Le Marathon de la Baie du Mont Saint Michel, le 29 mai 2011

Plus de 4 000 coureurs au départ pour une magnifique 14e édition

Belles victoires de Svetlana Pretot (nouveau record) et du Kenyan Jacob Kitur

depart du marathon du Mont Saint Michel à cancale

Au petit matin, le port de la Houle à Cancale s’éveille dans une atmosphère particulière. Des hommes et des femmes en short envahissent les rues, la plage sert de terrain d’échauffement, les animateurs mettent l’ambiance tout en donnant les dernières consignes.

A 8h30, le départ est donné. Il faut s’élancer à l’assaut de la principale difficulté de ce marathon, une côte longue de 2 km. A petites foulées, l’échauffement est rude et il est préférable d’être prudent. Ensuite vient un parcours changeant avec des villages, des longues lignes droites, des haies d’arbres, et au loin, la ligne d’arrivée, distincte, le Mont Saint-Michel.

Alors que chacun tente de négocier sa course au mieux la grande favorite de ce marathon du Mont Saint Michel, Svetlana Pretot, s’est élancé en vu d’établir un nouveau record. Seule au monde, pour sa cinquième participation, elle bat le record de Martha Komu de 2006 (02h37m37s) de plus de deux minutes!  Avec un chrono de 02h35m28s, elle réalise un magnifique doublé après sa victoire en 2010. Victorieuse en 2004, Céline Cormerais termine deuxième en 2h53mn26s suivie de Fatiha Serbouti. La jeune soeur de Mohamed Serbouti (2e du 10 km vendredi 27 mai) boucle son premier marathon en 3h03mn46s.

Svetlana_pretot_vainqueur 2011 du marathon du Mont Saint Michel _MaindruA l’arrivée, Svetlana Pretot avoua : « Je ne pensais pas réaliser ce chrono car j’ai couru toute seule et ce n’est pas évident. J’ai essayé de tenir mon rythme. Le vent était de côté mais c’était plus facile que l’an passé. » Victime d’un point de contracture,  l’athlète licenciée de l’Apstt Nancy a terminée sa course en serrant les dents :  « J’ai été encouragée par les spectateurs et je n’ai rien lâché. »
Côté masculin,  Jacob Kitur s’impose en 02h11m précises, un deuxième succès pour ce Kenyan qui avait déjà remporté l’épreuve en 2009. Ses compatriotes Julius Kiplimo et Elijah Sang complètent le podium. « J’avais l’avantage de connaître le parcours et je n’ai pas paniqué lorsque Elijah Sang a accéléré. Je me sentais bien aujourd’hui« , confiait le vainqueur. Il s’agit du meilleur chrono au Mont Saint-Michel derrière le record de Patrick Tambwe établi en 2004 (02h08m55s).

Ces deux belles performances ont suscités l’enthousiasme des spectateurs qui formaient  une véritable haie d’honneur sur les derniers kilomètres. La marque de fabrique de ce marathon même s’il ne faut pas oublier la ferveur des différents villages traversés.
Le public, un véritable baume au cœur pour tous les concurrents.

Christiane Susan (49 ans, venue de Béziers) et Liliane Bedos (60 ans, Pezenas) ont littéralement savouré ces derniers mètres. La première participait à son premier Mont Saint Michel (sur 34 marathons !), la seconde revisitait un tracé qu’elle parcourait pour la septième fois.

Sur la ligne d’arrivée, Liliane, qui affiche un record sur marathon a 3h12 « ici même l’année de mes 50 ans« ,  est un peu déçue ! « Je n’espère plus battre mon meilleure chrono mais quand même…. ! Je voulais terminer en 3h40, ce sera 3h48 ! Mais ce n’est pas bien grave ! J’ai découvert la cote du début que je ne connaissais pas ! Ce n’est pas la raison de mon chrono mais elle fait mal quand même. En revanche ce départ est magnifique, alors l’un dans l’autre. Et puis, c’est la fête des Mères aujourd’hui.  Ma maman a 84  ans. Elle habite dans le coin et est tellement fière que je cours le marathon ! Lui  faire ce plaisir est déjà du bonheur, peu importe le chrono »

marathon du Mont Saint MichelA côté, Christiane est tout sourire. Elle semble encore perdue dans ses pensées et savoure l’instant tout en regardant les autres participants franchir la ligne d’arrivée. Avec un chrono de 3h24mn40s, elle est pleinement satisfaite. « J’ai établi mon record a 3h10mn30s en 2006 a Florence en Italie, je ne cherche pas a le battre, ce n’est plus mon objectif. »

Car l’objectif de Christiane et Olivier son compagnon (3h48), est tout autre. Leur principe : le marathon des trois étoiles ! La règle simple : chaque 42,195 km est l’occasion de s’offrir un restaurant trois étoiles ! « Deux au minimum. Nous ne faisons pas des marathons pour faire des marathons. C’est l’occasion de visiter des régions de France, mais aussi le monde entier, tout en savourant la cuisine locale. Donc maintenant, nous allons partir pour Lorient où nous avons réservé une table. »
Un bien belle façon de se récompenser de tous les efforts consentis à l’entrainement.

marathon du Mont Saint MichelAvec trois séances par semaine, mais sans pratiquement aucune de fractionné, Yvonnick Hermange, 43 ans, espérait quant à lui terminer en 3h45, il parvient à faire moins de 4h « 3h59, j’ai terminé tant bien que mal mais je ne voulais pas franchir la barre des 4h. J’avais envie de découvrir cette épreuve, je n’ai pas été déçu ! C’est très beau, je fais un marathon tous les ans ou tous les deux ans, ça dépend, je ne regrette pas mon choix et ce public ! Incroyable. »

Des petites déceptions chronométriques  qui peuvent aussi s’expliquer par les conditions climatiques.  Au fil des minutes, les visages des concurrents découvrant le Mont sont de plus en plus marqués, il fait chaud et le vent ne rafraichit guère.
Quelques malaises surviendront à l’arrivée dont l’un qui demandera une longue intervention juste sur la ligne. Le dispositif médical a néanmoins permis que ce soir aucune des pathologies ne suscite d’inquiétude.

l’organisation a su parfaitement gérer ce gros week- end de course avec deux belles nouveautés le 10 km et le marathon en duo (19 et 21 km). Le passage de relais a permis une superbe animation même si on peut regretter que les deuxièmes relayeurs n’aient pas toujours respecter les marathoniens et joué un peu des coudes pour passer devant des coureurs déjà éprouvés.

Car l’essentiel était de rejoindre le Mont Saint Michel. Sous un soleil radieux, il était indiscutablement le plus beau des cadeaux à l’issue de cette 14eme édition du marathon de la Baie du Mont Saint Michel.

Plus d’infos  : www.montsaintmichel-marathon.com

Les résultats des dix premiers

Hommes

1. Jacob Kitur (Kenya)- 02h11m00s
2. Julius Kiplimo ((Kenya) – 02h11m12s
3. Elijah Sang (Kenya) – 02h11m27s
4. Philippe Kiplagat (Kenya) – 02h12m22s
5. David Tarus (Kenya) – 02h12m47s
6. Wilfried Chereset (Kenya) – 02h13m31s
7. Tumicha Worana (Kenya) – 02h16m00s
8. Sammy Chumba (Kenya) – 02h16m51s
9. Markos Worku (Ethiopie) – 02h17m51s
10. Samson Kibor (Kenya) – 02h22m14s
11. Guylain Schmied (France) – 02h24m00s[/tab]

Femmes

1. Svetlana Pretot (France) – 02h35m28s
2. Céline Cormerais (France) – 02h53m26s
3. Fatiha Serbouti (France) – 03h03m46s
4. Murielle Brionne (France) – 03h04m41s
5. Solange Roué – 03h04m55s
6. Christine Le Bellego (France) – 03h11m07s
7. Stéphanie Le Floc’h (France) – 03h11m49s
8. Inge Van Der Meulen (Pays-Bas) – 03h14m18s
9. France Allain (France) – 03h14m49s
10. Sophie Leroy (France) – 03h15m45s[/tab]

Les résultats du marathon du mont saint Michel

Les résultats du marathon en duo du Mont Saint Michel

Les statistiques du marathon du Mont Saint-Michel

3470 classés dont 448 femmes (12.9 %)
Temps vainqueur homme : 2 h 11 mn 00 s
Temps vainqueur femme :  2 h 35 mn 28 s

Le dernier classé : 5 h 40 mn 43 s

Temps moyen : 3 h 55 mn 38 s

Temps médian (passage de la moitié du peloton) : 3 h 53 mn 20 s

Coureurs en moins de 2h30 : 13 soit 0,4 %
Coureurs entre 2h30 et moins de 3 h : 115 soit 3,3 %
Coureurs entre 3h et moins de 3 h 30 : 643 soit 18,5 %
Coureurs entre 3h30 et moins de 4 h : 1297 soit 37,4 %
Coureurs entre 4h et moins de 4 h 30 : 890 soit 25,6 %
Coureurs entre 4h30 et moins de 5 h : 403 soit 11,6%
Coureurs en plus de 5 h : 109 soit 3,1 %

Photos du Marathon de la baie du Mont Saint Michel

Les commentaires sont fermés.