Le marathon de Boston (USA), le 16 avril 2012

Geoffrey Mutai et Caroline Kilel défendront leur titre

Après une édition 2011 fantastique, le Boston Marathon accueillera ses deux champions en titre, le 16 avril 2012. Outre Geoffrey Mutai et Caroline Kilel, les deux plateaux Elite sont d'ailleurs très fournis.

2011 Boston Marathon Geoffrey Mutai

Voilà déjà le Boston Marathon version 2012, alors que tout le monde garde encore bien en tête les résultats de l’édition 2011. Revenons donc rapidement un an en arrière. C’était le 18 avril 2011. Haile Gebrselassie détenait encore le record du monde du marathon, en 2h03mn59s. Mais ce lundi là, deux Kényans ont fait trembler la planète marathon : Geoffrey Mutai, vainqueur en… 2h03mn02s, et son dauphin Moses Mosop crédité de 2h03mn06s. Autant dire deux chronos supersoniques, les deux plus rapides de l’histoire sur 42.195 kilomètres… et pourtant non homologables. Certes, le circuit du plus vieux marathon du monde (il fête cette année sa 116ème édition) est réputé difficile, mais il ne répond pas aux caractéristique d’homologation de la fédération Internationale (critères d’altitude et de distance entre le départ et l’arrivée). Depuis, le record du monde a bel et bien été battu… mais par Patrick Makau, en septembre à Berlin, et en 2h03mn38s. Depuis, Geoffrey Mutai a lui pulvérisé le record du marathon de New York, en 2h05mn06s le 6 novembre.

Retour en 2012, dans le Massachusetts où 27 000 runners sont attendus ce lundi 16 avril. Geoffrey Mutai parcourra de nouveau les 42.195 kilomètres qui relient Hopkinton et Boston. Et forcément, en cette année olympique, tous les regards seront braqués sur lui. D’autant que le plateau Elite est séduisant. Dans la course pour la défense de son titre, Geoffrey Mutai devra notamment se méfier de Gebre Gebremariam. L’Ethiopien a un record personnel à 2h04mn53s également établi à Boston l’an dernier ! Trois autres hommes qui ont déjà couru en moins de 2h06mn seront sur la ligne de départ : les Kényans Levy Matebo (deuxième du marathon de Francfort 2011 en 2h05mn16s), Wilson Chebet (vainqueur à Rotterdam en 2011 en 2h05mn27s) et Robert Kiprono Cheruiyot (2h05mn52s à Boston en 2010). Wesley Korir, Bernard Kipyego et Laban Korir devront aussi être surveillés de près.

Kilel aura de la concurrence

2011 Boston Marathon Caroline KilelMême constat chez les femmes : le plateau est relevé. Caroline Kilel (photo ci-contre) reviendra également refendre son titre acquis l’an dernier en 2h22mn36s. A ses côtés, la Kényane retrouvera notamment ses compatriotes Sharon Cherop (3ème à Boston en 2011 en 2h22mn42s), Agnes Kiprop (2ème à Francfort en 2011 en 2h23mn54s) ou encore Caroline Rotich (4ème à Boston en 2011 en 2h24mn26s).
Il faudra aussi compter sur plusieurs Ethiopiennes. Surtout Aselefech Mergia qui présente la meilleure référence personnelle sur la distance, puisqu’elle s’est imposée à Dubai le 27 janvier dernier en 2h19mn31s. A Boston, elle sera d’ailleurs la seule à avoir franchi la barre des 2h20mn. Mamitu Daska, vainqueur à Francfort l’an dernier en 2h21mn59s, Firehiwot Dado, qui s’était elle imposée à New York en 2h23mn15, et Buzunesch Deba (2ème à New York en 2h23mn19s) seront également dans la course.

Autant dire qu’à moins de quatre mois des Jeux Olympiques de Londres (les épreuves de marathon se dérouleront le 5 août pour les femmes, le 12 pour les hommes), cette édition 2012 du Boston Marathon pourrait encore délivrer de précieux enseignements.

Les informations pratiques sont sur la fiche du Boston Marathon dans notre calendrier des courses. N’hésitez pas à partager vos impressions.

Réagissez