François D’Haene : après la Corse, la Californie

Francois d'Haene continue ses aventures ultra-trail. Après le GR20 en Corse, c'est cette fois-ci sur les routes de la Californie que se rendra le français pour la Western States 100 Endurance Run, ancienne et prestigieuse course.

© Damien Rosso
© Damien Rosso

Deux semaines après s’être attribué le record du GR20 en bouclant les 180 km de sentier en 31 heures et 6 minutes, le temps du repos est quasiment terminé pour François D’Haene. Celui qui a connu une saison 2015 compliquée, marquée par les soucis physiques, a réussi un retour fracassant en 2016 en remportant le Honk Kong 100 (première étape de l’Ultra Trail World Tour 2016) et plus récemment le GR20.

Lui qui a déjà remporté l’Ultra trail du Mont Blanc (en 2012 et 2014), le Grand Raid de La Réunion (en 2013 et 2014) et la course du Mont Fuji, au Japon (2014), tentera à nouveau d’épingler la Western 100-Mile Endurance Run (25 juin 2016).

L’an passé j’ai vécu une saison assez difficile avec des sensations sur la fin de mes courses que j’avais du mal à expliquer. Depuis j’ai enfin trouvé la solution à mes problèmes et j’espère que cette année je n’aurai pas de mauvaises surprises sur les sentiers de la Western States 100. J’ai eu envie de vivre cette course à nouveau et correctement pour en profiter au mieux!

Tracée à partir de Squaw Valley en Californie, à proximité du site des Jeux olympiques d’hiver de 1960, et se terminant à Auburn, la course est devenu l’un des tests d’endurance ultime dans le monde du running. D’une longueur de 161,256 km (5 486m D+ / 7 010m D-), le parcours alterne entre les différentes zones géographique de la région californienne. Suivant les sentiers utilisés par les mineurs d’or et d’argent des années 1850, les coureurs partant pour l’ouest auront face à eux un tracé exigeant, les poussant jusqu’à leurs derniers retranchements. Si les forêts, canyons, lacs et désert sont la promesse d’un somptueux décor, la chaleur étouffante du soleil viendra rapidement remettre les pieds sur terre aux coureurs.

Ainsi, malgré sa précédente participation rien n’est encore fait pour François D’haene. La concurrence sera forte, avec la présence sur la ligne de départ de multiples concurrents potentiels comme le Français Thomas Lorblanchet, l’Anglais Andrew Tuckey, l’Espagnol Tòfol Castanyer, le Norvégien Didrik Hermansen, sans oublier les Américains Sage Canaday, David Laney, Ian Sharman…

Chez les femmes on retrouvera la Néo Zélandaise Ruby Muir, les Américaines Caroline Boller, Magdalena Boulet, Stephanie Howe… Du beau monde en perspective dans cette épreuve impitoyable du calendrier de l’Ultra-Trail World.

© Damien Russo

Réagissez