mais parce que l’on a plein de choses à penser ! »
Autre précision : « Pensez à adapter votre matériel en fonction de la météo. Je me suis fait avoir sur l’Eco-Trail, je n’y avais pas pensé. J’ai souffert de la chaleur, j’avais soif… Là, j’ai prévu de partir avec une double gourde plutôt qu’un sac. Et un tee-shirt plus léger, mais il faudra s’adapter en fonction de la météo sur place ! ».

Attention aussi durant ces derniers jours, vous devez surveiller votre hydratation et effectuer une charge glucidique. Votre préparation alimentaire doit être celle d’un marathon.

En course, ne partez pas trop vite et veillez à bien prendre vos ravitaillements. Surveillez néanmoins votre allure car des barrières horaires ont été mises en place (voir le tableau ci dessous). A noter cette année : vous pourrez utiliser vos bâtons sur le 65 km à partir du 7,5 km.

Enfin, Nathalie Mauclair rappelle: « Si on se lance sur cette distance, cela veut dire que l’on a un minimum d’entraînement et de préparation. Il faut surtout penser à garder le moral et être fort dans sa tête. Sur les Templiers, mon premier trail long, ce fut ma grande force. J’étais partie pour courir environ 8 heures, je m’étais dit que c’était comme une journée de boulot, mais pour mon plaisir. Ca m’a guidée tout le temps, j’ai réussi à trouvé des images positives ».

Le 32 km s’élancera une demi-heure après le 65 km.

Sur le 32 km, Benoit Holzerny, vainqueur l’an passé en 2h02mn57s, sera au départ avec la volonté de conserver son titre.

« Je pense être mieux que préparé que l’an passé. C’était mon premier vrai trail ! Je me suis inscrit sur des épreuves plus longues avec notamment le marathon des Templiers 2011 (3eme sur le 37.5 km) et le 50 km de l’eco-trail 2012. Mais je me suis perdu sur l’Eco-Trail et je termine 5e en 4h00mn51s. Depuis j’ai poursuivi ma préparation en vue des Gendarmes. Mais il y aura de la concurrence avec Sami Baala, Mohamed Serbouti et Julien Moreau entre autres. Ca devrait être une belle bagarre ! »

La transition route – trail n’a pas été trop difficile pour le sociétaire de FreeRun 72 (Le Mans). « Comme depuis des années, je pars en vacances en montagne, j’ai compris depuis longtemps que dans la pente on va souvent plus vite en marchant qu’en tentant de courir. C’est l’une des règles du trail qui peut parfois être difficile à capter pour les routiers mais c’est un passage obligé. Il faut aussi oublier la notion de temps au kilomètre et être encore plus vigilant sur la gestion des ravitaillements. Le 32 km des Gendarmes est une très bonne porte d’entrée dans le monde du trail car le chemin est praticable sans trop de passages très techniques. »

Même si ce 32 km est « abordable », attention à bien gérer votre allure. Vous devez être à 6 km/h de moyenne si vous souhaitez passer les barrières horaires.

« Vous devez gérer votre effort sans vous focaliser sur les barrières horaires. Pour ceux et celles qui vont s’élancer pour un effort de plus de trois heures, je conseille de prendre un sac d’hydratation et quelques gels ou barres en fonction de ses goûts – vous les prendrez sur les portions plates ou en descentes-. Cela permet de s’enlever tout stress par rapport aux ravitaillements. Au niveau de votre préparation, c’est terminé, n’ajoutez pas de séance inutile. Vous devez avoir effectué votre dernier entraînement qualitatif ce mercredi, vous pouvez juste faire un footing de 20 à 30 mn samedi afin de reconnaître le parcours et tester le terrain ! Attention il risque d’être assez gras. Pour ceux qui auront fait de la route en voiture, ce footing vous délassera. Au niveau alimentation, faites comme pour un marathon, des glucides tout en évitant les aliments crus et les fibres ». (lire aussi plan alimentation pour trail)

Un 10 km : attention le départ est à 16 heures

Si vous participez au 10 km, attention car vous vous élancerez à 16 heures. Le plus dur est donc de gérer l’attente. Mangez trois heures avant le départ, et ne vous dispersez pas trop. Le parcours est parfait pour une première approche du trail. Il est légèrement vallonné avec une altitude qui varie entre 500 et 700 mètres. Vous disposez aussi d’un ravitaillement sur le parcours et d’un point d’eau.  Partez de préférence avec des chaussures de trail et non pas un modèle route, au risque de vous blesser et/ou de ne pas pouvoir évoluer confortablement.

Quel que soit votre challenge, soyez prudent et ne partez pas trop vite afin de prendre un maximum de plaisir. A l’arrivée, ceux et celles qui auront réservé pourront alors aller se restaurer et apprécier les orchestres de jazz placés dans les deux salles réservées pour les festivités de clôture.

Le message de l’organisateur, Jean-Luc Monge

« Prenez de bonnes chaussures de trail avec une bonne accroche car le terrain est très gras et la météo incertaine. Il risque encore de pleuvoir samedi. Vous serez aussi nombreux que l’an dernier mais vous serez 250 de plus sur le 65 km. Là, contrairement à l’an passé vous pourrez prendre vos bâtons mais pas avant le 7.5 km. C’est pour votre sécurité. C’est aussi la raison pour laquelle les bâtons sont interdits sur le 32 km. Sur le 65 km, nous avons aussi répondu à vos attentes et mis du salé sur les deux postes de ravitaillement.

Petite précision, la Pasta Party aura lieu cette année à 800 m du centre équestre. Le service se fera dans deux salles de 18h30 à 21h30.  Enfin sachez que cette année, il n’y aura pas de soirée de gala mais une soirée Jazz.

Bonne course à tous »

Les 5 consignes gagnantes

  • Arrivez suffisamment à l’avance le jour de la course afin de ne pas stresser
  • Vérifiez que vous disposez du matériel obligatoire (65 km)
  • Soyez attentif lors du briefing 5 mn avant la course
  • Ne jeter pas vos déchets sur le parcours, vous êtes en pleine nature
  • Respectez les consignes de sécurité

Le programme

Samedi 26 mai 2012

  • Randonnées pédestres 10 ou 17 km. Départ à 15h00 (limité à 1 500 personnes)
  • Départ en commun. Ouverte à la marche Nordique qui partira en premier.
  • Courses enfants. Départ à partir de 16h30
  • Poussins : 0.800 km (limité à 40 garçons et 40 filles)
  • Benjamins : 1.200 km (limité à 40 garçons et 40 filles)
  • Minimes : 2 km (limité à 40 garçons et 40 filles)
  • Course féminine « les Voleuses de Temps » 5 km – Départ à 18h00.

Dimanche 27 mai 2012

  • « Grand Trail du Limousin » 65 km – Départ à 8h00 (limité à 1 000)
  • Trail « Les Voleurs de Temps » 32 km – Départ à 8h30 (limité à 2 500).
  • Trail découverte 10 km – Départ à 16h00 (limité 1 000)

Les barrières horaires

Vous devrez courir au minimum à 6km/heure c’est-à-dire 10 minutes au kilomètre.

MISE HORS COURSE 65km (Temps limite).

Point de contrôle horaires kilomètrage
1) LES BEIGES 11h25 19.5km
2) SAUVAGNAC 12h50 29 km
3) VIEUX 14h50 41km
4) LES BARRYS 15h25 44.5km
5) CHEDEVILLE 16h55 53.5km
6) LES COURRIERES 18h05 61km

MISE HORS COURSE 32km (Temps limite).

Points de mise hors course Limites horaires kilomètrage
1) GRANDMONT 11h20 17km
2) LES BARRYS 12h20 23km

Les services médicaux positionnés sur le parcours seront habilités à mettre hors course tout concurrent paraissant inapte à poursuivre la course.

L’utilisation des bâtons est interdite pour le 32 km sous peine de mise hors course

La fiche des Gendarmes et des voleurs de temps à Ambazac

Le site des Gendarmes et des voleurs de temps
Consulter aussi  le site du comité du tourisme du Limousin pour organiser votre séjour

Réagissez