Du 29 au 31 août 2014, très gros week-end de course à pied pour les coureurs !

Les cuisses vont chauffer pour nos amis coureurs ce week-end !

Comme chaque année à la fin du mois d’août, le programme running s’emballe ! Lepape-info vous présente les courses à ne manquer sous aucun prétexte.

UTMB-depart

C’est « ZE » rendez-vous de l’année et nous vous le ferons d’ailleurs vivre en live depuis Chamonix sur notre site. L’Ultra-Trail du Mont-Blanc partira à 17h30 ce vendredi 29 août 2014 pour une édition qui promet encore une fois. Celle de 2013 avait vu la victoire d’un Français, Xavier Thevenard (tout frais vainqueur de la TDS le 27 août 2014 et premier athlète à gagner la CCC, la TDS et l’UTMB), en sera-t-il de même cette année ?

On peut légitimement y croire avec les présences de François D’Haene vainqueur en 2012 ou encore Sébastien Camus, deuxième de la CCC en 2013. Du côté des espagnols, malgré l’absence de Killian Jornet et le forfait de dernière minute de Miguel Heras (deuxième en 2013), il faudra compter sur Iker Karrera qui porte d’ailleurs très bien son nom puisqu’il avait terminé deuxième dans un chrono record lors de sa seule et unique participation en 2011 derrière… l’ultra-terrestre Killian Jornet. Luis Alberto Hernando Alzaga, vainqueur des 80 km du Mont Blanc cette année sera également à surveiller. Parmi les autres favoris, on compte également les américains Anton Krupicka, Michael Foote et Timothy Olson, quatrième en 2013.

Le plateau féminin n’est pas en reste : Nathalie Mauclair, vainqueur de la TDS et du Grand Raid de la Réunion en 2013, Laurence Klein, triple vainqueur du Marathon des Sables (2007, 2011 et 2012), l’américaine Rory Bosio, tenante du titre, et l’espagnole Nuria Picas, sa dauphine, vainqueur de l’Ultra-Trail du Mont Fuji cette année. Il y aura du spectacle des deux côtés !

Côté peloton, on a fait le plein comme d’habitude avec plus de 2 200 coureurs, la plupart venant pour la première fois dompter ce tour du Mont-Blanc en moins de 46h. Un rêve après lequel certains courent depuis des années et qui est maintenant si proche de se concrétiser… On leur souhaite en tout cas le meilleur !

On reste la tête, les jambes (et les très probables courbatures) dans les Alpes avec la 10ème édition de la Transalpine Run, course un peu folle de 293 kilomètres pour 13 730 mètres de dénivelé à travers l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie.

Départ de la course ce samedi 30 août, elle se compose de 8 étapes par équipes de deux uniquement. Ils seront 700 coureurs venus de 35 pays pour cette fabuleuse aventure que certains ont même réussi à boucler chaque année depuis sa création ! Ils ne sont qu’une poignée mais force est de leur rendre hommage : Félix Fache, 72 ans, Stefan Zäh, 44 ans et Holger Schulze, 47 ans. Ces trois hommes ont donc parcouru la bagatelle de 72 étapes, 2 661,60 kilomètres et gravi 147 966 mètres de dénivelé positif en neuf éditions. Rien que ça ! Ils seront donc de nouveau au départ depuis Ruhpolding en espérant boucler une nouvelle place de finisher.

A noter également la nouveauté de cette année : une course dite « sprint » de 6,4 kilomètres pour 1 077 mètres de dénivelé (tout de même) à Sand in Taufers. Les coureurs seront cette fois répartis par catégories, huit au total, selon leur âge et leur sexe.

Le fait de courir et souffrir à deux pendant presque dix jours donne à cette course par étapes ce côté si particulier et est l’une des raisons de son succès depuis tant de temps. Les images de la ligne d’arrivée à Sexten, dans le Tyrol italien, représentent chaque année l’un des moments les plus forts et les plus émouvants de la course. A voir absolument si vous le pouvez !

Après la traversée des Alpes, voici une course reliant l’Isère à la Savoie ! L’échappée Belle Helly Hansen fête sa deuxième édition de vendredi 29 à dimanche 31 août avec deux courses au programme : 145 km solo ou relais (10 800 D+) et 85 km (5 800 D+). La première et plus exigeante emmène les coureurs jusqu’à la croix de Belledonne avant de les faire redescendre sur le glacier de Freydane et traverser les magnifiques lacs des 7 Laux. Particularité du parcours, il monte jusqu’à 2 926 mètres d’altitude et reste au-dessus des 2 000 mètres pendant près de 40 km ! La deuxième course elle ne fait pas la traversée intégrale mais seulement nord du parcours avec des passages par des crêtes avec une vue imprenable sur les Alpes.

L’événement se veut de faire découvrir le Massif de Belledonne et ses paysages à tous, dans une démarche de respect de l’environnement et avec de nombreuses animations sur le parcours. Un ultra oui, mais avec une ambiance festive avant tout. Bien sûr du côté compétition il y a également des motivations à avoir, le grand parcours octroyant 4 points qualificatifs pour l’UTMB. Ils seront en tout cas 635 à s’élancer sur un des deux parcours pour un total de 18 nationalités ! Chronos à battre cette année : 28h04mn pour le 1er homme et 34h23mn pour la 1ère femme du 145 km. Le défi ne semble pas impossible au vu de plateau présent cette année : Raul Frechilla Toledo et Sangé Sherpa, respectivement 2ème et 3ème ex-aequo (avec Sébastien Girard, également présent) en 2013, seront présents sur la ligne de départ ainsi qu’un autre français en la personne de Lucas Humbert, parrain de la course et vainqueur de l’Ultra 6 000D en 2010.

Dernier défi long et difficile du week-end pour les coureurs, les 100 km des Etangs de Sologne, à Theillay (41), également samedi 30 août. Le 100 km c’est cette distance et ce chiffre mythique qui font rêver nombre de coureurs, habitués ou novices. Dans le très beau cadre des paysages de Sologne, les coureurs pourront aller toucher du doigt leurs limites ! Pas de grosse tête d’affiche cette année mais tout de même la présence confirmée de Jérôme Andrieu, 5ème français lors championnats de France à Belves en 2013. Et pour ceux qui ne se sentiraient pas encore prêts, les organisateurs ont créé un 50 km depuis 2009. Enfin, raison de plus de s’y intéresser, la course servira de support aux championnats de France de la distance, à un mois des 100 km des Millau. La France, un pays qui gâte ses cent-bornards !

Réagissez