Kilian Jornet présente son projet « Summits of my life »

L’Espagnol va s’attaquer aux plus hauts sommets du monde

S’il affirme qu’il ne va pas complètement abandonner les épreuves de trail running ou de ski alpinisme, Kilian Jornet nourrit de grosses ambitions pour les quatre prochaines années. Il va s’attaquer aux massifs montagneux les plus réputés au monde.

vainqueur de l'UTMB 2011 Kilian Jornet
Kilian Jornet - UTMB 2011

Il l’a dévoilé sur Internet. Kilian Jornet se lance dans un projet de très grande envergure, qui va durer 4 ans, baptisé« Summits of my life ». Au cœur de cette aventure : la montagne. « La montagne m’a appris beaucoup de choses. Ce que je suis aujourd’hui, c’est grâce à elle, et aussi grâce a ceux qui m’ont appris à la connaître », a expliqué le surdoué Espagnol.

Son projet consiste donc à « visiter les massifs les plus importants du monde et établir les records d’ascension et descente de quelques-unes des montagnes les plus spectaculaires ».

Les deux premières étapes se dérouleront durant l’été 2012. Deux traversées dans le massif du Mont-Blanc, « le berceau de l’alpinisme, où les premiers alpinistes ont commencé à rêver de conquérir les sommets ».
La première se fera à skis de Champex aux Contamines, en passant par les sommets les plus importants du massif avec quelques descentes plus spectaculaires les unes que les autres.
Deuxième rendez-vous, de Courmayeur à Chamonix en passant par le sommet du Mont-Blanc. La montée se fera côté sud, en Italie et la descente sur la face nord.

Pour 2013, Kilian Jornet espère « battre les records de montée et descente des sommets européens les plus importants, à commencer par le plus élevé, le mont Elbrus en Russie ». Il souhaite ensuite s’attaquer à celui qu’il définit comme « sans doute le plus difficile des records » : le Cervin (en Suisse). Puis fin 2013, l’Espagnol souhaite s’attaquer à l’aller-retour Chamonix-Mont-Blanc-Chamonix.

Ca ne s’arrête pas là ! En 2014, direction, l’Aconcagua en Amérique du Sud, qui culmine à près de 7.000 m et son fameux vent, puis le Mont McKinley ou Denali en Alaska.

L’aventure est prévue pour se clôturer en 2015, où il s’agira « d’essayer de monter et descendre l’Everest le plus rapidement possible ».

Tout cela, Kilian Jornet dit vouloir le réaliser avec le minimum de matériel. « Je suis un compétiteur, j’aime la compétition, à la recherche de mes limites ». Sébastien Montaz devrait l’accompagner pour filmer ses exploits.

« Il s’agit de transmettre des valeurs », notamment « la simplicité », explique l’Espagnol qui cherche actuellement un sponsor principal. Et de conclure : « Je sais que c’est un projet très ambitieux, très difficile, mais il faut être ambitieux, tout en sachant où sont les risques. Si on n’essaie pas, si les rêves restent rêves, on ne saura jamais qui on est vraiment ».

2 réaction à cet article

  1. […] en Alaska. Le temps de ce nouveau record : 11h40. Plus d’infos et de détail sur le site en lien ici quand il sera […]

    Répondre
  2. […] que cette tentative se déroulait dans le cadre du projet Summits of my Life du Catalan qui l’a déjà vu établir le record du Mont-Blanc en juillet 2013, puis celui du […]

    Répondre

Réagissez