François D’Haene au départ du Beaujolais villages trail (69), le 15 avril 2012

François D’Haene va déguster à domicile le Beaujolais Villages Trail.

Francois Haene

Vainqueur en 2011 du Signes trail Méounes Belgentier, du Tour des Fiz et de la Trace du Bouquetin en 2011, François D’Haene a décidé de faire une pause dans son métier de masseur kinésithérapeute et de découvrir la viticulture. Il vient de s’installer avec son épouse Carline au hameau Le Carra à Montmelas-Saint-Sorlin dans le Rhône, après avoir loué en fermage 3,5 hectares de vignes label Beaujolais qui allaient être arrachées.

De fil en aiguille, pardon de cep en sécateur, il était logique que François D’Haene participe le 15 avril 2012 à Saint-Etienne-des-Ollières au 54 km du Beaujolais Villages Trail. La ligne de départ n’est qu’à 11 km de son domicile. « Ce trail est inclus dans un programme d’entraînement assez dense en vue de gros objectifs avec le circuit de coupe du monde de skyrunning et l’étape des Canaries au mois de mai. J’espère bien figurer au Beaujolais Villages Trail. Il est important de participer à des courses qui sont proches de chez soi. Elles sont motivantes et il me semble naturel d’aider les dynamiques locales à l’image de ce trail qui a l’air de très bien se développer. J’espère que je serai en forme le 15 avril pour mes doubles débuts dans les vignes ! »

Après avoir habité en Lozère, François D’Haene et son épouse ont eu envie de se rapprocher de la région Rhône-Alpes, de ses montagnes et de leur cercle d’amis. «  La possibilité de travailler à deux à l’extérieur et de continuer à faire vivre un vignoble nous ont pleinement décidé. Pour l’instant, nous avons juste appris à tailler avec un vigneron, ce qui est assez physique et technique, mais nous pouvons aménager nos propres horaires afin d’arriver à ce que je garde du temps pour m’entraîner. Après une journée de taille, il est difficile de trouver les ressources pour aller courir 2 heures. »

Depuis la fin mars Carline et François D’Haene ont fini la taille et se sont lancés dans d’autres tâches avec le broyage, traitement et l’entretien du sol, débourgeonnage. Un retour à temps complet à la nature qui est en adéquation avec l’esprit trail de François D’Haene. « Il est vrai que j’éprouve depuis quelques années le besoin d’être à l’extérieur et en contact avec la nature. C’est déjà pour cette raison que je faisais les massages à domiciles et ne voulais pas m’enfermer dans un cabinet. Autour de Montmelas-Saint-Sorlin, je découvre chaque jour un peu plus un terrain de jeu très agréable. Les paysages changent beaucoup par rapport à la Lozère. C’est plein de coteaux, de vignes et d’itinéraires possibles. L’hiver, j’aime bien délaisser un peu mes chaussures de trail pour faire du ski. Cela me repose moralement et physiquement et me permet de m’entraîner de manière complémentaire. Depuis le début de l’année j’étais souvent dans les Alpes autour de Novalaise et aux Saisies pour préparer la Pierra Menta, course de ski alpinisme.»

Faisant équipe avec son beau frère Alexis Traub, François D’Haene a terminé dimanche 18 mars trente-neuvième de la Pierra Menta à l’issue de la quatrième et dernière étape. Mercredi 4 avril François D’Haene a reconnu le parcours du 54 km du Beaujolais Villages Trail. « Quelques gouttes et de la brume ont encore augmenté le charme de ma rencontre avec le parcours. Accompagné par David Uliana, l’un des organisateurs, j’ai reconnu une boucle de 34 km sur le parcours à partir du km 14. Outre le plaisir de courir sur de nouveaux sentiers j’ai apprécié ce tracé très cassant, plein de relances et quasiment jamais plat. Nous avons enchaîné les monts et les crêtes dégarnies en redescendant parfois jusqu’aux coteaux et leurs vignes. L’occasion de découvrir la région sous plusieurs angles en surplombant de nombreuses vallées et avec une vue s’étendant assez loin notamment sur le point culminant du tracé. Je le résume à une succession de pistes forestières en herbe sur les crêtes, en sable à flanc de collines ou en sous bois et de quelques raides passages sur des petits sentiers. Autant d’éléments qui vont rendre le parcours très usant. Sa longueur de 54 km devrait amplement suffire à éprouver tout les participants ! »

Beaujolais Villages Trail pratique

Pour cette deuxième édition, l’association Courir en Beaujolais Villages présidée par Vincent Sauzon propose trois parcours différents.

  • Le 54 km du Crêt de l’oiseau, 2400 mètres de dénivelé positif à 95% sur chemin, enchaînant monotrace et piste forestière, avec en point culminant à mi-parcours, le Mont Soubran à 890 m. Un trail très sélectif et la prudence sera certainement de rigueur. Les Monts du Beaujolais sont méconnus et surprenants! Les témoignages de 2011, sont là pour le confirmer.
  • Le 23 km du Trou du loup, 900 mètres de dénivelé positif. Itinéraire plutôt exigeant ou une grande partie est « courable », mais comme le grand parcours, attention à ne pas partir trop vite. Il constitue l’une des 6 manches du Beaujolais Endurance Tour.
  • Le 10 km du Tour des Z’ouilles, 300 mètres de dénivelé positif. Parcours entièrement dans le vignoble des Beaujolais Villages.

Limite des inscriptions: 1000 dossards.

Sur place, bar à bière, repas, route à l’intérieur du village fermé à la circulation, une course enfant de 2 km, parking, douches…

Voir la fiche du beaujolais villages trail dans notre calendrier des courses.

Texte et Photos Robert Goin

Réagissez