Les résultats de La Parisienne 2011

Énorme succès avec 21 760 coureuses au départ !

Laurence Bordier

Après un grand beau temps la veille de la course, la pluie. Mais qu’importe. Rien n’aurait pu ternir l’enthousiasme des milliers de coureuses présentes pour la 15e édition de la Parisienne. Pour cet anniversaire, elles étaient 21 760 au rendez vous, 21 760 femmes de tous niveaux, de tous profils, de tous les horizons.

Et c’est ainsi qu’à partir de 8 heures du matin, en ce dimanche 11 septembre, coureuses performantes, régulières, occasionnelles ou débutantes, ont littéralement envahi le Champ de Mars face à l’école militaire. Premier rendez-vous : l’esplanade centrale pour un échauffement endiablé mené par la coach Laurence Bordier dans une forme olympique. Toutes sont au diapason, on tape des mains, on danse, on cri, on rit….
L’ambiance est bon enfant. Les parisiennes s’amusent.

Mais il est déjà temps de prendre la direction du Pont de Iena. Le départ s’effectue par vagues, toutes les quinze minutes. Après un nouvel échauffement de cinq petites minutes, les premières s’élancent à 9h45, les dernières à 11h, après avoir patienter de longues minutes, sous pluie et au frais. Un peu long…..

Car si les premières n’eurent la pluie qu’en fin de parcours, certaines s’élancèrent en ayant déjà pris une bonne douche. Dommage mais au moins faisait-il moins chaud que la veille où le thermomètre affichait 30 degrés !

Le départ par vagues a toutefois offert à toutes (ou presque) l’opportunité de s’exprimer à son niveau malgré un peloton impressionnant. Après le pont, elles s’élancèrent sur un parcours au coeur de Paris avec de départ Pont de Iéna aux pieds de la Tour Eiffel et face au Trocadéro et une arrivée devant l’Ecole Militaire. 6 km permettant aux spectateurs de voir les coureuses de nombreuses fois. Ce fut pour certains de vrais sprints afin de pouvoir encourager, photographier, acclamer « leur coureuse ».

Un beau spectacle avec les belles affiches, « vas y maman », « vas y tata », « courage chérie ». C’est aussi ça la Parisienne.

Une sortie en famille afin d’encourager un peloton entièrement féminin, chaque année de plus en plus imposant.

Rendez-vous l’an prochain, les 7, 8 et 9 septembre 2012.

Le thème annoncé ! Les « Perles de l’Océan »…

Mise à jour du 14 Septembre 2011:De nombreuses coureuses se sont plaintes de l’attente et de la ségrégation au départ entre les coureuses représentant des entreprises et les coureuses individuelles. Une attente et une désorganisation que nous avons pu constater. L’organisation de la Parisienne a réagi en présentant ses excuses: Excuses de la Parisienne

Nous espérons que cela sera suivi des faits afin que toutes les Parisiennes puissent évoluer correctement et que l’ambiance chaleureuse et conviale de cette épreuve puisse perdurer.

Elles ont couru

Carmen OliverasCarmen Oliveras, 40 ans, 3e, 22mn15s
« La Parisienne me permet de renouer avec la compétition après deux mois de vacances. Je reviens tranquillement après ma greffe au pied et un arrêt de deux ans. Cette course permet de courir sans pression juste pour le plaisir. Le peloton ne cesse de grandir, c’est une ambiance très particulière, très sympa même si on est loin des premières éditions. C’est un peu moins familiale. Mais pour les femmes c’est bien. Elles peuvent participer à trois jours d’activités. Je trouve très bien que les femmes prennent de plus en plus de temps pour prendre soin d’elles et faire du sport. C’est important. De mon côté, je vais tenter de faire un retour sur marathon, peut être à Paris et tenter de battre mon record perso qui est à 2h36mn. On verra comment se passe les prochaines semaines et ma saison de cross. »

Alexandra, 44 ans, canadienne
« Je me suis fait plaisir pendant la course mais j’ai eu une pointe de déception au 3eme kilomètre, car le panneau me soulignait la moitié et la fin imminente de la course. J’ai apprécie l’ambiance durant la course avec la musique, le décor (Paris !) et surtout de l’absence des voitures sur tous le parcours. Ce fut une course réjouissante, pendant laquelle on apprécie encore mieux les femmes. L’organisation est super, juste un petit reproche, il manquait du papier toilette ! »

Céline, 30 ans
« Après avoir fait de la boxe loisir, je me suis lancé dans la course à pied… Cela fait à peine  6 mois. En fait « La parisienne » était un premier tour de chauffe avant les 20km de Paris ! Je souhaitais réaliser 30mn, je termine en 33 minutes ! Ca va ! La course est très bien, il y avait une très bonne ambiance et beaucoup de spectateurs qui nous encourageaient sur le bord de la route. »

Danielle Martin, 48 ans, Paris, autours de 40 mn
« J’étais venue en 2009, j’ai trouvé la version 2011 bien mieux organisée. Mais il est vrai que j’étais avec le challenge entreprise. Je ne sais pas comment cela s’est passé pour les individuelles. J’ai pu courir à mon rythme et la pluie n’est arrivée pour moi qu’au 4e km. Je préfère largement la pluie à la chaleur. Je n’étais pas venu pour la performance mais pour m’amuser, je ne fais d’ailleurs que cette course. Le jogging ce n’est pas vraiment mon truc mais la Parisienne c’est sympa ! »

Linda Walle, 36 ans, Paris, 33mn21s, et Marie-Lise Lauret, 49 ans, Torcy (77), 40mn15s
« Je cours depuis 5 ans, mon maximum doit être de 14 km à l’entraînement avec des amies. J’espérais faire 30 mn, je suis donc contente. En fait c’est Marie-Lise qui m’a entraîné ici. Je n’avais jamais pris de dossard, j’ai adoré, je me suis bien amusé. Je cours 3 fois par semaine régulièrement et je crois que nous allons programmer un 10 km assez vite, car je suis séduire. Je viens ici depuis trois ans, enchaîne Marie-Lise, et j’aime bien l’ambiance. Je progresse chaque année de plusieurs minutes, ça motive ! Nous avons couru ensemble 15 mn puis Linda est partie, elle est plus jeune et plus rapide que moi, elle ne devait pas rester ! Tout était super, sauf le départ. Nous sommes restées pus d’une heure au froid et sous la pluie, l’organisation aurait du nous dire de venir plus tard. Là nous avons respecté les consignes qui disent de venir vers 8 heures, c’est beaucoup trop tôt pour partir dans les dernières vagues. L’échauffement collectif en plus ne sert à rien dans ce cas. Mais en course on a oublié et là, on est tout sourire et parlant de notre prochaine course alors tout va bien. »

Martine Robert, 56 ans (photo), 41mn13s

« C’était ma deuxième participation sur la Parisienne en 2 ans, en fait je ne fais que « la Parisienne ». Je me suis entraîné en entre midi et deux, une fois par semaine entre collègues. Cette année, j’ai trouvée la course, plus dure que l’année dernière, j’ai eu la sensation qu’il y avait encore plus de monde. »

Lachevre Chantal, 56 ans, Seine maritime, 40mn45s
« Je me suis mise à courir  il y a 3 ans, je participais à ma deuxième parisienne. L’an dernier, j’ai enchainé un 10 km, un 8 km, la parisienne et la trouvillaise. Je me suis prise au jeu. L’an passé, j’étais dans la première vague, cette année dans la dernière… Je me suis laissée entrainée par  » les petites jeunes de mon club « . Je suis satisfaite malgré la pluie, cependant, le fait d’être bloquée par les équipes d’entreprises qui marchaient devant m’a un peu déçu car ce fut pas simple de les doubler. Je n’aurais qu’une chose à dire : mélangez les entreprises et les individuelles ! Sinon, l’ ambiance fut d’enfer que ce soit pendant l’entrainement ou la course. Et je voudrais faire un clin d’œil aux  brésiliens qui ont su mettre l’ambiance pendant la course. »

Les résultats

25 000 inscrites – 21 760 au départ – 21 671 coureuses classées

1. Laurane Picoche, 22mn06s
2. Clémence Calvin, 22mn09s
3. Carmen Oliveras, 22mn15s

– 1ère Maman – Mireille Mull Jochem en 23mn38s
– 1ère Grand-Maman – Evelyne Dubrez en 25mn46s
– 1ère équipe de Copines – Trophée Nike : « Team 100% »
– 1ère équipe Mères/Filles – Trophée Naturalia : Sophie (22 ans) et Siv Ase (51 ans) Malmei Monnac
– 1ère équipe d’Entreprise – Trophée Bien-Etre Weleda : La Mairie de Paris

les résultats complets  de la Parisienne 2011

Les vidéos de la Parisienne 2011

la Parisienne 2011: au coeur de la course from thomas de lepape on Vimeo.

Passage du tunnel pendant la course féminine la Parisienne, aux pieds de la Tour Eiffel à Paris.

La Parisienne : arrivée de la course féminine from thomas de lepape on Vimeo.

Les photos de la Parisienne 2011

3 réaction à cet article

  1. je remercie la personne qui était au stand LEPAPE d’avoir accueilli mon mari et ensuite, je suis venue la contacter pour un commentaire sur la course LA PARISIENNE

    • Ce fut un plaisir de vous accueillir vous et votre mari sur le stand lepape-info, et merci encore d’avoir souhaité partager votre course sur lepape-info.
      J’espère que nous aurons des nouvelles pour vos prochaines courses.

      Sportivement,

      Anne

  2. Superbe journée ,sous le crachin parisien.
    Les filles de CHIERRY J’Y COURS y ont pris énormément de plaisir.
    des vidéos ,photos et CRs sur le site ci dessous
    http://chierryjycours.e-monsite.com/blog.html
    A l’année prochaine

    Sportivement

Les commentaires sont fermés.