La Mégavalanche Alpe d’Huez (38), du 10 au 12 juillet 2015

Durant trois jours, en ce deuxième week-end de juillet 2015, l’Alpe d’Huez est le centre du monde pour les amateurs de VTT alpin. 2000 pilotes originaires de 32 pays différents s’affrontent dans un cadre de rêve. Le but étant d’être le premier à franchir la ligne d’arrivée après avoir avalé les 3 300 m qui séparent le glacier du Pic Blanc au village d’Allemond soit 2 500 m de dénivelé négatif.

Megavalanche 2015

Créé il y a 20 ans, la Megavalanche s’impose désormais comme l’une des places fortes du VTT alpin et ce pour plusieurs raisons. La première d’entre elles est sa contribution à l’essor de la discipline. De par son originalité, cette course a emmené les riders à être plus polyvalent. Et c’est aussi l’une des premières courses à avoir dédié des pistes de ski au VTT. Considéré comme la plus grande descente au monde. Un moyen facile de rentrer dans la légende, à condition de … s’imposer.

Demandez le programme

C’est un programme d’une rare intensité qui attend les participants pendant 3 jours. La journée d’essais d’hier, jeudi 9 juillet 2015, a permis d’effectuer une sélection par groupe de niveaux et l’ordonnance des lignes de départ pour ces vendredi et samedi 10 et 11 juillet. Pour les courses se déroulant dimanche après midi, les qualifications auront lieu dans la matinée.

Avec 2 000 participants, la victoire s’annonce passionnante. On peut néanmoins citer un groupe de favoris, qui comprend Rémy Absalon (vainqueur en 2009, 2011, 2012), Pierre-Charles Georges, vainqueur en 2014 et  Alex Balaud, vainqueur de l’édition 2000 qui mise beaucoup sur son expérience afin de reprendre une place parmi les meilleurs. Chez les outsiders, on retrouve Nicolas Quere, le Néo-Zélandais Jamie Nicoll et l’espagnol Iago Garay qui est un grand spécialiste des vitesses supersoniques sur les glaciers. A surveiller également des athlètes qui ont montré lors des dernières compétions, comme la Maxiavalanche Cup en Andorre, leur grande forme du moment à l’image de Bryan Regnier et du jeune azuréen Dimitri Tordo, actuel 2ème du classement Europ’Cup Maxiavalanche. Sans oublier Cédric Ravanel qui mettra toute sa puissance d’ex-crosseur afin de monter sur le podium.

Chez les dames, elles seront une petite centaine à s’élancer sur cette course à risques, même bardées d’équipements et protections de toutes sortes, il faut avoir un « gros cœur » au moment de basculer dans le premier mur de glace au départ du Pic Blanc.

Ce sera le cas pour toutes et tous, adultes ou enfants. En effet des courses sont prévues pour les enfants de 9 à 13 ans avec la 2ème édition de la Méga Kid se déroulera sur un tracé spécial. Deux nouveautés marqueront aussi ce 21ème anniversaire. La première sera une grande première avec une étape de l’e-bike série sera réservée aux VTT à assistance électrique qui s’élancera depuis le glacier sur le parcours de référence de la Mégavalanche. La deuxième, un nouveau challenge baptisé Méga Family intégrant les résultats obtenus par un papa et/ou une maman qui s’ajoutera au résultat de leur enfant ayant participé à la Méga Kid.

Plus d’infos :

Réagissez