Le Marathon de Cheverny (41), le 1er avril 2012

Environ 1 150 coureurs et coureuses devraient courir le Marathon de Cheverny, dimanche 1er avril. Et nouveauté 2012 : 600 autres participeront à l’épreuve en duo.

Marathon Cheverny 2011

Il faut savoir se renouveler et suivre les tendances du moment. Les organisateurs du Marathon de Cheverny en sont convaincus. Conséquence : en plus du traditionnel marathon, l’événement propose cette année une épreuve en duo. Le relais s’effectuera à la fin du premier grand tour, devant le portail d’Honneur du Château. La limite des 300 équipes inscrites a été atteinte un mois avant le jour J… preuve que l’idée était judicieuse et séduisante. « On s’en doutait, confirme Marc Daimant, membre de l’organisation. Cela demande une préparation moindre pour les participants. Et en plus, même si la course à pied est un sport individuel, là, il y a un esprit d’équipe très sympa ».

Mais qu’on ne s’y trompe pas : « L’épreuve phare reste le marathon », martèle Marc Daimant. Environ 1 150 coureurs et coureuses devraient en prendre le départ, ce dimanche 1er avril, à 9 heures, soit une demi-heure avant leurs collègues inscrits sur le duo.

Comme toujours, ceux qui viennent à Cheverny pour chercher un temps de qualification aux championnats de France, trouveront un parcours plutôt roulant. Le tracé n’a pas changé. « Il y a juste un léger faux-plat à l’entrée dans la forêt, entre les 5ème et 10ème kilomètres, explique Marc Daimant. Il y a de grandes lignes droites, ce qui peut plaire ou déplaire en fonction des coureurs. Mais notre caractéristique principale, c’est de présenter un marathon dont un tiers du parcours ne s’effectue pas sur bitume, mais sur chemins stabilisés ».

La convivialité mise en avant

Autre élément incontournable à Cheverny : la convivialité. Un aspect que les organisateurs ont souhaité renforcer cette année. « Jusqu’à présent, il y avait un ravitaillement gastronomique au  38ème kilomètre. Il est maintenu, évidemment. Et cette année, il y en aura même sur chaque point de ravitaillement ». Toasts et dégustation de vin seront donc proposés environ 100 à 150 mètres en amont du ravitaillement classique. « Ce ne sont pas forcément les ingrédients de prédilection du sportif qui vise un temps, sourit Marc Daimant. Mais nos coureurs sont aussi pour beaucoup des coureurs qui viennent certes pour le plaisir de courir, mais aussi pour les plaisirs de la bouche ! ».

Sans négliger le point de vue performance (car l’an dernier, près de 6% des coureurs ont bouclé les 42.195 kilomètres en moins de 3 heures, et ils étaient près de 7.5% en 2010), Marc Daimant résume l’état d’esprit des organisateurs, tous pratiquants : « Il fut un temps où l’on courait après le temps. Maintenant, nous continuons à nous déplacer sur des courses en France. Et nous cherchons des épreuves sympas, festives et conviviales. Alors, on essaie de proposer ce que nous aimons ».

Les informations pratiques et vos avis sur le Marathon de Cheverny
Le site du Marathon de Cheverny :
www.marathondecheverny.com

Réagissez