Florent Caelen remporte le 32 km du 20ème Trail les Gendarmes et Voleurs de Temps

François-Xavier de Chateaufort

Invité de dernière minute pour remplacer le Français Benjamin Malaty blessé, le Belge Florent Caelen a remporté le 32 km en 2h09'08 devant Geoffroy Saran et Ludvik Fernandes. Florent Caelen a savouré son week-end à Ambazac. Entretien.

Florent Caelen vainqueur du 32km du Trail les Gendarmes et Voleurs de Temps
Florent Caelen vainqueur du 32km du Trail les Gendarmes et Voleurs de Temps

Lepape-info : Florent, vous n’aviez pas prévu de venir au Trail des Gendarmes et Voleurs de Temps ? 

Florent Caelen : Ma participation s’est décidée le jeudi pour la course de dimanche. Je pouvais me permettre de faire une sortie un peu plus longue (32 km) le week-end. Lorsque l’on m’a proposé de venir, j’ai regardé les images des années précédentes, je trouvais le parcours beau, ce n’est pas une course commune, cela avait l’air très sympa je me suis dit allez on y va même s’il y’avait un peu de route depuis la Belgique.

 

Lepape-info : Comment s’est passé votre course avec la victoire au bout ?  

F.C : Je me suis rapidement retrouvé en tête sans vraiment le chercher. Les sensations étaient bonnes, j’ai continué seul devant mais dans le parcours en forêt on ne voit pas ce qu’il se passe derrière. Dans les derniers kilomètres, j’ai senti que mes jambes étaient un peu plus lourdes et je ne savais pas où était le deuxième c’était l’inconnu. Au final cela s’est bien passé, je n’ai pas été à la bagarre à part au tout début sur la première difficulté. J’ai géré mon rythme en profitant du parcours, je ne sais pas ce que cela aurait donné si je n’avais pas été seul.

 

Florent Caelen : « Mon vrai objectif cette année, c’est le marathon de Berlin en septembre. »

 

Lepape-info : Ce n’était pas votre premier trail ? 

F.C : Je reste avant-tout un coureur sur route même si je fais de temps en temps des petits écarts, cette année par exemple j’ai fait le championnat de Belgique de course de montagne et je me suis qualifié pour le Championnat d’Europe en juillet. Mon vrai objectif cette année c’est le marathon de Berlin en septembre, Berlin où j’ai établi mon record en 2015 en 2h12’51. Pour l’instant je veux rester sur marathon, j’ai encore une petite chance de me qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, j’avais terminé 44ème des JO de Rio en 2016. Je ne veux pas laisser passer cette chance là.

 

Lepape-info : Quelles images retenez-vous de votre week-end ? 

F.C : Le cadre est fabuleux, toute la mise en scène au départ avec les cavaliers qui ouvrent la course. Le parcours en pleine nature avec les forêts est beau, sympa, sans être exagérément dur, avec un dénivelé raisonnable. Tout au long du week-end, l’ambiance est festive et familiale. Ce n’est pas une course où l’on vient, on prend son dossard, on court et on repart. On voit bien que les gens sont là pour rester. Il y’a des courses pendant deux jours. J’ai dormi sur place dans le domaine équestre, c’était très agréable tout comme les repas avec les bénévoles, les invités.

 

Lepape-info : Vous êtes reparti conquis par le Trail des Gendarmes et Voleurs de Temps ?  

F.C : Oui déja rien que pour l’ambiance et le parcours abordable et magnifique, mais attention ce n’est pas pour cela que c’est facile. A part une traversée de route de temps en temps, tout se fait en nature, c’est vraiment une course que je conseillerai à ceux ou celles qui souhaitent la faire.

 

Réagissez