Cyclisme.- Ils ont roulé 24 heures !

La 7 ème édition des 24 Heures du Mans cycliste s'est déroulée ce week-end du 22 et 23 août 2015. 435 équipes se sont élancées sur le mythique circuit Bugatti.

24 H du Mans vélo 2015

Dimanche 23 août 2015, 15 heures. Un timide soleil qui vient juste de chasser une dernière averse salue les ultimes relayeurs des équipes en terminant avec 24 heures d’épreuves sur le circuit Bugatti. Avec 232 tours (soit 970 km) les S1neo Team Connect terminent en tête du classement scratch. Encore plus impressionnant, Sebastien Bertholet remporte l’épreuve solo avec 831 kilomètres accomplis à lui seul !

L’épreuve aura vu les concurrents passer par toutes les sensations possibles. A commencer par la chaleur plombante – plus de 32 degrés – sous laquelle est donné le départ samedi par Luc Alphand, qui se fendra d’ailleurs de quelques tours, en fin de parcours notamment. Auparavant, on a joué les hymnes de tous les pays représentés. Cette année, on croise une équipe turque ainsi qu’un collectif de 6 compagnons comptant deux japonais venus expressément en avion, deux danois, 3 français et un citoyen britannique.

Dès le départ sur le circuit de 4.185 kilomètres, il faut s’enquiller la pente du « Dunlop », 600 mètres avec des passages à 7 %, heureusement ce samedi, avec vent dans le dos. Derrière, le circuit est extrêmement roulant, mais, comme le dit un concurrent, cette bosse qui parait un faux plat, aura le lendemain des allures d’Alpe D’Huez pour tous les combattants. Les difficultés commencent en fait dès l’après-midi, quand un incendie dans la région du Mans vient déposer ses fumées dans l’atmosphère, asphyxiant encore un peu plus les coureurs se débattant dans une chaleur qui brûlera jusqu’en début de soirée.

24 H du Mans vélo 2015On fait connaissance avec Florian, trentenaire, venu tenter l’aventure sans trop de repères. On suit aussi la Team Ligue Ouest, six gendarmes et militaires menés par Franck Lécuyer, ex champion de France militaire. Et on remarque aussi le maillot du Team Solimut. La compagnie d’assurance s’est faite mécène d’un club nommé team Progress. Ces garçons roulent pour la bonne cause : leur course est diffusée sur le net en direct et à chaque minute roulées par leurs coureurs, deux euros de dons sont reversés pour les enfants atteints de diabète au centre hospitalier de Chartres. Ils sont nombreux à opter pour une participation caritative : on note aussi les Petits Lucas, roulant en faveur de la lutte contre le cancer.

Nos Solimut, 4 garçons de 29 à 39 ans, ultras connectés avec leurs « ordis » entassés dans les stands sous la tribune, visent un top ten au scratch. Chez les équipes candidates à la gagne, on est à un niveau quasi pro : on trouve même des coureurs équipés d’oreillettes.

Notre équipe de gendarme – qui compte deux « deuxième caté » – vise aussi une belle place mais rencontre une tuile d’entrée : leur premier relayeur a cassé sa patte de dérailleur. Après avoir couru 2 kilomètres pour rejoindre les stands, le malheureux est à deux doigts de s’évanouir.  Franck Lecuyer part à l’improviste et aligne deux heures à 43 de moyenne ! La team repasse de la 50e à la 30e place. Pour les Solimut, la course est aussi lancée : un premier coup est parti en tête. Ils n’y sont pas, mais figurent dans le premier peloton de chasse. Pas de panique, le temps joue pour eux : 24 heures c’est long.

La course donne une impression d’agitation constante : on s ‘échauffe derrière les tribunes. Devant les stands, les coureurs marquent les relais en se passant les puces attachés à la cheville. Les règles sont claires : interdiction de dépasser les 20km/h dans cette zone, obligation de transmettre le témoin à l’arrêt. A chaque nouvelle heure, c’est l’heure de pointe. Certains enchaînent en quelques secondes, quand d’autres, moins obnubilés par le classement, prennent le temps de discuter. Chacun sa stratégie : certaines équipes improvisent les relais en fonction de l’état de forme, d’autres ont un plan bien préétablis. Enfin il y a celles qui changent de cycliste tous les 4 tours, comme ces pompiers qui nous avouent ne pas avoir trop besoin de sommeil et peuvent ainsi relayer fréquemment. « Avec notre métier on est habitués à ce genre de nuit. »

Pour Florian, qui s’arrête se reposer tous les 4 tours, l’aventure nocturne est difficile. Vers une heure du matin, il décide d’aller dormir un peu. Vers 4 h 00, il veut repartir, mais c’est l’heure que choisit la tempête pour frapper. Une averse dantesque fait claquer jusque de la grêle sur les casques. Les chicanes deviennent sinueuses, et sur ce circuit forcément chargé en hydrocarbures au sol, on constate plusieurs chutes, sans gravité cependant. Antoine, chez les Solimut y casse sa monture : nos hommes vont devoir finir à trois. Mais Ronan assure une bonne nuit avant de se reposer une heure dans le camping-car de l’équipe. Leur dernière partie de course va consister à une bagarre pour rester dans le top 10 au scratch.

Chez la Ligue de l’Ouest, depuis l’incident du début de course, on opère une sacrée remontée : on se rapproche du top 20. Florian de son côté, a dû de nouveau s’arrêter à cause d’une douleur au genou. Il aura dormi 6 heures sur la durée de l’épreuve. Il termine heureux mais épuisé. « C’était dix fois plus dur que je ne l’imaginais ». Nos gendarmes accrochent la 5eme place en catégorie « 6 hommes ». Contents malgré tout de l’aventure, ils se promettent de revenir l’année prochaine avec plus d’ambitions encore. Pour notre team Solimut, c’est le suspens jusqu’aux derniers tours : dans le même groupe que son concurrent pour la huitième place, Ronan, en relayeur final, accélère et provoque une cassure. L’adversaire saute du groupe et notre homme reprend 40 secondes au tour dans la dernière demie heure, assurant à l’équipe une 4eme place dans la catégorie « 4 hommes. » Après une dernière averse, les coureurs en terminent, heureux. Les organisateurs ne comptent que 3 abandons et aucune pénalité distribuée, pas plus de blessés. A tout point de vue et pour tous, ces 24 heures demeurent une réussite inoubliable.

Les classements

  • 24 heures vélo solo

Hommes

  1. Sébastien Bertholet, 920,70 km
  2. JLP/ Eam Comus, 878,85 km
  3. Eric Meyjo, 837,00 km

Femmes

  1. Sandrine Ferrant, 757,49 km
  2. Miz Juno, 640,31km
  3. Vélo Club de six fours, 514.755 km

Le classement complet des 24 heures vélo solo 2015 (Hommes et femmes)

  • 24 heures duo

Hommes

  1. Ensemble avec Noe, 966.74 km
  2. Team Osez3aventures, 941,63 km
  3. Les flahutes, 929.07 km

Mixtes

  1. Sasoituz2ordu, 912.33 km
  2. Le double des clayes, 807,71km
  3. Cars duomixte, 790,97 km

Le classement complet des 24 heures vélo duo 2015 (hommes et mixte)

24 heures 4 hommes prestige

  1. Pyname, 1004,40 km
  2. Team Kyriad Mulsanne, 1000.22 km
  3. Planète Vélo Avranche, 1000.22 km

Le classement complet des 24 heures vélo 4 hommes prestige 2015

24 heures 6 hommes sportives

  1. Team m’Essor Fitnext Mulbar DM, 1000,22 km
  2. Mondovelo Team Plouhinec, 1000.22 km
  3. B et F Déco / Team Bonnet 91, 996.03 km

Le classement complet des 24 heures vélo 6 hommes sportive 2015

24 heures vélo 6 mixtes sportives

  1. Diabet’team, 966.74 km
  2. Six Clistes Team, 962.55 km
  3. Bearn Cycles, 899.78 km

Le classement complet des 24 heures vélo 6 équipiers 2015

24 heures vélo 8 hommes loisir

  1. Socopa, 1000.22 km
  2. Intersport Auron, 975.11 km
  3. Team Distinxion all Breizh, 950.00 km

Le classement complet des 24 heures vélo 8 hommes 2015

24 heures vélo 8 mixtes loisir

  1. Team aventures cheminots mixte, 920.7 km
  2. Racing two, 828.63 km
  3. Les scep de vignes, 740,75 km

Le classement complet des 24 heures vélo 8 mixtes loisir 2015

100% femmes

  1. DGPN SICOP, 781,66 km
  2. Miss 27, 764.94 km
  3. Les panthères de l’espoir, 656.26 km

Le classement complets des 24 heures vélo 100% femmes 2015

Quelques photos

1 réaction à cet article

  1. Dans le cadre de ses actions de mécénat, le TEAM MUTUELLE SOLIMUT avec l’appui technique du TEAM PROGRESS’ , L’EQUIPE CYCLISTE AU GRAND CŒUR soutien l’Association LES AMIS DE LA PEDIATRIE du CENTRE HOSPITALIER de CHARTRES – LE COUDRAY (28). Sur ces 24 HEURES DU MANS – VELO, chacune des minutes parcourues vendue 2 EUROS !

    OPERATION 1 MINUTE = 2 EUROS AU PROFIT DE L’ASSOCIATION
     » LES AMIS DE LA PEDIATRIE – CENTRE HOSPITALIER DE CHARTRES LE COUDRAY « .

    Avec le TEAM MUTUELLE SOLIMUT, soutenez les enfants atteints du diabète avec l’Association LES AMIS DE LA PEDIATRIE du CENTRE HOPITALIER de CHARTRES – LE COUDRAY (28) !

    Faites un don et suivez les exploits sportifs des coureurs du TEAM PROGRESS sur :

    http://www.team-progress.com

    Répondre

Réagissez