Ehunmilak Ultra Trail (Beasain, Espagne), du 8 au 10 juillet 2016 : « trilogie » internationale de course en montagne

L’Ehunmilak Ultra Trail, qui se déroule du vendredi 8 au dimanche 10 juillet 2016, vient de battre un nouveau record d'inscriptions avec au total plus de 1 100 participants en provenance de 17 pays. L’occasion de présenter une course qui en 7 ans d’existence a réussi à devenir une épreuve réputée du calendrier.

© Carrerasdemontana.com
© Carrerasdemontana.com

C’est ce vendredi 8 juillet 2016, à 18h, depuis la place de la Mairie de Beasain (commune du Guipuscoa dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne) que retentira le départ de cette nouvelle édition de la Ehunmilak. Cet Ultra-Trail de montagne de 168 km pour 22 000 m de dénivelé accumulé, franchit les montagnes de 5 régions (Beasain, Zumarraga, Urretxu, Azpeitia et Tolosa) à travers chemins et sentiers.

En fin de semaine, l’Ehunmilak mettra à l’épreuve la résistance et la force de plus de 200 participants. Cet ultra-trail qu’organise le club basque Arrastaka de Beasain, célèbre sa 7ème édition avec un record de participation. Un total de 355 coureurs ont déjà signé pour braver ce défi, promettant jusqu’à 6 points UTMB, et qui exige une préparation physique et mentale de plusieurs mois.

Un record qui s’établit également pour les autres courses du week-end. Puisqu’en parallèle de l’Ehunmilak, deux autres courses – avec des kilométrages plus courts – feront découvrir la région du Goierri. La Goierriko 2 Haundiak dit G2H (88 km, 12 000 m de dénivelé accumulé) permettra aux concurrents de relier les massifs d´Aralar et Aizkorri. Pour la seconde année consécutive, elle atteint son seuil maximum de participants avec 500 inscriptions. D’autre part, le marathon Marimurumendi (appelé MMM) avec ses 42,195 kilomètres et 4 400 mètres de dénivelé accumulé, affiche également complet avec 250 participants. Au total, c’est plus de 1 100 coureurs de 17 pays différents qui se sont donnés rendez-vous pour cette grande « trilogie » internationale de course en montagne.

Coté coureurs Javi Dominguez est « l’ultra-favori ». Récemment 9ème de la Transgrancanaria et 3ème de l’Ultratrail de Lavaredo, l’homme comptabilise déjà deux victoires (en 2011 et 2014) sur l’Ehunmilak et entend bien agrandir son palmarès. Joan Marc Falco, 3ème de l’Ehunmilak en 2015 et Inaki Catalan, 3ème en 2014 et vainqueur du G2H en 2015, seront les poils à gratter de cette compétition. Chez les femmes, Silvia Trigueros est la grande favorite. La coureuse originaire d’Abdino réalise une saison remarquable avec sa 4ème place à l’Ultra Trail World Tour. Habituée du podium de Beasain, l’espagnol possède déjà trois victoire sur la G2H (2012, 2013, 2015) ainsi qu’une victoire sur la distance reine l’Ehunmilak en 2014. Agurtzane Argiarro, seconde en 2015, Nuria Bermudez et la suédoise Anette Jonsson se disputeront –  a priori – les deux places restantes du podium.

De son côté la Goierriko 2 Haundiak sera le lieu propice à un duel au sommet entre les deux derniers vainqueurs : Iokin Garai et Pedro Etxeberria. Si l’un d’entre eux empoche la victoire, il deviendrait le premier à inscrire deux fois son nom au palmarès. Peut-être une source de motivation supplémentaire… De la motivation, Iker Zurutuza n’en manque pas, le dernier vainqueur du marathon de Marimurumendi passe à l’étape supérieur en s’inscrivant pour la G2H. Dans la catégorie féminine, la victoire devrait surement se jouer entre deux habituées de l’épreuve Elena Calvillo et Aitziber Osinalde.

Comme en 2015, cette fête du trail se prolongera du vendredi jusqu’au dimanche jour du Marimurumendi où Aritz Egea aspire à la victoire finale chez les hommes tandis que chez les femmes, l’épreuve risque d’être plus houleuse entre Laida Elizegi, Monica Grajera et Ainhoa ​​Lendinez. À l’heure où se terminera le marathon (vers cinq heure de l’après-midi), les dernier coureurs de l’Ehunmilak disposeront alors de quelques heures supplémentaires pour tenter de boucler, dans les temps (48h maximum), une épreuve dont ils se souviendront toute leur vie.

Réagissez