La Prom’ Classic 2012 : « Faire honneur à notre bonheur »

41 transplantés au départ

Sous un soleil radieux, entre Mer Méditerranée et hôtel de luxe, 7000 coureurs ont pris le départ de la Prom' Classic, dimanche 8 janvier 2012. Parmi cette foule : 41 hommes et femmes avaient à cœur d’associer course à pied et promotion du don d’organes.

Prom Classic 2012 don organes

« Il fait très beau, ce n’est pas une course dure, le parcours est très roulant, et il y a une bonne ambiance ». Sur la ligne d’arrivée, Jean-Jacques arbore un large sourire. Il a bouclé ses 10 kilomètres en moins d’une heure et s’empresse de souligner que la Prom’ Classic, c’est « la seule course en France où il y a autant de coureurs transplantés ». Ils étaient, 41, ce dimanche 8 janvier 2012, à prendre le départ du « premier 10 km de France ». 41, dont Jean-Jacques, greffé du foie il y a 13 ans. « On court notamment pour faire honneur à notre bonheur. Il n’y a pas une course, pas un jour, où on ne pense pas à notre greffe ».

A côté de lui, Gildas et Stéphane ont franchi la ligne d’arrivée en un peu plus d’une heure. D’ordinaire, le sport de prédilection de Gildas, ce serait plutôt « le badminton ». « Alors c’est un petit challenge de prendre le départ. On se motive entre nous. »

Cette joyeuse « équipe des transplantés » a ses repères sur la Prom’ Classic. Et notamment Carlo, LE régional de l’étape. 13ème édition de la Prom’ Classic ce dimanche, il n’en a manqué aucune. « Je l’ai courue à mon rythme, je termine en 1h12mn, explique celui qui s’entraîne deux fois par semaine. Je connais bien ce parcours. Et ces lignes droites, je les trouve « mortelles ». Il y a également un petit faux plat montant à l’aller près du rond point Magnan ».

Venus de Rennes, des Sables d’Olonne, de Paris, et même de l’étranger, ces 41 coureurs véhiculaient un même message. « Celui de dire aux gens de parler du don d’organes autour d’eux, avant qu’un drame ne se produise. Tout le monde peut être confronté au don d’organes, ça n’arrive pas qu’aux autres. Et ça permet de sauver des vies. Ca a d’ailleurs sauvé les nôtres », rappelle Jean-Jacques.

Hormis leur tee-shirt jaune du Lions Club (« Courir pour le don d’organes »), rien ne  les distinguait des autres coureurs. Transplantés, ou non, 7000 courageux avaient pris possession de la Promenade des Anglais. « Chaussée Nord pour l’aller, chaussée Sud pour le retour », martelait les organisateurs. Et lorsqu’Abdellatif Meftah franchissait la ligne d’arrivée en 28mn47s, Stéphane était certainement encore en train de se remettre de son « coup de barre au 4ème kilomètre ». Victor, lui, n’allait surement pas tarder à passer le 5ème kilomètre, et ne savait pas encore qu’après, il « n’arrivait plus à mettre un pied par terre ». Mais finalement, tous, comme Abdellatif Meftah, ont franchi la ligne avec un large sourire, et le sentiment du contrat rempli. Là est évidemment l’essentiel.

Lisez aussi les réactions et résultats de la Prom’ Classic
Le site de la Prom’ Classic : www.promclassic.com

1 réaction à cet article

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article pour le soutien au don d’organes

    Jean-Jacques

    Répondre

Réagissez