Le Lyon Urban Trail, le 3 avril 2011

Le trail en ville, un concept gagnant

En quatre éditions, Le Lyon Urban Trail, le LUT, a pris du galon. En cette année 2011, 5 000 concurrents ont visité le site historique de Lyon.

Le Lyon Urban Trail

C’était la quatrième et sans doute la plus belle. Reposant sur une idée totalement inédite et paradoxale d’organiser un trail en ville, concept repris depuis dans de nombreuses villes françaises et européennes, le Lyon Urban trail a su séduire et trouver son public, sa date, et ses champions.

Après 4 années de disette météo, le temps exceptionnellement estival a fait exploser les compteurs d’inscription avec plus de 5000 dossards distribués sur les trois parcours proposés. En chiffres : + 20% de participants sur le 38 km (qui affichait plus de 1500 m de D+) et + 40% sur les 23 et 12Le Lyon Urban Trail km.

Côté course, Le LUT, étape urbaine du national trail running cup challenge Salomon 2011, proposait des parcours tracés entièrement dans le centre-ville historique de la ville lumière. Des parcours légèrement remaniés mais offrant toujours leur lot d’escaliers avec plus de 6000 marches sur le 38 km, des passages dans des ruelles pavées, des traboules (passages qui permettent de passer d’un immeuble à un autre), des traversées de parcs municipaux et des passages inédits au cœur de pépites patrimoniales telles que le site gallo-romain de Fourvière, le fort de Vaise, la cour d’honneur de l’hôtel de ville… Au final un tracé technique, ludique et exigeant.

La définition même des parcours appréciés par les maestros du trail, qui sont de plus en plus nombreux à défier et à apprécier les pentes lyonnaises. Après Julien Rancon, Benoit Laval, Catherine Dubois, Maud Goubert, Manu Meyssat, Caroline Freslon…, Christophe Malardé, vainqueur d’une Saintélyon supersonique en 2009, a bien essayé d’entrer au palmarès du LUT mais Manu Meyssat, plus à l’aise dans ces pentes violentes, courtes et familières, s’impose pour la deuxième fois sur le 38 km, devant le breton Christophe Malarde et le gapençais Laurent Beuzeboc. Le team Asics double la mise avec la victoire de Céline Lafaye qui devance Maud Goubert, sans doute encore éprouvée par sa victoire dans le froid au Ventoux 7 jours plus tôt de 10 mn. Paul-Henri Valour et Lichele Lesservoisier, s’imposent sur le 23 km. Marc Picout et Aline Gauthier, sur le 12 km

L’an prochain l’équipe d’Extrasports envisage une refonte totale des parcours afin de garantir l’effet de surprise et d’étaler les horaires de départ pour fluidité les passages du peloton dans les passages étroits.

Rendez-vous au printemps 2012.

Pour en savoir plus : www.lyonurbantrail.com

Vous avez couru le Lyon Urban Trail ? Racontez  !

Les résultats

  • 38 km

Hommes
1. Meyssat Emmanuel, 2h54mn46s
2. MALARDE Christophe, 2h58mn18s
3. BEUZEBOC Laurent, 3h02mn01s
Femmes
1.    LAFAYE Céline, 3h19mn07s
2.    GOBERT Maud, 3h30mn14s
3.    GOUAULT Sandra, 3h40mn50s

  • 23 km

Hommes
1.    VALOUR Paul-Henri, 1h46mn48s
2.    FEREL Julien, 1h50mn32s
3.    BONIN Arnaud, 1h52mn16s
Femmes
1. LESERVOISIER Michelle, 2h14mn35s
2. DUBOIS Catherine, 2h18mn15s
3. COUTIN-CHENAL Claude, 2h21mn17s

  • 12 km

Hommes
1.     PICOUT Marc, 53mn26s
2.     VEYRAT-DUREBEX François, 54mn11s
3.    MATTRAND Julien, 54mn26s
Femmes
GAUTHIER Aline, 1 h 06mn47s
BOUVET-DUMONT, 1h09mn57s
SAINT-GERMAIN Sandra, 1h10mn10s

Réagissez