Le marathon des Sables : top départ le 7 avril 2013

223,800 km seront au menu de cette 28e édition du MDS (marathon des Sables) qui se disputera dans les provinces de Er-Rachidia et Tinghrir. Six étapes en auto-suffisance où les difficultés s’enchaîneront pour offrir toutes les variantes du Sahara.

marathon des sables 2012

 Il faudra traverser des ergs (champs de dunes), des jebels, des plateaux caillouteux, des lacs asséchés ou des oueds où ne coule que le sable, mais aussi des oasis, des campements nomades ou des villages traditionnels en pisé…Le marathon des sables, reste un mythe, un objectif et surtout une merveilleuse aventure.

En cette année 2013, 1050 concurrents seront sur la ligne de départ du marathon des Sables (MDS). Ils s’envoleront depuis Paris le 5 avril prochain avec découverte du bivouac et une

Les étapes :

- 1ère étape – dimanche 7 avril : 37,2 km
- 2ème étape – lundi 8 avril : 30,7 km
- 3ème étape – mardi 9 avril : 38 km
- 4ème étape – mercredi 10/ jeudi 11 avril : 75,7 km
- 5ème étape – vendredi 12 avril : 42,2 km
- 6ème étape « UNICEF » – samedi 13 avril : 7,7 km

première nuit sous la tente. Le lendemain place à une journée complète de contrôle avant d’attaquer la compétition le samedi 7 avril.

Pour suivre la course le site de l’organisation : www.darbaroud.com. Vous pourrez aussi écrire aux concurrents dans la rubrique « écrire aux concurrents ». Service qui ne sera disponible  que jusqu’au 12 avril 2013.

Dans le peloton comme tous les ans, les profils sont variés entre ceux qui viennent pour la gagne et ceux qui chercheront à se dépasser avec pour seul et unique motivation : terminer.

Au niveau des hommes et des femmes à suivre, Laurence KLEIN (FRA), vainqueur en 2007, 2011 et 2012 ira chercher un 4e titre. Mais elle devra surveille la Marocaine Meryem KHALI ( 2e en 2012), l’américaine Megan HICKS (2e féminine en 2009) et la Luxembourgeoise Simone KAYSER qui compte 3 victoires au MDS  (2002, 2004, 2005).

Chez les hommes, le Jordanien Salameh AL AQRA, vainqueur en 2012, 2e en 2008 et 2010 et 3e en 2009 , 2011 sera le favori mais la lutte devrait une nouvelle fois être intense avec le marocain Mohamad AHANSAL, 4 victoires au MDS (1998, 2008, 2009, 2010 et 9 fois 2e). Le frère de Lahcen AHANSAL (10 victoires en 1997 et de 1999 à 2007) voudra certainement remettre le nom de la famille au palmarès.  Les trois Marocains Samir AKHDAR (6e en 2011 et 7e en 2009), Rachid EL MORABITY ( 1er en 2011) et Aziz EL AKAD (2e en 2009 et 3e en 2008 et 2012) ne s’en laisseront pas compter. Côté Français, on suivra Christophe LE SAUX (6e en 2012, 1er Guyan’trail 2011 et 2012, Abdelaaziz TAYSS (Champion de France de cross 2008 et 2011) et Vincent DELEBARRE.

A surveiller aussi l’Espagnol Martin FIZ (Champion du Monde marathon en 1995) ou encore l’Italien Marco OLMO qui ne devrait pas s’en laisser compter.

  • Un petit tour du peloton en chiffres

318 Français et 748 étrangers  (près de 45 nationalités)

Les Français :
Ile-de-France : 91 participants
Rhône-Alpes : 33 participants
Champagne-Ardenne : 28 participants
Provence-Alpes-Côte d’Azur : 25 participants
Midi-Pyrénées : 18 participants
Lorraine : 16 participants
Aquitaine : 13 participants
Poitou-Charentes : 11 participants
Pays de Loire : 8 participants
Centre : 7 participants
Bourgogne : 7 participants
Haute et Basse Normandie : 6 participants
Bretagne : 4 participants

Mais le MDS ce n’est pas seulement des concurrents c’est aussi
– 115 bénévoles pour l’encadrement course,
– 400 personnes pour l’encadrement général,
– 120 000 litres d’eau en bouteilles,
– 270 tentes berbères et sahariennes,
– 150 véhicules 4×4 et camions,
– 2 hélicoptères “Ecureuil” et 1 avion “Cessna”,
– 6 avions de ligne “spécial MDS”,
– 24 bus,
– 4 dromadaires,
– 1 camion incinérateur de déchets,
– 4 quads environnement et sécurité course,
– 50 membres de l’équipe médicale,
– 6,5 km de bandes Elasto, 2 700 Compeed, 19 000 compresses,
– 6 000 analgésiques, 150 litres de désinfectant,
– 1 car régie, 5 caméras, 1 station satellite images,
– 10 téléphones satellites, 30 ordinateurs, fax et internet,

Réagissez